Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The Stooges

MC5 - Back In The Usa (1970)
Par PINHEAD le 24 Janvier 2011          Consultée 1746 fois

Mc5 avait frappé fort en 1969. Son premier album, le live Kick Out The Jams, avait fait parler de lui chez les disquaires et les critiques qui le fustigeaient malgré son énorme succès. Ce véritable appel à la révolution avait éveillé l'attention du FBI qui s'était fixé pour objectif de coincer leur manager John Sinclair. C'est chose faite: l'anarchiste se fait arrêter en possession de deux joints de marijuana et est condamné à 10 ans de prison avant l'enregistrement de Back in the USA. C'est donc libéré de l'influence de leur manager que les 5 de Détroit sortent leur nouvel album.

La 1ère chose qui frappe à l'écoute de Back in the USA, c'est le tournant artistique que prend Mc5: l'heure n'est plus au garage enragé et revendicatif, mais à un rock n' roll plus conventionnel. Pour preuve, les morceaux qui ouvrent et clôturent la galette sont des reprises respectives de Little Richard et Chuck Berry. Et ce rock n' roll assagi ne réussit pas aux Mc5.
Aucun effort dans les compositions, aucune rage dans les interprétations, aucune envie d'innovation... Tout ce qui faisait le charme de Mc5 sur Kick Out the Jams a disparu. Les quelques morceaux qui semblent à peu près pertinents ne sont pas exploités à leur maximum à cause de la retenue du groupe, et particulièrement du chanteur Rob Tyner qui se contente de chanter sans conviction. Lui qui parvenait à masquer ses défaut et son manque de maîtrise vocale par son énergie et ses cris se laisse ici complètement effacer par les guitares de Wayne Kramer et de Fred "Sonic" Smith. Et puis la durée! Le disque n'atteint même pas les 30 minutes!! Ce qui était à la base un échec artistique se transforme en véritable foutage de gueule, le tout orchestré par le producteur Jon Landau (qui produira plus tard Bruce Springsteen).
Les refrains sonnent faux, et les couplets transpirent de facilité. Je pourrai citer "High School" et "Shakin Street" et leurs chorus idiots qui se ressemblent comme deux goûtes d'eau (aucune envie de varier les compostions). Le groupe cherche même à se mettre à la portée d'un public plus large en proposant des acalmies dans ses morceaux et même un slow, l'ultime trahison pour un groupe précurseur du punk. Le pénible "Let Me Try" est le plus long morceau de l'album, où comment manquer de cohérence dans une galette qui se veut concise et vitaminée.
Seul le bon "The American Ruse" reste écoutable, si l'on omet la mauvaise production qui donne un son infâme à la batterie.

Plus la peine d'en rajouter: cet album est mauvais. Son échec commercial enterre les Mc5 qui, malgré l'excellent High Time sorti l'année suivante, ne peuvent plus renouer avec le succès. Porté aujourd'hui aux nues par toutes les critiques (Philippe Manoeuvre va même jusqu'à l'inclure dans sa Discothèque Idéale), Back in the USA est l'album que Mc5 n'aurait jamais du sortir.

0,5/5

Coup de coeur: The American Ruse (puisqu'il en faut un)

A lire aussi en ROCK'N ROLL :


Billy Lee RILEY
The Legendary Sun Classics (2010)
Le killer oublié




Chris ISAAK
Speak Of The Devil (1998)
Diabolique, Chris Isaak ?


Marquez et partagez





 
   PINHEAD

 
  N/A



- Rob Tyner (chant)
- Wayne Kramer (guitare)
- Fred 'sonic' Smith (guitare)
- Michael Davis (basse)
- Dennis Thompson (batterie)


1. Tutti Frutti
2. Tonight
3. Teenage Lust
4. Let Me Try
5. Looking At You
6. High School
7. Call Me Animal
8. The American Ruse
9. Shakin' Street
10. The Human Being Lawnmower
11. Back In The Usa



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod