Recherche avancée       Liste groupes



      
UNLUGGED  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Genesis, Stiltskin, Guaranteed Pure

Ray WILSON - Live And Acoustic (2002)
Par MARCO STIVELL le 7 Septembre 2010          Consultée 1230 fois

Concert enregistré en 2001 à l’International Festival d’Edimbourg, et en petit comité, comme indiqué dans les crédits. Ray est chez lui, en Ecosse, que pouvait-il trouver de mieux pour puiser l’énergie afin de relancer sa carrière qui s’était quelque peu tassée depuis les expériences éphémères de Genesis et Cut_, ces dernières ne lui ayant pas rapporté la renommée qu'il méritait ? Et cette fois, l'aventure se fait en solo, sous son propre nom ! Un nouveau départ en quelque sorte…

Il arrive quand même à nous surprendre avec un live, et acoustique en plus, là où on l’attendait le moins. Il faut dire que les deux seules chansons sur lesquelles on l’avait plus ou moins entendu dans ce registre, et où il s’en était d’ailleurs très bien sorti (prenant ainsi à contrepied le registre rock dans lequel on le connaissait), remontent au temps de Calling All Stations. Il s’agit de "Shipwrecked" ainsi que de "Not About us", et elles sont logiquement prÈsentes sur ce concert.

En dehors de cela, Ray nous propose diverses choses. Des choses de lui, prélevées au cours de sa carrière déjà bien fournie, et des œuvres d’autres grands noms. Parmi celles-ci, Genesis, sans grande surprise ("Mama", "The Carpet Crawlers", l'intro "Lovers’ Leap" de Supper’s Ready), Peter Gabriel ("Biko"), Phil Collins ("In the Air Tonight"), Bob Dylan ("Forever Young"), The Eagles ("Desperado") et Bruce Springsteen ("Born to Run"). Et toutes valent réellement le coup, tant la reprise a-cappella de "Desperado", que les titres les plus "denses" (relatif) comme "Mama", qui passe malgré tout plutôt bien dans un registre aussi épuré, et pourtant de prime abord on pouvait facilement émettre des craintes. Ce qui prouve que Ray commence à battre de ses propres ailes en montrant qu'il a plus d'un tour dans son sac, ou plutôt dans son gosier et sa guitare.

Et des divers projets de Ray hors Genesis, on a du Guaranteed Pure (le premier groupe avec qui il a publié un disque), du Cut_ et du Stiltskin. De ce dernier groupe, il ya bien évidemment le hit "Inside", mais aussi la moins connue "Rest in Peace", tout aussi efficace. Les trois chansons de Cut_ sont aussi très bien ainsi, surtout "Another Day" qui aurait (et je suis chiant avec ça) VRAIMENT dû devenir un tube. Quant à Guanranteed Pure, ce ne sont que des chansons qui font sourire, aussi bien "The Airport Song" (qui nous fait regretter que l'unique disque du groupe ne soit plus édité) que le jazzy Swing Your Bag", sur lequel Ray livre une prestation hilarante, tentant d’imiter un chanteur black à la voix rocailleuse. La seule chanson originale (comprendre inédite) de l’ensemble est "Always in My Heart", chanson d’amour folk très sympathique (au moins aussi convaincante que "Sarah").

La bonne humeur est palpable sur chacun de ces titres. Ray est tellement "dedans" qu’il se plante sur "Born to Run", au point de recommencer la chanson. Et il ne fait que nous donner du plaisir. En fait, si il n’y a qu’un seul point glissant, c’est la voix d’Amanda Lyon : pour ceux qui digèrent mal les grosses voix féminines, ça risque de difficilement passer sur "Forever Young", "In the Air Tonight" et "Always in My Heart". Elle demeure quand même une certaine présence (tout comme le frère de Ray), grâce à ses petites notes de piano, notamment sur "Another Day".

Difficile de commencer mieux une carrière solo, et de manière plus inattendue (avec un live, peu s'y sont risqués). La prestation est plus qu'honnête, tout aussi honorable, et même si le tout sonne très dépouillé par rapport aux versions originales, notamment pour les titres de Genesis et consorts, ce n'est pas si mal de les entendre d'une autre manière et le potentiel de ces versions là fait que les trois musiciens n'ont pas à rougir de ce qu'ils ont accompli ce soir-là. Un "unplugged" à ranger à côté des classiques du genre.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


Sally OLDFIELD
Easy (1979)
Folk rêveur dans la lignée de Water Bearer




Sophie ZELMANI
Sophie Zelmani (1996)
Très bon début...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Ray Wilson (chant, guitare acoustique)
- Steve Wilson (guitares, chœurs)
- Amanda Lyon (chœurs, claviers)


1. In The Air Tonight
2. Inside
3. Rest In Peace
4. Shipwrecked
5. Not About Us
6. Another Day
7. Sarah
8. Gypsy
9. Swing Your Bag
10. Always In My Heart
11. Lovers’ Leap
12. The Carpet Crawlers
13. Biko
14. Mama
15. Forever Young
16. Desperado
17. Born To Run
18. The Airport Song



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod