Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Les Cowboys Fringants

Marie-annick LéPINE - Au Bout Du Rang (2007)
Par GEGERS le 21 Avril 2010          Consultée 1598 fois

Dotée d'une bonhommie et générant une sympathie sans pareil, la Québécoise MARIE-ANNICK LEPINE agrémente depuis quinze ans le répertoire et les prestations scéniques des COWBOYS FRINGANTS du son de son violon dansant, de ses compositions souvent intimistes et de son brin de voix fluet et fragile. Profitant que son groupe principal s'accorde une pause en 2007, la jeune femme décide alors de proposer un premier album de compositions originales n'ayant pas trouvé leur place sur les albums du groupe de Repentigny.

Bien lui en prit à l'espiègle Marie-Annick puisqu'Au Bout du Rang, cette première collection de chansons originales, se veut fort intéressante. En effet, en un peu moins d'une heure, l'album offre une leçon de Folk dont les artistes en devenir devraient grandement s'inspirer. Album très personnel et autobiographique, Au Bout du Rang voit la demoiselle narrer, de façon pudique et forçant l'empathie, ses bonheurs et désillusions d'enfant (le très mélancolique « La Belle Époque »), mais aussi cette maladie d'Alzheimer dont sa grand-mère est une des victimes. Avec « Douce Mamie », dont l'accordéon et la contrebasse s'accordent pour bâtir une très forte et émotionnelle montée en puissance, Marie-Annick parvient, de sa voix frêle et fluette, à embarquer l'auditeur dans un maelström de sentiments doux-amères et submergeants :

(i)« Car aujourd'hui elle ne sait plus ou elle est
Elle ne sait plus qui je suis
Mais toujours elle se souvient
Des beaux moments de sa vie »(/i)

Mais loin d'être une ode à la dépression, cet album est une bouffée d'oxygène bienvenue. Basant certaines compositions sur une podorythmie chère à d'autres groupes québécois tels que GENTICORUM, Marie-Annick parvient sans peine à nous entraîner dans une farandole que l'on souhaiterait sans fin. A l'aide d'un simple piano et d'une rythmique allant en s'accélérant, « Dans Ma Cour » provoque l'irrémédiable et délectable besoin d'accompagner la jeune artiste du son de ses jambes tapant le sol. Sur « Cette justice », titre sur lequel la voix gentiment (et faussement) naïve de la Québécoise tranche avec un sujet revendicatif (et plus proche de l'univers des COWBOYS FRINGANTS), un violon débridé vient embarquer l'auditeur dans un réel écossais endiablé. Ce violon, instrument de prédilection de la multi-instrumentiste, se révèle en effet comme l'instrument « moteur » d'un album mûr et réfléchi, introduisant à la perfection des titres comme le mélancolique « Les mines du nord » qui, traitant de la perte d'identité et de la désertification des régions industrielles en friche, s'impose comme un des moments forts d'un album qui n'en manque pas. Guitare acoustique en bandoulière, Marie-Annick parvient en effet à proposer des morceaux persistants et immédiatement assimilables, à l'image de la jolie ballade « Cette Jolie Photo d'Elle » ou de l'optimiste « Le Cœur Gai », à l'ambiance très « Hop La Vie! » (pour reprendre l'expression de Karl Tremblay, vocaliste des COWBOYS FRINGANTS, et qui fait une discrète apparition sur les chœurs de ce morceau). Et si la voix fluette et cristalline de la talentueuse Marie-Annick peut en agacer plus d'un, comment bouder son plaisir à l'écoute d'un titre comme « Si Je ne t'Aimais », qui voit violon, guitare acoustique et lap steel s'allier pour proposer un titre Folk Rock à l'ambiance agréablement rétro, ou encore « Vieux Jazzman », dont l'imposant piano illustre avec brio cette histoire d'un pianiste de jazz peinant à percer...

Envisagé par beaucoup (et sans doute par son auteur en premier) comme un simple intermède musical entre deux albums des COWBOYS FRINGANTS, Au bout du Rang s'impose rapidement comme une petite perle de Folk québécois qui, s'en remettre en cause les canons du genre, offre avec une douceur, une énergie et une conviction sans pareil un bon nombre de compositions inspirées et à côté desquelles il serait fort dommage de passer. Une vraie réussite pour une artiste aux multiples talents et qui, espérons-le, ne s'en tiendra pas à ce « one shot » remarquable!

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Francis CABREL
La Tournée Des Roses Et Des Orties (2009)
Lumière tamisée, moustaches non admises




FIDDLER'S GREEN
On And On (1997)
On y arrive !


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Marie-annick Lépine (chant, guitare acoustique, piano, rhodes, métallop)
- Dominique Lanoie (guitare électrique, lap steel et harmonium)
- Jérôme Dupras (basse, contre-basse)
- Steve Gagné (batterie)
- Michel Bordeleau (podorythmie)


1. Les Mines Du Nord
2. J'aurai Vu La Mer
3. Dans Ma Cour
4. Cette Jolie Photo D'elle
5. La Belle époque
6. Le Cœur Gai
7. Si Je Ne T'aimais
8. Vieux Jazzman
9. Sous Observation
10. Au Chalet
11. À La Nuit
12. Douce Mamie
13. L'air De Rien
14. Cette Justice
15. Près Du Saint-laurent



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod