Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1969 Taste
1970 On The Boards
 

- Style : Jimi Hendrix , The Jimi Hendrix Experience , Cream
- Style + Membre : Rory Gallagher

TASTE - Taste (1969)
Par LONG JOHN SILVER le 28 Avril 2020          Consultée 1833 fois

Rory Gallagher, né en 1948, est originaire de Ballyshannon en Irlande* mais c’est à Cork, où sa famille finit par s’installer, qu’il fait ses premières armes à la guitare. Le jeune Rory poursuit son apprentissage en intégrant des Showbands (genre de groupes de bal Irlandais) qui sont branchés sur la Pop de l’époque puis il découvre le Blues, dont les ROLLING STONES portent d’abord le flambeau en Angleterre, suivis de près par les YARDBIRDS où officie un certain Eric CLAPTON. Il se prend de passion pour cette musique qu’il peut interpréter en acoustique comme en électrique. Espiègle, il parvient à se faire offrir par sa mère une Fender Stratocaster de 1961 en avançant que même si l’instrument est hors de prix pour des gens modestes, lui, parviendra à économiser de l’argent (et donc –à terme- en gagner plus) car avec cet instrument il pourrait jouer rythmiques et soli en même temps, évitant le recours à un second guitariste pour l’accompagner. Le gros malin. Et ça marche ! Ainsi advient LA guitare iconique du barde Irlandais, celle qui deviendra aussi célèbre que son possesseur, une fois son vernis décapé par la sueur de son praticien. En 1966, à Londres, Eric CLAPTON forme CREAM, après avoir effectué une pige remarquée auprès de John MAYALL, soit un power trio qui pratique un Heavy Blues précurseur du Hard Rock à venir. À peu près au même moment Rory GALLAGHER forme TASTE, également un power trio, avec deux musiciens de Cork, Eric Kitterngham (basse) et Norman Damery (batterie). Le groupe joue en Irlande, en Allemagne puis en Angleterre, néanmoins cette formation n’ira pas plus avant**. Rory s’adjoint alors les services de John Wilson (batterie) et Richard McCracken (basse), tous deux de Belfast, le combo parvient même à assurer les premières parties de CREAM en 1968, lors de sa tournée d’adieu. Polydor finit par signer le groupe qui enregistre à Londres son premier disque en Août 1968, lequel n’est commercialisé qu’au printemps 1969.

Et c’est bien évidemment l’influence de CREAM qui est prégnante sur ce premier album produit par un certain Tony Colton, bien plus que celle de Jimi HENDRIX EXPERIENCE, malgré son entrée tonitruante dans le game, toujours en 1966. Il est vrai que ce premier TASTE possède beaucoup moins de relents Psyché que ceux étalés par le trio du virtuose Américain mais également moins que chez CREAM, cependant les compos originales et reprises (toutes signées ou arrangées par Rory Gallagher) semblent globalement plus coller au style des Anglais. « Blister On The Moon », entrée en matière up-tempo explicite, c’est du CREAM pur jus dans la lignée des titres de Jack BRUCE, ligne vocale incluse. Idem lorsqu’on considère la relecture de "Sugar Mama", Blues trad des années 30, ici très Heavy dans la droite course du pachydermique "Sitting On Top Of The World" de la bande à CLAPTON. Même lorsque que le trio Irlandais se veut plus champêtre sur "Born On The Wrong Side of Time", orné d’un pont Folk Psyché, ou sur le Bluesy "I'm Moving On", on songe aux titres de délestage Creamiens, placés pour détendre l’atmosphère et l’auditeur alors qu’on a passé l’essentiel du temps à traverser une fonderie. Bien entendu, on n’échappe pas aux références Hendrixiennes, "Same Old Story" possède riff et groove proche de ceux de l’Experience, toutefois délestés des effets de prod tellement caractéristique du style de ces derniers. La comparaison paraît plus évidente avec le monumental "Catfish" pas très éloigné de l’esprit d’un "Voodoo Chile", ici le morceau outrepasse les huit minutes en fusion. Cependant quelques titres échappent quasiment à ces références qui pourraient sembler quelque peu écrasantes. Ainsi "Dual Carriageway Pain" ne coche pas spécialement ces deux cases, au contraire on peut renifler l’odeur Beat Pop 60’s sur ce titre primesautier même si le solo de guitare y est impressionnant et nous ramène pour le coup au grand Jimi. "Leavin’ Blues" est un Walkin’ Blues réarrangé, issu du répertoire de Lead Belly, un tantinet Jazzy, au train faussement nonchalant, qui annonce déjà la voie qu’empruntera TASTE sur son futur album. Reste "Hail", Blues acoustique dévolu au seul Rory, laissant ses deux compagnons au chômage technique puisqu'il s’agit d’un exercice guitare/voix. Car oui, TASTE est la créature du guitariste Irlandais, à lui et à lui seul, les deux autres lui sont redevables, ce qui n’ira pas sans poser soucis par la suite.

TASTE débarque chez les disquaires en proposant un disque solide, pas encore émancipé de lourdes références mais néanmoins déjà convainquant. Rory GALLAGHER en est le seul maître à bord, ne partage aucun crédit avec ses deux camarades. Son poids y est donc plus important que celui de Jimi HENDRIX au sein de l’Experience, ce dernier laissant à son bassiste une petite place pour s’exprimer, sans parler de celui de CLAPTON chez CREAM qui chantait et écrivait peu dans son Power Trio. Rory est omnipotent sur ce premier disque qui compte trois reprises pour six compos originales. Le verso de la pochette de l’album ne s’y trompe d’ailleurs pas, il s’agit d’un gros plan du visage du guitariste capté en plein effort. L'album suivant, publié la même année, en 1969, réaffirmera cet état de fait tout en permettant à son capitaine de s’éloigner des influences un peu trop évidentes étalées ici.

* Précisément là où est érigée une statue en son honneur
** Cependant il existe un enregistrement de cette formation publié en 1972 sous le nom de Taste First puis en 1974 intitulé cette fois In The Beginning-An Early Taste of Rory Gallagher

A lire aussi en BLUES-ROCK par LONG JOHN SILVER :


Rory GALLAGHER
Top Priority (1979)
A priori prioritaire.




Rory GALLAGHER
Stage Struck (1980)
Rory unchained !


Marquez et partagez





 
   LONG JOHN SILVER

 
  N/A



- Rory Gallagher (guitare, chant)
- Richard Mccracken (basse)
- John Wilson (batterie)


1. Blister On The Moon
2. Leavin' Blues
3. Sugar Mama
4. Hail
5. Born On The Wrong Side Of Time
6. Dual Carriageway Pain
7. Same Old Story
8. Catfish
9. I'm Moving On



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod