Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  LIVE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Al Di Meola , Paco De Lucía , John Mclaughlin

DI MEOLA, MCLAUGHLIN, DE LUCIA - Friday Night In San Francisco (1981)
Par ELK le 23 Septembre 2022          Consultée 382 fois

Certains disques tombent comme de petits miracles; ils parviennent sans aucun signe annonciateur à capter l’air du temps et à s’imposer comme des évidences. Friday Night In San Francisco s’inscrit dans cette catégorie : aux yeux du monde ébahi, trois guitaristes virtuoses vont bousculer toutes les conventions et sortir un disque après lequel plus personne ne regardera une guitare acoustique comme avant.
Bien que rattaché à la mouvance 'jazz,' cet album s'affranchit des frontières et des genres. L’origine du projet se trouve dans le 'Guitar Trio' fondé en 1979 par LARRY CORYELL en association avec John McLAUGHLIN et Paco DE LUCIA. John est un musicien britannique, figure majeure du Jazz-Rock, connu notamment pour sa participation au légendaire Bitches Brew de MILE DAVIS et pour son rôle de fondateur et leader du MAHAVISHNU ORCHESTRA. Paco est un guitariste espagnol, figure de proue du mouvement 'Flamenco Nuevo' et considéré déjà à l’époque comme le meilleur guitariste du genre de tous les temps. En 1980, en raison de sa dépendance à diverses substances, Larry laisse sa place à Al Di MEOLA. Al est un musicien américain, ancien élève du prestigieux Berklee college of music. Sa carrière, lancée par le Return To Forever de Chick COREA, est alors couronnée de succès avec la production sous son nom de plusieurs superbes disques contenant à la fois des morceaux Jazz-Rock endiablés, des pièces d’inspiration latines et des titres acoustiques. Bingo ! Ce trio enchaîne les concerts et rencontre un tel succès que Columbia se décide à sortir cet album Live tiré d’une mémorable prestation, le 5 décembre 1980, au théâtre Warfield de San Francisco.

La prise de son et l’ambiance du disque sont formidables; malgré la complexité apparente de la musique, le public en pleine osmose avec les musiciens réagit au quart de tour à la moindre sollicitation (musicale) d’un des trois guitaristes. Le tout sans oublier de saluer par force sifflements, cris et applaudissements les passages les plus héroïques qui lui sont proposés, et dieu sait si ce disque n’en manque pas.
Le principe de l’enregistrement est simplissime : trois duos suivis de deux trios, et la recherche d’un équilibre dans les choix des morceaux en fonction des compositeurs. Tout commence avec le 'tube', idée de génie de nos acolytes de fusionner le 'Mediterraneen Sundance' de Al et le "Rio Ancho" de Paco. La fameuse intro en arpèges rapides retentit (beaucoup de guitaristes amateurs, dont moi, se sont cassés les doigts dessus) et nous identifions immédiatement la guitare acoustique à cordes métalliques de Al dans le canal droit, à laquelle répond à gauche la rondeur des cordes nylon de Paco. Dès lors, les prouesses se succèdent, les premiers cris sont pour l’incroyable dextérité de Al qui franchit le mur du son par un solo en cordes 'étouffées'. Mais Paco n'est pas en reste : son jeu éruptif et toujours incroyablement musical fait merveille, et ses traits en 'picados' font monter chaque fois la température de la salle. Clairement, le sommet de l’album.
Le duo suivant est une reprise du "Short Tales of the Black Forest" de Chick COREA. Cette pièce est à l’origine un duo guitare-piano. Al reprend son rôle d’origine, alors que John endosse avec brio la partie dévolue originellement à Chick COREA. La mise en place de la première partie est délicate, mais nos deux artistes s’en sortent à merveille, alternant les vitesses, les intensités et les volumes, et laissant libre cours à leur inspiration et à leur fantaisie pour pimenter le tout. Le public est déchaîné, on entend même les musiciens rire. Le morceau tourne peu à peu à la 'jam party'. Le plaisir est à son point culminant lorsqu'est lancé le thème de La Panthère Rose, prélude à un superbe bœuf sur une grille d’accords blues. Magique !
Troisième duo : Paco et John interprètent "Frevo Rasgado" de Egberto GISMONTI, un compositeur brésilien. Cette pièce complexe et dotée d’un thème central magnifique montre à nouveau la capacité d’adaptation et la musicalité éblouissante de John. Et que dire de Paco, incroyable en solo, mais tout aussi fantastique par ses rythmiques typiques du flamenco, auxquelles il apporte une touche de complexité et de modernité proprement ahurissants ?

On bascule dans les trios, tout d’abord avec la "Fantasia Suite" composée par Al Di Meola. Ce morceau issu de l’album d’Al 'Casino' est renommé et réarrangé pour la circonstance. Il s’agit d’une suite en quatre sections de style flamenco, qui permet à chaque guitariste de s’exprimer à tour de rôle dans des ambiances différentes. Après un début dynamique et joyeux, s’installe un tempo plus lent et intimiste presque feutré, occasion pour chacun de montrer sa finesse de jeu à faible volume. Le retour d’un passage plus rapide et plus gai permet de relancer des séries de solos rapides et percussifs et pour les trois interprètes de s’amuser et communier avec le public ravi.
La dernière pièce est "Guardian Angel", composée par John MCLAUGHLIN, enregistrée cette fois-ci en studio. Le thème principal est une superbe mélodie interprétée à deux guitares tandis que la troisième joue les accords. On y retrouve bien le style et la virtuosité de chacun, mention spéciale à la liberté harmonique de Paco DE LUCIA qui est sur son terrain de prédilection.

Que dire de plus sur cet album ? Tout amateur de guitare doit bien entendu l’avoir entendu une fois au moins dans sa vie. Mais, au-delà de la technique et de la virtuosité des interprètes, c’est bien leur complicité et la formidable communion avec le public qui l’emportent ici. Friday Night In San Francisco est un chef-d’œuvre qui transcende les genres, qui fut à sa sortie un véritable choc mais que le temps n’altère pas.

A lire aussi en JAZZ par ELK :


PAT METHENY GROUP
Still Life Talking (1987)
Beauté, luxe, calme et volupté




Pat METHENY
Bright Size Life (1975)
Coup d'essai, coup de maître


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Al Di Meola (guitare)
- John Mclaughlin (guitare)
- Paco De Lucia (guitare)


1. Mediterranean Sundance / Rio Ancho
2. Short Tales Of The Black Forest
3. Frevo Rasgado
4. Fantasia Suite
5. Guardian Angel



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod