Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The CORAL - Roots And Echoes (2007)
Par LOONEY le 5 Mai 2008          Consultée 2478 fois

Finalement, on l’a notre quatrième album. Après quelques déviances internes, on a cru à une fin prématurée pour nos successeurs aux LA’s préférés : c’était sans compter sur l’impulsion et le soutien inconditionnel des frères Gallaghers ; grâce aux deux guignols d’Oasis (surtout Père-Noel, fan de la première heure), les Corals restent prolifiques, délicieusement prolifiques.
L’hétérogénéité de l’oeuvre des Liverpuldiens dans sa globalité pourrait porter à controverse ; en effet, en l’espace de six ans, la presque intégralité des facettes du folk/rock/pop/country multi-influencé (en gros, tout le rock britannique de ces cinquante dernières années y passe) dans lequel ils évoluent a été explorée, retournée, revue et, dans un sens, réinventée…
C’est d’autant plus dur pour les antis de devoir admettre, à l’écoute de ce ‘Roots and Echoes’ que les Corals sont toujours aussi inventifs, à la limite de l’insolence.

Le genre de disque qui se savoure, réellement, la tête à la fenêtre, une clope à la main et les yeux au ciel ; de la musique estampillée Liverpool par excellence, des compos à sourire grand. « Who’s Gonna Find Me » et son irrésistible refrain, « Jacqueline » à pleurer de recherche et de finesse. « Not So Lonely » ballade sublime, guitaristiquement parfaite. Sans parler des déviations habituelles, brillamment executées : le blues/tango « Fireflies », l’inquiétude et l’urgence qui transpirent d’« In The Rain », la recheche et le frôlement de la perfection sur l’incroyable « She’s Got A Reason »… Globalement, le tempo a ralenti : les Corals se débarassent de leurs peaux grasses et prépubères pour muer vers la maturité ; l’enthousiasme et l’immédiadeté de la jeunesse sont sacrifiés sur l’autel de la finesse et -j’ose le dire- du génie ; certains crierons au scandale et à la trahison, d’autres –comme moi- applaudiront l’initiative.
A noter pour finir la performance des frère Skelly, surtout James, ici franchement admirable : voix chaude et rassurante, accords d’une rare inventivité et charisme artistique incomparable. So British.

« Roots and Echoes » n’est pas seulement le chef d’œuvre des Corals, il est aussi l'un des albums de ces dernières années que j'estime majeurs, et fait gagner encore un peu plus d’importance à ce groupe franchement hors du commun. Dire qu’ils sont à peine connus …

A lire aussi en ROCK par LOONEY :


LOSTALONE
Say No To The World (2007)
La découverte de l'année ?




The STONE ROSES
The Stone Roses (1989)
Intemporel ...


Marquez et partagez





 
   LOONEY

 
  N/A



Non disponible


1. Who's Gonna Find Me
2. Remember Me
3. Put The Sun Back
4. Jacqueline
5. Fireflies
6. In The Rain
7. Not So Lonely
8. Cobwebs
9. Rebecca You
10. She's Got A Reason
11. Music At Night



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod