Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2022 Change The World
 

2017 Blue Eyes
2018 Fire And Ice
2022 Change The World
 

- Style : Graveyard, Blues Pills

WOLVESPIRIT - Change The World (2022)
Par GEGERS le 28 Janvier 2022          Consultée 1123 fois

Il y a des aveux plus honteux, mais je reconnais être passé totalement à côté du mouvement revival hard rock 70’s qui a engendré, ces dernières années un certain nombre de groupe à succès tels que BLUES PILLS, KADAVAR ou GRAVEYARD. Nécessairement, il était évident qu’un groupe tel que WOLVESPIRIT allait, naturellement, passer sous mes radars. Pourtant originaire d’Allemagne, un des pays les plus surprenants et intéressants dès lors qu’on parle de création musicale, et évoluant en toute indépendance depuis une dizaine d’années (et six albums), le groupe œuvre avec discrétion et talent dans cet univers mêlant hard rock, blues et éléments country, faisant partie de ceux qui ont longuement exploré l’histoire colorée de la musique rock pour la distiller dans leur son et leur identité.

Change The World, qui marque un changement d’identité visuelle pour le groupe, habitué à des pochettes plus psychédéliques et moins figuratives, voit WOLVESPIRIT déployer sa musique certes inspirée par cette décennie bénie qui a vu naître pléthore d’albums cultes, mais néanmoins plutôt bien ancrée dans son époque. L’hommage est à chercher du côté des claviers et de l’orgue, qui naturellement, évoquent KANSAS, URIAH HEEP ou DEEP PURPLE. Mais la démarche reste contemporaine. Il y a une authenticité qui se dégage de cette dizaine de morceaux qui prennent leur temps, et s’inscrivent en porte-à-faux d’une époque ou, dès que l’on parle de hard rock, la subtilité doit être sacrifiée au profit de l’efficacité. Change The World est fun, justement, parce qu’il voit WOLVESPIRIT proposer, sans crier gare, des ballades blues à l’intensité désarmante (« I Belong To You »), qu’il voit le groupe balancer un break psyché sur « Over The Rainbow », mid-tempo très mélodique, sans doute le morceau le plus intense de ce nouvel album.

La richesse de WOLVESPIRIT réside également dans ses imperfections. La voix de la chanteuse Debbie Craft se fait puissante et fragile, rugueuse et douce, parfois timide ou au contraire à la limite de la rupture, et c’est bien elle qui porte l’album, qui lui insuffle une vie et une âme. Il y a un tout, bien entendu, et sur « Change The World », le morceau, c’est bien le collectif qui l’emporte. Il y a ici une vraie saveur issue des années 70, ces breaks mélodiques, tantôt lumineux, parfois plus mélancoliques, qui rendent le titre incroyablement savoureux, du haut de ses 6 minutes. La pertinence et la qualité des refrains s’ajoute à l’ensemble, faisant par exemple de « Thunder and Lightning » un mid-tempo parfaitement équilibré, illuminé par un solo brillant et un clavier délicat.

La puissance de cet album se cache dans ses détails, dans ses subtilités. Il y a, sur « Hells Bells are ringing », bien plus qu’un brûlot hard rock. Il y a un univers dans lequel la rugosité des guitares, l’intensité du chant, rencontrent un habillage sonore planant, délicieusement daté, pour un mariage tourné vers le meilleur. « Fallen » et son introduction country surprennent sur cet album qui, bien que cohérent, voit chacun de ses titres ouvrir une nouvelle porte. De nombreuses écoutes plus tard, on se retrouve ainsi à se repaître d’une découverte sympathique, d’une subtilité jusqu’alors ignorée. On retient en premier lieu, néanmoins, ces deux pépites que sont « Change The World » et « Over The Rainbow » qui bénéficient d’un charisme écrasant.

WOLVESPIRIT revisite les années 70, c’est une évidence. Mais ce faisant, le groupe propose avant tout et surtout une musique dont la saveur, toute actuelle, sort des sentiers battus et du format hard rock « standard ». Porté par une chanteuse d’exception, le groupe bénéficie de cette classe qui illuminent ceux qui cherchent et osent. Loin d’être passéiste, la formation allemande prend le temps de peser chaque note, chaque break, chaque intonation, et nous propose plus qu’un album : une intention, un univers, tantôt hédoniste, porteur d’espoir, tantôt plus sombre, qui permet à l’album de s’imposer, naturellement et sans forcer, comme une des réalisations qui sortent du lot et vont compter cette année.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
Moment Of Glory Live (2000)
Hard rock et queues de pie




GOTTHARD
G. (1996)
Comme un poing dans la gueule.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Debbie Craft (chant)
- Richy Wolfhart (guitare)
- Oliver Wolfhart (piano)
- Marco Tullius (basse)
- Martin Monroe (batterie)


1. Don’t You Know
2. Hells Bells Are Ringing
3. Change The World
4. Thunder And Lightning
5. Broken Wings
6. Strong Against The Wind
7. Fallen
8. Drown You Down
9. Over The Rainbow
10. Time Is Running
11. I Belong To You
12. Crazy
13. Blue Night



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod