Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Pat BOONE - Pat (1957)
Par ERWIN le 21 Avril 2020          Consultée 361 fois

Bon, vous allez voir progressivement que la discographie de Pat BOONE est un véritable gruyère... Ainsi on ne trouvera pas un seul single sur ce troisième album, et il me faudra traiter ensuite une compilation de ses plus grands succès des années 56 et 57 pour les trouver sur le site. Quid de cet album alors ? Comment analyser cette sortie ? Tout simplement en oubliant les partis pris qui font de l'artiste un des plus grands ringards de son temps pour des oreilles postérieures. Car la quasi totalité des succès qui ont fait la fortune de l'artiste sont des slows genre "April Love"... très joli comme nous verrons par la suite, mais en aucun cas susceptible de contribuer à l'histoire du rock. Pourtant, vous constaterez avec moi qu'ici, sur ce LP passé quasi inaperçu, la donne change ! Et oui, le chouchou des ménagères proprettes peut aussi se montrer rock'n'roll, on y va !

"Flip Flop And Fly" est probablement le meilleur exemple de la carrière de Pat qui prouve ses capacités en matière de Rock'n'roll. La voix passe magnifiquement et cette version qui ajoute quelques éléments de big band – normal c'est du Big Joe TURNER ! - se révèle particulièrement efficace, bien sur, l'ensemble sonne mainstream, il s'agit de Pat BOONE diantre, mais le résultat est superbe de bout en bout. Et le voici qui s'attaque maintenant au répertoire de Bill HALEY, c'est rare mais oui ! Je n'ai pas souvenir que d'autres pionniers aient gravé "Rock Around The Clock" sur un microsillon, le pari est risqué mais Pat s'en sort très bien. Et voyez : "Shotgun Boogie" sonne presque rockabilly sous des atours très simples. Rien de ridicule bien au contraire, la voix de Pat passe parfaitement et s'impose avec puissance et clarté sur ce titre Boogie fait pour danser, les puristes vont privilégier TENNESSE ERNIE FORD, mais je pense préférer cette version plus moderne.

Plusieurs titres oscillent entre des influences bien dark et des consonances country, finalement, Pat est un jeune homme de son temps ! "I'm In Love Again" nous ramène vers des considérations issues du rythm'n'blues , les choeurs façon Jordanaires, mais le chant traînant est tout à fait rafraîchissant. La reprise de Louis JORDAN, "Ain't Nobody Here But Us Chickens" swingue de bout en bout, bien sur on est plus vers du crooning avec des rythmes be bop, mais c'est vraiment super agréable. Si vous aimez les ambiances fifties qui flirtent entre Rock et Swing, voilà qui devrait grandement vous satisfaire. "Money Honey" est évidemment moins vibrante que la version du King, mais l'adjonction des choeurs en fait un must de doowop avec des cuivres joyeux et fort judicieux. Pat quand à lui est au trop, on l'imagine très bien capable de radicaliser sa musique, mais quel intérêt aurait-il eu à le faire ? C'est Ruth BROWN qui est la créatrice de "Five Ten Fifteen Hours", et la version plus moderne présentée ici par notre Pat se tient pas mal du tout avec sa contrebasse entêtante et son saxophone virevoltant.

On le sait, il est aussi notre Mr Nice guy, celui qui inspire confiance à la mère de famille américaine, comme téléguidé par l'administration Eisenowher pour symboliser l'américain moyen parfait. Alors des slows larmoyants avec toutes les ressources sirupeuses du coin, on en a un peu partout. On débute par "Pledging My Love" qui est parfait pour la drague aucun doute. "Shake A Hand" n'a rien de ridicule, et s'inscrit bien dans la lignée des classiques du king Elvis, chanté par son grand rival sage, les choeurs assurent bien, un chouette slow des fifties avec un ptit piano bluesy. Et encore un slow bluesy avec "Please Send Me someone To Love"... Bien sur on est d'accord, il ne s'agit pas de musique très roots malgré le ton très bluesy, mais le titre avec ses cuivres débordants est presque remarquable, et la qualité du chant vraiment exceptionnel., une excellente surprise à nouveau. Enfin, "Honey Hush" se présente comme un ptit doowop sympa, petit rythme tressautant plutôt dansant, et Pat qui sort un peu de sa réserve, pas super roots, mais très bien foutu.

Et voilà, là ou je ne pensais pas approcher une bonne note avant un certain temps, nous y sommes dès son troisième opus ! Méconnu entre tous ! Il est cependant assez savoureux d'ainsi rendre justice à Pat BOONE qui en aura vu des vertes et des pas mures tout au long de sa carrière, le Kingbee ne me démentira pas ! En live d'ailleurs notre homme n'a rien de ridicule, quand je vous dirais qu'un certain Elvis ouvrait pour lui en 55. En revanche, Pat est au four et au moulin, il gère une belle carrière d'acteur et d'animateur à la télé en plus du reste, de quoi rendre un Gene Simmons jaloux pour sur ! Et donc, c'est un 4 !

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


STRAY CATS
Stray Cats (runaway Boys) (1981)
Une heure de bonheur




Frankie AVALON
Venus (1980)
Teenage idol des fifties.


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Flip Flop Fly
2. Pledging My Love
3. Money Honey
4. Tomorrow Night
5. Ain't Nobody Here But Us Chickens
6. Shake A Hand
7. Honey Hush
8. Please Send Me Someone To Love
9. I'm In Love Again
10. Rock Around The Clock
11. Shot Gun Boogie
12. Five Ten Fifteen Hours



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod