Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ éLECTRIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Miles Davis , Wayne Shorter

WEATHER REPORT - Weather Report (1971)
Par ONCLE VIANDE le 2 Décembre 2008          Consultée 2518 fois

WEATHER REPORT est le groupe emblématique de la scène jazz-rock. Formé en 1971 par Joe ZAWINUL et Wayne SHORTER, c’est un peu l’héritier légitime de Miles DAVIS. Sa longévité et son talent de vulgarisateur vont lui permettre d'imposer un genre a priori exigeant auprès d'un large public. Le groupe a connu plusieurs périodes. Sans entrer dans un découpage détaillé, disons qu’au jazz électrique audacieux des débuts succédera une musique plus accessible, puis finalement commerciale et sans grande saveur.

WEATHER REPORT est la force tranquille du jazz-rock. Son émancipation s’est faite par petites touches. Sa musique est le résultat d’une construction lente et réfléchie, à l’inverse du MAHAVISHNU ORCHESTRA dont l’œuvre fut plus explosive mais moins endurante. Le groupe met rarement la technique en avant. C’est d’abord un chercheur de climats et un créateur de couleurs.
Avec Airto MOREIRA aux percussions, ce premier album est le prolongement naturel de « Bitches Brew », plus rêveur, moins fougueux. Le funk n’est pas prépondérant. Le groupe est encore attaché à un jazz électrique made in DAVIS aux sonorités éprouvées (batterie jazz, contrebasse, pianos électriques et saxo), voire au jazz académique comme en témoigne « Eurydice » et sa signature hard-bop. Le groupe trempe pourtant déjà un orteil dans cette musique atmosphérique qui fera sa renommée (« Milky Way ») et laisse entrevoir la place grandissante qu’occuperont les claviers à l’avenir.
Cette première période est marquée par Miroslav VITOUS dont le bref passage au sein du groupe sera déterminant. Son jeu de contrebasse très caractéristique, nerveux et friand en nouvelles sonorités (pédale fuzz) va illuminer les trois premiers albums. ZAWINUL n’utilise encore que des pianos et assure la continuité des climats et des couleurs. SHORTER fait déjà preuve d’un lyrisme éblouissant. Plus bavard que DAVIS, son jeu porte encore les traces de ses années modales où il brillait en solo. Le trio de tête fait preuve d’une complicité remarquable et restera dans le cœur de beaucoup comme le « vrai » WEATHER. On est très éloigné du premier MAHAVISHNU ORCHESTRA sorti la même année et pour cause, le bulletin météo n'intégrera jamais la guitare électrique à sa musique et restera peu enclin aux décibels.

Ce disque est de très bonne facture. Il s'inscrit dans la continuité du jazz électrique de 1969 / 1970. Il ne cherche pas à en révolutionner l’esthétique par des procédés spectaculaires. C’est néanmoins une base de travail riche de promesses. C’est enfin une façon pour ZAWINUL et SHORTER de rappeler que le patrimoine « In a silent way / Bitches Brew » leur appartient aussi, et que c’est dans cette terre fertile qu’ils comptent plonger les racines d’une longue aventure.

A lire aussi en JAZZ par ONCLE VIANDE :


John COLTRANE
Giant Steps (1959)
Un pas de géant !




The SOFT MACHINE
Third (1970)
Jazz électrique


Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- Wayne Shorter (saxophones ténor et soprano)
- Joe Zawinul (piano, piano électrique)
- Miroslav Vitous (basse, contrebasse)
- Alphonse Mouzon (batterie, chant)
- Airto Moreira (percussions)
- -
- Avec :
- Barbara Burton (percussions)
- Don Alias (percussions)


1. Milky Way
2. Umbrellas
3. Seventh Arrow
4. Orange Lady
5. Morning Lake
6. Waterfall
7. Tears
8. Eurydice



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod