Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  COMPILATION

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Dandy Warhols , The Black Angels
- Membre : Black Rebel Motorcycle Club

The BRIAN JONESTOWN MASSACRE - Tepid Peppermint Wonderland: A Retrospective (2004)
Par PINHEAD le 5 Février 2012          Consultée 1864 fois

La sueur froide et les yeux ternes, le jeune homme inspecta la copie sous ses yeux sans trop de volonté. Des mots se perdaient parmi les taches d'encre bleue projetées de son stylo. Autour de lui, une trentaine de têtes baissées sur les problèmes économiques contemporains et la délimitation des frontières de l'Europe.
L'horloge dans sa révolution infinie indiqua qu'une heure s'était écoulée. La lassitude et le désarroi le gagnèrent, et il rendit sa copie sous les regards étonnés des étudiants s'accordant une minute d’inattention passagère.
Une fois dans la cour, son teint, livide quelques minutes auparavant, reprit des couleurs rosées et sa respiration se ralentit. Que faire maintenant ?

Un appel, un kilomètre en vélo et une demi-heure d'attente plus tard, le voilà dans une ruelle douteuse avec deux individus durs à cerner malgré les poches bleuâtres sous leurs globes oculaires. Le froid hivernal était à cette époque si intense qu'il semblait transpercer son corps de milliers de couteaux glacés.
Le jeune homme avait rejoint un ami quelques temps auparavant, direction le quartier opposé pour acheter de quoi se soulager. Son blouson en cuir, noir et serré, contrastait avec le long manteau vert du revendeur, qui prit la parole en sortant de son sac un sachet transparent.

"-Laissez moi vous la faire gouter les gars, dit-il alors qu'il cassait une cigarette dans une fine feuille de papier.
Il alluma le joint et tira quelques longues inspirations dessus avant de le faire circuler aux deux compères.
L'homme au manteau, réservé au début, se mit à parler musique, et une longue discussion commença sur les goûts de chacun. De fil en aiguille, le rock psychédélique fut abordé.

-Hey man, tu connais le BRIAN JONESTOWN MASSACRE ?

Ce nom sonnait familier aux oreilles de l'adolescent, qui n'avait cependant jamais daigné tenter l'écoute. Au fur et à mesure que le revendeur parlait avec passion de la marginalité du collectif, des accès de violence du chanteur, des abus omniprésents de substances, la curiosité s'éveilla dans l'esprit du jeune prosélyte qui saisit un écouteur tendu vers lui.

Les yeux rougis et le cerveau légèrement égaré, il aspira quelques bouffées sur la cigarette aux saveurs tropicales en se laissant envahir par les sonorités émanantes du vieux walkman.
Le riff dans le mille de "Servo" l'interpella, la désinvolture hallucinée de "Wisdom" le stupéfia. Il se perdit dans les harmonies déstructurées de "Anenome" et lâcha un larme, atteint par la sensibilité de "Nevertheless".
Que est-ce qui clochait avec ce groupe ? Les accords semblaient pourtant simple, le style déjà entendu, le chant approximatif. La notion de musique semblait pourtant différente à la simple écoute du groupe, même sur un morceau punk comme "Not If You Were The Last Dandy On Earth".
Chaque note de guitare résonnait à l'infini et le tambourin hors-rythme guidait ses pensées comme un métronome absolu.

-Ça va mec ?"

Le jeune homme releva sa tête baissée et retrouva ses esprits. Il ne ressentait plus violence du froid sur son corps. Combien de temps était-il resté en léthargie ? Dix minutes ? Une heure ? Une chose était sûre: la cigarette était finie. Il fallait payer et se tailler.
Son compère emporta le sachet et les deux repartirent, à peine surs de ce qui venait de se passer.

J'avais foiré mon exam, et en cette seconde de décembre j'en avais rien à foutre, car j'avais rencontré le BRIAN JONESTOWN MASSACRE.

5/5

Coup(s) de cœur: Tout, ce best of est parfait.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par PINHEAD :


TAME IMPALA
Lonerism (2012)
L'album psyché anti-cliché




The DOORS
Strange Days (1967)
Merveille mélancolique, mais jamais mièvre...


Marquez et partagez





 
   PINHEAD

 
  N/A



- Anton Newcombe (guitare, chant, clavier)
- Matt Hollywood (guitare, chant, basse)
- Joël Gion (percussion, tambourin, maracas)
- Frankie 'teardrop' Emerson (guitare)
- Jeff Davies (guitare, clavier)
- Peter Hayes (guitare)
- Et Toute Une Tribu De Dégénérés En Sanda


1. All Around You (intro)
2. Who ?
3. When The Jokers Attack
4. Servo
5. Open Heart Surgery
6. If Love Is A Drug
7. It Girl
8. Sailor
9. Straight Up And Down
10. Anenome
11. Wisdom
12. Just For Today
13. Stars
14. Vacuum Boots
15. Prozac Vs Heroin
16. She's Gone

1. Nailing Honey To The Bee
2. That Girl Suicide
3. Nevertheless
4. Evergreen
5. Starcleaner
6. Let Me Nad Next To Your Flower (live)
7. Hide And Seek (live)
8. In My Life
9. Mary Please
10. Talk-action=shit
11. Oh Lord
12. This Is Why You Love Me
13. Not If You Were The Last Dandy On Earth
14. Swallowtail (live)
15. Feel So Good
16. Fucker
17. # 1 Hit Jam
18. Ballad Of Jim Jones
19. Free And Easy (take 2)
20. Stolen
21. Mansion In The Sky
22. Sue



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod