Recherche avancée       Liste groupes



      
CHANSON FRANçAISE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 



GALIM - Faire Face (2020)
Par RAMON PEREZ le 9 Juin 2020          Consultée 339 fois

Peut-être hésites-tu à rejoindre l’équipe de F.P pour amener ta pierre à cet ouvrage collectif. Alors je vais me permettre de te dire ce que ça m’a apporté depuis quelques mois, dans le cas où cela nourrirait ta réflexion. Si l’envie de partager quelques coups de cœur et plus rarement des coups de boules était l’une des motivations de départ, le grand intérêt me semble être que cela m’a amené à prendre davantage le temps de réfléchir à la musique. Son histoire, ses évolutions, ses ponts, ses influences sur ma vie. Et puis, il y a quelques semaines, un autre intérêt complètement inattendu m’est apparu lorsqu'une artiste m’a demandé mon avis sur sa production. C’est ainsi que je me suis retrouvé avec le nouvel E.P de GALIM dans ma boîte aux lettres, ce qui m’a ainsi permis de découvrir une chanteuse que je n’aurais sans doute jamais connue autrement.

Quoi que, c’est éventuellement le destin. Il était peut-être écrit que nous rentrerions en contact d’une manière ou d’une autre. Ne serait-ce que parce qu’elle a des liens importants avec le Tarn et Garonne, département auquel je suis également attaché. Elle se produit un peu partout en France, évoluant au sein d’une scène particulière, ou disons d’une famille d’expression qu’elle forme avec d’autres consœurs et confrères rencontrés sur sa route (je ne citerai ici que MELISSMELL). Elle a, de son côté, fait le choix hautement respectable de l’autoproduction, ce qui a abouti à la parution d’un album en 2016 et donc, aujourd’hui, d’un nouvel E.P.

Si sur les différents visuels de cette production, il y a physiquement un air de BARBARA, l’écoute fait entendre un style bien différent, beaucoup plus à vif. Ce n’est sans doute pas un hasard si elle cite parmi ses influences NOIR DESIR et leur chanson "Carte d’identité" des écorchés vifs. Mais, s’il y a une influence qui ressort, c’est avant tout celle de Mano SOLO tant il y a une approche de la chanson commune, à ses trois niveaux (auteure, compositrice, interprète). Proche, mais pas identique évidemment. GALIM a sa propre singularité, une identité très forte qui saute à la gorge dès les premières notes de son E.P pour ne lâcher qu’à la dernière.

Faire Face a quatre titres. J’en profite pour dire que j’ai du mal à trouver une pertinence dans le fait de donner une note à une telle production. N’ayant techniquement pas le choix, j’en mets une. Mais il n’y a pas lieu d’en tenir compte. L’intérêt de ces quatre titres, c’est d’entrer en contact avec Galim, pas de juger si vite. Quatre morceaux, pour autant de facettes de l’artiste. Il y a celle, tranchante, tout en angles et en rugosité. En s’appuyant sur sa voix riche et grave, sur une rythmique marquée, elle offre quelques moments forts dès le début. Pas confortable pour un sou mais très singulière, apte à capter l’attention de l’auditeur qui sent d'emblée qu’il se passe quelque chose.

Il y a aussi celle, plus gentille et séduisante, qui s’appuie sur un sens de la mélodie vraiment intéressant ainsi que sur une interprétation plus douce. Soit dit en passant, que ce soit dans ce style ou dans les autres, on a techniquement affaire à une sacrée chanteuse. C’est surtout avec "La femme à bulles" qu’on entend ce côté plus léger. C’est des quatre chansons celle qui me reste le plus facilement en tête. Le troisième visage est le plus mélancolique. Entre doute et maturité, il met en avant des variations de style qui lui donnent une autre profondeur. Un passage slam où les mots sortent tels qu’ils doivent sortir précède quelque chose de beaucoup plus aérien. Il y a dans ces moments à la fois une certaine fragilité et une vraie sérénité qui font ressortir finalement un sacré charisme. Celui qui fait que la curiosité se change en intérêt. Que l’on aimerait en entendre davantage que ces quatre morceaux.

Il y a pour finir un côté plus empathique par lequel on s’identifie et on s’attache. Il se retrouve beaucoup dans les textes, où Galim se pose les grandes questions (la mort, les rapports humains, les émotions, la solitude…) au travers de quelques portraits ou de réflexions plus générales. Ces quatre facettes bâtissent une personnalité qui s’exprime pleinement avec ces quelques chansons. Bref, on parle d’art quoi. Un art que la chanteuse sait en outre partager puisqu'elle a construit cet E.P en trio avec un accordéoniste et un guitariste qui ont su parfaitement s’approprier cet univers pour l’enrichir à leur mesure. Quatre titres c’est peu, on en voudrait davantage pour se faire une idée plus précise.
Heureusement, le monde moderne fournit plusieurs vidéos pour creuser un peu les choses. Mais ces quatre titres atteignent leur but : faire connaissance. Et un avantage d’être chroniqueur sur F.P, c’est que je peux te présenter mes connaissances.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par RAMON PEREZ :


TêTES RAIDES
Les Oiseaux (1992)
Un disque au pinceau




Georges BRASSENS
Misogynie à Part (1969)
Georges le fataliste


Marquez et partagez





 
   RAMON PEREZ

 
  N/A



- Galim (chant, guitare)
- Jean-baptiste Kalifa (guitare,choeurs)
- Loïc Audureau (accordéon, basse, choeurs)


1. Faire Face Ou Fuir
2. La Femme à Bulles
3. Saigner Des Rêves
4. Zappar



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod