Recherche avancée       Liste groupes



      
GUITAR JAZZ  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Pat MARTINO - Nexus (2015)
Par DERWIJES le 18 Septembre 2020          Consultée 117 fois

Le label Highnote a bien entendu les fans qui en demandaient plus : trois ans après l’excellent Alone Together, voici son successeur Nexus !

Cette nouvelle entrée dans une discographie déjà bien fournie à la même philosophie que la précédente : Il s’agit de l’enregistrement d’un concert donné pendant une tournée en duo avec un autre musicien. Sauf que cette fois-ci nous ne sommes plus dans les année 70 mais dans les années 90, et le guitariste Bobby Rose disparaît au profit du claviériste James Ridl. Plus que des collaborateurs, Ridl et MARTINO sont des amis de longue date : selon MARTINO c’est assister à un concert de Ridl alors qu’il se remettait encore de son anévrisme qui l’aurait décidé à se replonger dans l’apprentissage de la musique avec la discipline nécessaire. Pour ce set ils jouent à domicile au Tin Angel de Philadelphie.

Depuis son retour le jeu de MARTINO à continuer à mûrir. Il emprunte toujours autant à Wes MONTGOMERY mais il s’est doté d’un toucher plus chaleureux, plus intime que celui plutôt technique qu’il avait avant sa perte de mémoire. Le voir face à face avec le jeu plus rapide et nerveux de Ridl est ce qui fait la sève de ce live : écoutez-donc la reprise du "Oleo" de Sonny ROLLINS pour en être convaincu ! C’est peut-être un standard que MARTINO a dû reprendre une bonne centaine de fois mais cette version-là est l’une des meilleures. La force du minimalisme, encore ! Il en faut peu pour être heureux, qu’il disait.

Toujours au rayon des reprises, John COLTRANE est mis à l’honneur avec deux morceaux illustrant les deux facettes de sa musique : celle technique et alambiquée de "The Phineas Trane", et son versant sentimental avec "Naima", repris avec autant de délicatesse que s’ils manipulaient de la porcelaine. Cette réunion est aussi l’occasion de ressortir quelques compositions personnelles des placards. Certes "Recollection" n’a jamais été mise au placard pour commencer, mais MARTINO reste capable de la jouer avec le même enthousiasme, et ça c’est beau à voir.

C’est avec ce même enthousiasme débordant qu’il s’attaque à "Interchange" en se laissant aller à de longues digressions mélodiques…Laissons-le parler s’il a des choses à nous dire ! James Ridl aussi à amplement l’occasion de monologuer sur son titre "Tenetree" et il lui a aussi une bien jolie voix, mais honnêtement, c’est quand même MARTINO que l’on écoute le plus, surtout lorsqu'il reprend le "Sun On My Hands" de Wes MONTGOMERY pour nous. Il sait susurrer de belles balades, c’est sûr !

Que dire de plus ? Un nouveau live sorti des archives, une nouvelle réussite. Si d’autres disque de cet acabit traîne dans des cartons, alors nous ne pouvons que conseiller très fortement aux gens de Highnote Records de se lancer dans un bon nettoyage de printemps : qui sait ce qu’ils pourraient encore y trouver ?

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Miles DAVIS
Filles De Kilimanjaro (1969)
Fort de café




John BARRY
Americans (1975)
Le plus grand film de tous les temps


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Pat Martino (guitare)
- James Ridl (claviers)


1. Recollection
2. Tenetree
3. Sun On My Hands
4. The Phineas Trane
5. Contry Road
6. Interchange
7. Oleo
8. Naima



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod