Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


RANCID - Indestructible (2003)
Par FROMAGE_ENRAGE le 16 Août 2008          Consultée 2176 fois

Après un album qui a envoyé la sauce dans les chaumières, Rancid se calme et retrouve son style originel... pour le plus grand bonheur de nos oreilles !
Hé oui, pas de faux-fuyants : ce disque est excellent (et ça rime en plus, je suis inspiré moi ce soir). Peut-être bien le meilleur de Rancid, en tous les cas un réel aboutissement de la musique du groupe.

Histoire de taper un grand coup, ce sixième album commence par un trio magique : «Indestructible », la chanson-titre, un hymne punk-rock certes court mais imparable et fonceur, garni d'un refrain très efficace.
Pour continuer, voici : « Fall Back Down ». Et là, je voudrais insister sur la qualité de cette chanson d'exception, tant les lignes de guitares et de basse tissent un écrin mélodique de toute beauté. Soli, chœurs, refrain : tous les éléments de cette chanson, parfaitement mêlés au cœur de ce titre sublime, dégagent une chaleur peu commune. Coup de cœur pour ma part.
Enfin, « Red Hot Moon » se pare d'influences ska sautillantes, pour un résultat garanti 100% addictif.

Le reste de la galette est du même tonneau, même si les trois titres cités plus haut se distinguent particulièrement : cependant... Difficile de résister à la brutalité de « Out Of Control »(qui tranche ainsi avec tout le reste de l'album) ; pas facile non plus de rester insensible à « Arrested In Shanghai » et ses sonorités uniques, à la fois apaisantes et délicieusement ironiques. Un titre qu'il me paraît essentiel d'écouter avec les JO de Pékin qui approchent : les paroles sont magnifiques. Je n'ai pas pu résister à l'envie de vous en faire partager un petit extrait :

« They wouldn't let me write about my opinions about the state
And freedom of expression they would never tolerate
And the military secrets that I never did steal
I didn't start no violence, and there was nobody that I killed »

La voix de Tim Amstrong est toujours un régal, grave et rauque à souhait. Elle donne un caractère solennel mais résolument positif à l'ensemble. Les chœurs, bien qu'ils ne fassent que quelques apparitions timides, sont parfaitement appropriés au punk-rock enjoué que le groupe maîtrise définitivement : dans le fameux «Fall Back Down », évoqué plus haut, ou encore dans le très joli final de « Tropical London ».

Définitivement décomplexée. Voilà, je pense, comment l'on pourrait qualifier la musique pratiquée par Rancid. Le groupe maîtrise parfaitement son style, et l'auditeur en profite autant : « Indestructible » est redoutable d'efficacité tout du long.
En témoignent, entre autres, l'ardente cavale de « Django », ou « Born Frustrated » et son riff qui vous prend par la main, pour vous emmener, l'espace de deux minutes cinquante-six secondes sur les terres d'un punk-rock fougueux et contestataire. Ça secoue comme il faut, c'est un vrai plaisir !

Allez, je sais que vous en voulez plus. Avouez-le ! Et c'est vrai que jusqu'à présent, je n'ai cité que huit titres sur les dix-neuf (!) du disque. Alors, voici quelques perles supplémentaires : l'imparable « Stand Your Ground » qui, encore une fois, laisse apparaître des relents ska, tout comme « Memphis » qui porte bien son nom. Un nouvel hymne survitaminé, très Rock'N'Roll dans l'esprit.

Je suis maintenant dans l'impasse. Pourquoi continuer ainsi une énumération, un peu ennuyeuse, des bons titres de cet album ? Ils sont tous bons ! Allez, « David Courtney » n'est pas terrible, c'est vrai (et encore, cette impression tend à diminuer au fil des écoutes). Qu'ajouter de pertinent pour vous convaincre définitivement ?

Que cet album, saisi d'une efficacité redoutable et d'un optimisme jubilatoire, est une pointure. Ni plus ni moins. Servi par des musiciens qui connaissent leur métier et par un chanteur charismatique, tout le disque respire l'énergie et le talent. A la recherche de bon punk-rock dans l'air du temps ? Vous savez ce qu'il vous reste à faire. Unique en son genre.

A lire aussi en PUNK-ROCK par FROMAGE_ENRAGE :


YELLOWCARD
Ocean Avenue (2003)
Pop-punk. exemplaire...




SOCIAL DISTORTION
Sex, Love And Rock'n'roll (2004)
Tuerie. what else ?


Marquez et partagez





 
   FROMAGE_ENRAGE

 
  N/A



- Tim Amstrong (chant, guitare)
- Lars Frederiksen (chant, guitare)
- Matt Freeman (chant, basse)
- Brett Reed (batterie)


1. Indestructible
2. Fall Back Down
3. Red Hot Moon
4. David Courtney
5. Start Now
6. Out Of Control
7. Django
8. Arrested In Shanghai
9. Travis Bickle
10. Memphis
11. Spirit Of '87
12. Ghost Band
13. Tropical London
14. Roadblock
15. Born Frustrated
16. Back Up Against The Wall
17. Ivory Coast
18. Stand Your Ground
19. Otherside



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod