Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1971 Soul Revolution
1973 Catch A Fire
 

- Style + Membre : Bob Marley & The Wailers

The WAILERS - Catch A Fire (1973)
Par NESTOR le 7 Juillet 2021          Consultée 474 fois

Catch A Fire marque un tournant dans la carrière de Bob MARLEY. Si c’est le cinquième album studio des WAILERS, le groupe qu’il partage avec Peter TOSCH, Bunny Livingston, Aston et Carlton Barrett, on peut considérer que c’est son premier réel album. En effet, c’est le premier enregistré pour le label Island (Chris Blackwell), et c’est également le premier qui n’est pas une compilation de singles, mais bien une œuvre conçue de manière homogène, une homogénéité relative puisque la composition de ses morceaux résulte déjà de travaux individuels : Bob MARLEY composant seul sept des neuf titres présents, alors que Peter TOSH est crédité en tant qu’unique créateur de "400 Years" et "Stop That Train".

La différence est d’ailleurs assez saisissante entre un "Concrete Jungle", tout en rondeur et en harmonies, et "400 Years", beaucoup plus rugueux. Cela présage déjà du devenir des deux stars naissantes du reggae jamaïcain. Bob MARLEY appelé à rencontrer un succès mondial et qui va être adopté par un très large public, notamment occidental. Et Peter TOSH, plus sauvage et enclin aux trafics illégaux, et qui ne parviendra pas à se hisser au niveau de popularité de son confrère, malgré le soutien des ROLLING STONES.
Mais cela n’empêche pas Catch a Fire d’être une pierre angulaire du reggae. Outre le fait que Bob MARLEY (et ses acolytes) pose là le style qui lui permettra de diffuser le reggae sur toute la planète, ce disque possède bon nombre de chansons marquantes.

"Concrete jungle", "Stop That Train", "Stir It Up", "Kinky Reggae" et "No More Trouble", soit plus de la moitié des morceaux de cet album, sont des incontournables. Et bien que ce ne soit pas le disque de MARLEY le plus populaire, il fait partie des trois albums de l’artiste qui figurent dans le classement Rolling Stones des '500 Greatest albums of all Time", à la 126ème place, devancé uniquement par la compilation mythique Legend qui pointe à la 46ème ou 48ème place, selon les éditions.
Il faut dire que les chansons sont bien plus équilibrées que par le passé. Alors qu’elles reposaient essentiellement sur la rythmique basse/batterie, les compositions intègrent des éléments issus de divers univers musicaux. On peut imaginer que le séjour que le groupe vient de passer en Europe a contribué à le mener à s’inspirer de substances provenant du rock, du blues, de la funk, probablement une des clefs de leur future explosion sur le marché mondial.

"Concrete Jungle", et sa mélodie chaloupée mêlée à des chœurs tout en douceur, est l’exemple parfait d’un titre reggae possédant une ouverture sur d’autres univers musicaux, et à même de charmer un très large auditoire. La présence de guitares au premier plan contribue largement à œuvrer dans ce sens. Tout comme la production qui enrichit les morceaux de nombreuses nappes de claviers. "No More Trouble" et son break est également particulièrement réussi. Tout au plus peut-on regretter que la voix y soit un peu en retrait et un peu voilée. Mais ce qui change fondamentalement, c’est que sous l’impulsion de Chris Blackwell, le patron d’Island Record, le groupe propose pour la première fois un disque susceptible de charmer en dehors de la Jamaïque et de la diaspora jamaïcaine. La réédition Deluxe de 2001 permet de bien se rendre compte de cette évolution.

En plus de la version officielle, elle contient la version initiale, dite 'jamaïcaine', de l'album, difficilement trouvable jusqu'alors. On peut constater que cette version originale est bien plus sobre, plus épurée, mais également plus rugueuse. Certains diraient plus 'roots'. Cela permet de bien sentir l’évolution du groupe et le tournant commercial/international qu’il prend à cette période. D'une musique très locale et pas forcément très facile d’accès, les WAILERS concoctent un mélange bien plus digeste et aisément assimilable. Cela reste toujours très exotique pour une oreille européenne, mais les points d’ancrages sont plus nombreux et la production plus 'amicale'. Et c’est la le coup de génie que l’on attribue à Chris Blackwell.

Cette édition Deluxe permet de constater que deux titres manquent à l’appel sur la version internationale ; "All Day All Night" et "High Tide or Low Tide". Ce qui est assez surprenant car ils proposent une facette sensible du groupe. La pochette originale n’est pas celle communément connue. Il s’agissait d’une représentation d’un briquet Zippo qui s’ouvrait comme tel. Elle fut vite remplacée par une photo de Bob Marley fumant un spliff, illustration qui devint populaire. La pochette 'Zippo' fut à nouveau utilisée pour l’édition Deluxe citée précédemment, et qui est d’ailleurs hautement recommandable.

Pour excellent qu’il soit, Catch a Fire n’est à mon sens pas au niveau des ses successeurs. Il possède toutefois le charme de la nouveauté et est la base solide d’un raz-de-marée qui ne fait que commencer.

A lire aussi en REGGAE par NESTOR :


Tiken Jah FAKOLY
African Revolution (2010)
A nouveau touché par la grâce de jah




BIGA*RANX
1988 (2017)
Le dub vaporeux a trouvé son maître.


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Peter Tosh (guitare, claviers, chant)
- Bob Marley (guitare, chant)
- Bunny Wailer (chant, bongos, conga)
- Aston 'family Man' Barrett (basse)
- Carlton 'carlie' Barrett (batterie)
- John 'rabbit' Bundrick (clavier)
- Wayne Perkins (guitare)
- Rita Marley (chœurs)
- Marcia Griffiths (choeurs)
- Tommy Mccook (flute)
- Robbie Shakespeare (basse)
- Francisco Willie Pep (percussions)
- Winston Wright (percussions)
- Chris Karan (percussions)


1. Concrete Jungle
2. Slave Driver
3. 400 Years
4. Stop That Train
5. Baby We've Got A Date (rock It Baby)
6. Stir It Up
7. Kinky Reggae
8. No More Trouble
9. Midnight Ravers



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod