Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : The Dandy Warhols , The Black Angels
- Membre : Black Rebel Motorcycle Club

The BRIAN JONESTOWN MASSACRE - Love (1998)
Par PINHEAD le 11 Juin 2012          Consultée 874 fois

Quand le BRIAN JONESTOWN MASSACRE décide de promouvoir son dernier album Strung Out in Heaven au moyen d'un single, il ne fait pas les choses à moitié. Le disque se présente ainsi comme un EP de 25 minutes et six chansons, la plupart tirées du dernier album. Enrobage dans un digipack soigné ou bien plus simplement en trente-trois tours (on ne se refait pas !) aux couleurs pétantes rappelant celles d'un certain album des SEX PISTOLS: Anton Newcombe, le dernier des punks en poncho arborant du bout de son bras couvert de piqûres un revolver provocateur en contradiction ouverte avec le titre de la galette.

Commençons par le titre principal de l'EP: le morceau "Love". Lancinant avec sa guitare légèrement hypnotique et son orgue allumé, il ne fait aucun doute qu'Anton Newcombe a su choisir le meilleur morceau de Strung Out in Heaven pour le mettre dignement en valeur. Son chant délicat et la batterie épurée en font un morceau totalement dépouillé de tout superflu ou d'ornement indésirable. Cependant, la qualité plutôt moyenne de l'album à promouvoir déteint irrémédiablement sur l'objet commercial qu'est Love EP.
Composé de morceaux aussi banals que les sérénades ensoleillées "Nothing to Lose" et "Let's Pretend That it's Summer", l'EP n'a quasiment aucun intérêt en comparaison avec l'album.

La surprise est plutôt de retrouver un morceau tiré de Give it Back (1997) "The Devil May Care" sur la face B du disque. Cependant, cette chanson ne brise pas l'homogénéité de l'EP, relativement dépouillé et do it yourself. Le film Dig qui sortira en 2005 laisse même entendre qu'en plus de l'avoir composé seul, le musicien l'aurait également enregistré piste par piste par ses propres moyens. Et bien évidement, Anton Newcombe ne s'est pas privé d'ajouter une petite tâche disgracieuse et complètement psychotique à la fin de son disque. Il s'agit de la version alternative de "I've Benn Waiting", teintée de bizarrerie ambiante. C'est d'ailleurs foutrement dommage que ce titre hideux soit le seul inédit que puisse nous proposer la galette.

Love EP est loin d'être une pépite indispensable du BRIAN JONESTOWN MASSACRE, d'autant plus qu'il ne propose rien de nouveau à Strung Out in Heaven. Son format vinyle et sa production quasi similaire aux versions studios n'en font qu'un simple objet banal et incomplet, qui ne fera le bonheur que des collectionneurs, mais sûrement pas des prosélytes.

2/5

Coup(s) de cœur: "Love"

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par PINHEAD :


The DOORS
Strange Days (1967)
Merveille mélancolique, mais jamais mièvre...




The DANDY WARHOLS
Thirteen Tales From Urban Bohemia (2000)
Le groupe le plus détestable des etats-unis


Marquez et partagez





 
   PINHEAD

 
  N/A



- Anton Newcombe (chant, guitare, batterie)
- Matt Hollywood (guitare, basse)
- Jeff Davies (guitare)
- Dean Taylor (guitare)
- Joël Gion (tambourin, maracas)


1. Love
2. Let's Pretend It's Summer
3. I've Been Waiting
4. The Devil May Care
5. I'v Benn Waiting (alternate Version)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod