Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK FRANçAIS  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Tri Yann, Malicorne, René Werneer
- Style + Membre : Wurtemberg, Hubert Felix Thiefaine

MACHIN - Rales Folk (1979)
Par MARCO STIVELL le 1er Mai 2011          Consultée 1567 fois

Voici le troisième et dernier album du groupe MACHIN, flambant neuf (ouais enfin 1979, ça date quand même) dans sa belle pochette bleue, avec l'épingle à linge en guise d'emblême. Preuve qu'il ne suffit pas de faire trop garni pour réaliser une bonne pochette. Toute l'âme de MACHIN tient dans cette fière et ravissante épingle à linge, représentative de l'humour du groupe tandis que le bleu symbolise l'enchantement de la musique folk, par un genre de ciel dégagé que le soleil abandonne petit à petit pour aller se reposer, laissant la France à l'ambiance feutrée du soir... Waouh quelle poésie, je m'étonne moi-même, et pourtant il y a très peu d'éléments sur cette pochette. Mais effectivement, si l'on pourrait disserter pendant des heures sur le choix de ce joli bleu, l'épingle à linge n'est rien d'autre qu'une volonté de la part du groupe de démontrer qu'il peut amuser avec pas grand-chose. Et puis cette épingle, c'est limite un concept, les membres du groupe en arborant fièrement sur toutes les parties de leurs visages ou de leurs vêtements au verso du disque.

"Si j'Etais Moins Phallocrate" démarre sur un tempo rock sixties avec basse en avant (Tony Carbonare est vraiment l'un des "players" français les plus efficaces de cet instrument dans ces années-là) avec un texte bidonnant, le violon suffisant à nous rappeler que nous sommes sur un disque de folk. Jusque-là, rien d'exceptionnel mais ça s'écoute avec plus de sympathie que les quelques titres moindres de Tout Folkant. Et les délires continuent ensuite avec des textes toujours aussi décapants, si possible plaçant parfois le centre d'intérêt en dessous de la ceinture comme sur la fausse ballade sucrée "Pour Quelques Centimètres de Plus". Le seul détail dispensable de l'ensemble réside en le morceau "Haute-Patate" qui fait tout juste office d'interlude.

En dehors de cela, Rales Folk n'offre que du très bon. On passe facilement de l'hommage à "House of the Rising Sun" ("Pénitences Interdites", la meilleure outro des trois albums avec guitare acoustique et flûte irlandaise) au folk-baroque "Ma Cabane à la Cambrousse" et son clavecin. L'instrument en question offre d'ailleurs une bonne transition avec le morceau suivant. "Ma Douce Amie Margot" rejoint "Ma Mie" dans le panthéon des plus belles chansons du groupe, malgré un texte très décalé. La partie de psaltérion est quant à elle superbe. "Lettre au Pape" rejoint "Y a Rien qui Va" pour le côté chant médiéval, avec le même type d'envolée rock progressive salvatrice, excellente. Restent "Le Reel des Trois Vagues" avec son violon endiablé et une guitare électrique bien folle, ainsi que "Riez du Coup", toute trompettes et synthés dehors pour un excellent moment de folk-rock complexe.

Mais le meilleur dans tout cela, il ne faut pas l'oublier, c'est le trésor bien caché de Rales Folk. "Synfolknie", un instrumental avec des développements hallucinants de musicalité, toujours entre folk et rock progressif, étalés sur près de six minutes de pur bonheur. Sans verser dans la démonstration yessienne, les garçons de MACHIN se font plaisir et livrent une oeuvre tout simplement parfaite, un morceau très riche qui se place définitivement sur la plus haute marche de leur podium.

Rales Folk est sans contestation le mélange idéal des deux premiers albums, la réussite artistique de Moi, je Suis un Folkeux... alliée à l'humour débordant de Tout Folkant. C'est vraiment le meilleur compromis et qui entraîne une note à cheval entre ces deux disques, arrondie à 4 pour le morceau "Synfolknie". Une jolie conclusion pour une courte carrière.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


CLANNAD
Landmarks (1998)
Pop irlandaise




Murray HEAD
Pipe Dreams (1995)
Son plus diversifié


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Tony Carbonare (basse, synthétiseurs, psaltérion, chant)
- Gilles Kusmeruck (orgue, piano, clavecin, violon, accordéon, synthét)
- Jean-pierre Robert (guitares, clarinette, mélodéon, flûtes, chant)
- Jean-paul Simonin (batterie, percussions, trompette, chant)


1. Si J'etais Moins Phallocrate
2. Pour Quelques Centimètres De Plus
3. Ma Cabane à La Cambrousse
4. Riez Du Coup
5. Lettre Au Pape
6. Haute-patate
7. Synfolknie
8. Ma Douce Amie Margot
9. Le Reel Des Trois Vagues
10. Pénitences Interdites



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod