Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Michelle BRANCH - Broken Bracelet (2000)
Par MARCO STIVELL le 26 Janvier 2012          Consultée 757 fois

Cette photo me fait toujours sourire. C'est vraiment tout le charme de l'adolescence, ici chez une petite américaine, fille d'un irlandais et d'une franco-indonésienne-allemande, qui ne savait pas encore qu'elle allait devenir l'une des étoiles du pop-rock étasunien des années 2000. Elevée à Sedona en Arizona, Michelle BRANCH a eu le temps de se familiariser avec les formes de chansons emblématiques du public populaire : pop, rock, folk, country. Achevant sa scolarité à la maison, ses parents l'ont beaucoup soutenue dans ses choix et ses premiers pas sur scène à Sedona, où entre ses compositions elle reprenait du Sheryl Crow, Jewel, Lisa Loeb et même Fleetwood Mac. Elle autoproduit sa première compilation de démos, Broken Bracelet en 1998, avant que celle-ci ne soit publiée par le label Maverick en 2000. Le titre trouve son inspiration dans le fait que lors d'un concert de Lisa Loeb, Michelle a pu rencontrer le musicien Steve Poltz qui lui a donné un bracelet fabriqué par Lisa, en lui disant que le jour où il cassera, la jeune fille deviendra célèbre. Après avoir été pendant des années indisponible, le disque est aujourd'hui disponible sur certains sites en téléchargement (mais moi je l'ai en vrai, hin hin).

Broken Bracelet a le charme de nous proposer une Michelle BRANCH débutante mais déjà assurée, et surtout une musique qui ne bénéficie pas encore de tous les grands artifices de studio, assez intimiste sans être dépouillée. Et pour cause, on ne compte qu'un seul morceau véritablement rock, "Paper Pieces", assez enthousiasmant d'ailleurs avec cet entrain, ces choeurs faisant "ta ta ta la ta".

Pour le reste, la musique est dominée par une forme de pop intimiste à forte base de guitares acoustiques. Un petit groupe a été constitué pour l'occasion, même si Michelle oeuvre beaucoup en solo comme sur la fin de l'album. Les programmations ne sont pas monnaie courante, mais par exemple sur cette version originale de "If Only She Knew", la présence de cette batterie factice avec pour seule accompagnement une guitare folk force l'attendrissement.

En parlant de "If Only She Knew", il faut savoir que Broken Bracelet contient un certain nombre de chansons que l'on retrouvera sur The Spirit Room, et il est intéressant de remarquer la différence de réalisation, ou même parfois de composition. "If Only She Knew" par exemple, est très ralentie et assez monolithique par rapport à la version que tout le monde connait. Pour le reste, les chansons ne changent pas dans leur ossature. Les très beaux "Sweet Misery", "I'd Rather Be in Love" et "Goodbye to You" nous sont offerts (ça fait bizarre de le dire comme ça, ce sont quand même les versions originales !) dans une production moins "léchée", pour ne pas dire variété.

Attardons-nous alors sur les curiosités de cet opus. Outre le très rock "Paper Pieces" (qui ne fait pas pour autant incongru au milieu du reste), on évolue dans un univers folk, où la chanteuse est souvent seule accompagnée de sa guitare. Et comme les chansons ensuite reprises, on remarque que la musique de la jeune fille se base sur des accords simples, mille fois entendus. Seulement, elle a du talent, ah ça oui, et du coeur elle en met rien que dans sa voix, ses textes (typiquement marqués par l'adolescence d'une fille sensible eux aussi)... Ce qui empêche ainsi les "Washing Machine", "Second Chances" et "Leap of Faith" de verser dans le commun. Le plus beau reste quand même ce "Stewart's Coat" emprunté à Rickie Lee Jones, où les accords plaqués de guitare acoustique laissent place à un arpège tout simple à l'électrique, et entendre Michelle chanter par-dessus de manière doucereuse en se dédoublant reste un vrai bonheur.

Pas forcément une pierre angulaire de la discographie de Michelle, mais bourré de charme et toujours agréable. La vraie histoire peut commencer. Hugh.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Kate BUSH
The Kick Inside (1978)
L'éveil de la fée...




Elton JOHN
The Captain & The Kid (2006)
Hommage soigné et recette musicale


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Michelle Branch (chant, guitares)
- Bernie Riley (guitares, basse, choeurs, percussions)
- Dan Joyner (basse)
- Rick Neigher (guitares, basse, claviers, percussions)
- Will Golden (guitares, percussions)
- Scott Brantley (batterie)


1. If Only She Knew
2. Sweet Misery
3. Washing Machine
4. I'd Rather Be In Love
5. Paper Pieces
6. Stewart's Coat
7. I'll Always Be Right There
8. Goodbye To You
9. Second Chance
10. Leep Of Faith
11. + Sweet Misery (acoustic)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod