Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : The Dandy Warhols , The Black Angels
- Membre : Black Rebel Motorcycle Club

The BRIAN JONESTOWN MASSACRE - Zero (2000)
Par PINHEAD le 10 Juillet 2012          Consultée 849 fois

Donc, nous sommes désormais de pleins pieds dans le nouveau délire du BRIAN JONESTOWN MASSACRE: promouvoir ses nouveaux albums avec des EP, pour la plupart disponibles exclusivement en vinyles. Donc Zero, sorti en 2000 (soit un an avant Bravery Repetiton & Noise) présente sur sa face A trois morceaux du prochain album du groupe, et sur sa face B trois inédits au son lo-fi jusqu'à la moelle.

Pourquoi pas après tout ?

Parce que remplir un EP avec trois titres déjà présents sur le prochain album du groupe ça fait un peu mal aux fesses, et que conclure le disque sur treize minutes d'une connerie ambiante, c'est carrément du foutage de gueule. Quand on connait assez bien le groupe, on sait que c'est pas par fainéantise ou par manque de morceaux que la galette ne contient que deux vraies nouvelles chansons, mais bien pour nous faire chier, clairement... Ou bien une fantaisie hallucinée sur la liberté de l'artiste à remplir un disque à sa guise en tenant compte du statut particulier d'un EP blah-blah-blah...

Bon, on arrête de se plaindre, et on se dit que tout de même, les trois premiers titres de Zero sont bien sympathiques. Loin d'être les meilleurs de Bravery Repetiton & Noise, ces morceaux sont tout de même dignes d'intérêt: pop 60's pour "Let me Stand Next to You Flower", shoegaze psychédélique pour "Sailor" et superbe balade folk pour "Open Heart Surgery"... Non, rien à dire: ces trois titres sont la reproduction à petite échelle de la variété qui règne sur Bravery, une variété ancrée entre influences rétro et nouvelles sonorités.

Face B maintenant: le son est d'ores et déjà bien plus brut et moins soigné que la face A. La qualité aussi ? Pas sur.
Même avec un son de merde, enregistrés à l'arrache piste par piste entre une cave à Berlin et un squat à Los Angeles, les deux curiosités du disque se défendent plutôt pas mal.
"Whatever Hippie Bitch" aux accords et notes de clavier obsessionnels parvient avec une structure très simple à devenir une pépite potentielle du groupe, la simplicité toujours mise en avant.
Plus planante, "If Love Is The Drug..." est sûrement le titre à retenir de ce mini-disque, grâce à ses refrains so high et cette six-cordes monolithique qui dirige le morceau au gré de la rythmique acoustique, noyée dans une marre d'écho.
"New Kind of Sick" pue le caca.

3/5

Coup(s) de cœur: "If Love Is The Drug Then I Want To OD"

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par PINHEAD :


The BRIAN JONESTOWN MASSACRE
Tepid Peppermint Wonderland: A Retrospective (2004)
Smoke, listen, and get high




The TELESCOPES
The Telescopes (1992)
Les illuminations


Marquez et partagez





 
   PINHEAD

 
  N/A



- Anton Newcombe (chant, guitare)
- Jeff Davies (guitare, claviers)
- Rob Campanella (claviers, guitare)
- Frankie Emerson (guitare)
- Hunter Crowley (batterie)
- David Koenig (basse)


1. Let Me Stand Next To You Flower
2. Sailoer
3. Open Heart Surgery
4. Whatever Hippie Bitch
5. If Love Is A Drug Then I Want To Od
6. New Kind Of Sick



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod