Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK JAZZ / HARD CORE  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Sonny Clark Memorial Quartet, David Bowie , Henry Cow, Masada, Painkiller
- Style + Membre : John Zorn

NAKED CITY - Torture Garden (1989)
Par ONCLE VIANDE le 30 Mai 2008          Consultée 3605 fois

S’il ne fallait retenir qu’un groupe de la nébuleuse Zorn (idée bien réductrice, mais que ne suis-je pas prêt à faire pour vendre un article), je citerais NAKED CITY sans hésiter. Plus riche que PAINKILLER, moins spécialisé que MASADA, cet « atelier de composition », pour reprendre les termes de son fondateur, se proposait d’explorer les possibilités du format basse/batterie/guitare/sax/clavier/voix. Malgré un line-up inchangé, NAKED CITY fut donc un projet multi-directionnel, au carrefour du metal, du jazz, de l’ambient et de l’improvisation. Une expérience sans filet mais essentielle qui aura marqué son temps et les esprits.

Le groupe a enregistré la quasi intégralité de son matériel en trois ans mais ses publications respectent un ordre différent. « Torture Garden » est une compilation maquillée en album regroupant les titres les plus courts de son répertoire. Vingt cinq minutes seulement mais pas une faille dans la cuirasse. La musique peut être décrite comme une fusion de punk hard-core et de free jazz, où la radicalité du premier se mêle à la technicité du second. « Torture Garden » est un peu au jazz ce que « Pink Flag » est au rock : 42 miniatures expédiées à la vitesse du son, sans ramollissement ni baisse de régime. Le disque atteint un degré d’hystérie ahurissant et parvient à le maintenir du début à la fin. La batterie mitraille dans tous les sens, les guitares arrachent le bitume tandis que le sax et la voix se livrent à un concours d’égorgement de porcs. Le premier FANTÔMAS reprendra la formule sans la dépasser, c’était d’emblée trop fort, trop fou. Ça va surtout trop vite. « Torture Garden » est le genre de disque qu’on se repasse deux ou trois fois de suite, juste pour le fun. Oui, ce disque est fun mais pas que ça. Chaque plage est une merveille de densité et de précision que le groupe se faisait un plaisir d’exécuter (sic) sur scène dans les moindres détails. NAKED CITY se pose ici en maître du break supersonique, capable de caser une dizaine de séquences en trente secondes ou de passer d’un style à l’autre sans recours aux montages (Speedfreaks). Le rendu est schizophrénique. On n’est jamais en sécurité, on ne sait surtout pas à qui on a à faire. Jazzmen ? Métalleux ? Fous furieux ? Terroristes ? Ici, douleur et plaisir sont intimement liés et nous initient à l’univers sadomaso que le groupe va développer à grand renfort d'artworks explicites. NAKED CITY va explorer les faces sombres ou déviantes de nos pauvres vies humaines. Chaque disque sera façonné autour d’un thème central, à l’image de ce premier opus qui nous rappelle que ZORN est fasciné par l’orient et sa cruauté raffinée.

« Torture Garden » s’affirme comme le plus fou mais aussi le plus jouissif de la série. La production est particulièrement soignée et restera une grande force du combo, qu’il s’agisse de revisiter des pièces classiques (Grand Guignol) ou de mettre l’ampli à genoux (Leng tch’e). Port de la ceinture obligatoire.

A lire aussi en JAZZ par ONCLE VIANDE :


John COLTRANE
Olé (1961)
Jazz modal

(+ 1 kro-express)



WEATHER REPORT
I Sing The Body Electric (1972)
Jazz électrique


Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- John Zorn (saxophone alto)
- Bill Frisell (guitare)
- Fred Frith (basse)
- Joey Baron (batterie)
- Wayne Horvitz (claviers)
- Yamatsuka Eye (voix)


1. Blood Is Thin
2. Demon Sanctuary
3. Thrash Jazz Assassin
4. Dead Spot
5. Bonehead
6. Speedball
7. Blood Duster
8. Pile Driver
9. Shangkuan Ling-feng
10. Numbskull
11. Perfume Of A Critic's Burning Flesh
12. Jazz Snob Eat Shit
13. The Prestigitator
14. No Reason To Believe
15. Hellraiser
16. Torture Garden
17. Slan
18. Hammerhead
19. The Ways Of Pain
20. The Noose
21. Sack Of Shit
22. Blunt Instrument
23. Osaka Bondage
24. Igneous Ejaculation
25. Shallow Grave
26. Ujaku
27. Kaoru
28. Dead Dread
29. Billy Liar
30. Victims Of Torture
31. Speedfreaks
32. New Jersey Scum Swamp
33. S & M Sniper
34. Pigfucker
35. Cairo Chop Shop
36. Fuck The Facts
37. Obeah Man
38. Facelifter
39. N.y. Flat Top Box
40. Whiplash
41. The Blade
42. Gob Of Spit



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod