Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The White Stripes

Jack WHITE - Blunderbuss (2012)
Par A.T.N. le 26 Juin 2012          Consultée 1126 fois

Le bluesman rocker le plus intéressant de ces 15 dernières années tombe le masque. Après s'être planqué derrière le concept White Stripes, l'aventure des Raconteurs ou l'expérience de The Dead Weather, Jack WHITE sort son premier album solo, à 37 ans. Un disque qu'il revendique pleinement, et dont la tournée est soutenue par un groupe alternativement 100% mecs ou 100% filles, suivant les soirées...

Le moins que l'on puisse dire est qu'il ne cherche pas à surprendre. Les premiers titres accumulent les intros et accords archi classiques de blues, son phrasé n'apporte pas de mélodie digne de ce nom. Au bout de 30 secondes, on peut facilement dérouler le reste du morceau dans sa tête, aucun accident rythmique ou mélodique ne vient nous sortir de notre torpeur. Chaque passage donne une impression de déjà vu. Le riff du single "Sixteen Saltines" est transparent. Tout ce que l'on peut dénicher dans ces 4 premiers titres a été enregistré avec davantage de caractère, de feu, de folie, lors de ses projets précédents. Une entame d'album qui déçoit terriblement.

L'oreille se tend au 5ème épisode, celui qui porte le nom de l'album, "Blunderbuss" (tromblon). Rien de transcendant question mélodie, mais le piano fait son apparition, et WHITE a montré par le passé qu'il savait très bien l'intégrer à son répertoire ("My Doorbell" des WHITE STRIPES, par exemple). Le morceau prend une belle ampleur, que des violons et une pedal steel viennent compléter pour 3 minutes bienvenues. Le natif de Detroit laisse le piano dans les parages, bonne idée ! "Hypocritical Kiss" résonne avec conviction, formant un écrin parfait pour la voix de WHITE, qu'une batterie lumineuse accompagne intelligemment.

Nous sommes désormais dans de bien meilleures dispositions! C'était sûrement pour nous conditionner au meilleur titre de l'album (toujours avec le piano en invité d'honneur). "Weep Themselves to Sleep" prend aux tripes avec ses accords martelés, la rage du chanteur, avant un solo de... guitare (mais oui) totalement possédé. Transcendant.

Le bluesman qui a quitté Detroit pour Nashville en 2005 poursuit son oeuvre qui sent le Midwest avec un "Trash Tongue Talker" très saloon, aux changements de rythme énergiques. Les musiciens ont plaisir à jouer ensemble et ça s'entend. Plaisir évident sur "Poor Boy", ritournelle très attachante qui précède le non moins mignon "I Guess I Should Go to Sleep". L'artiste se permet même une incursion dans le psychédélisme, avec un "On and On and On" enchanteur, qui n'aurait pas fait tache sur un vieux PINK FLOYD.

Mais quand "Take Me with You When You Go" se pointe, on se dit qu'il est temps que tout cela se termine, la voix féminine est assez pénible.

Bref, si on coupe les 4 pistes du début, nous avons là ma foi un album plein d'intensité, traversé par un piano omniprésent. Un album plus acoustique que ses oeuvres précédentes, un disque fidèle à ce qu'est Jack WHITE : fort, sincère, attaché aux racines de l'Amérique. Espérons que ce guitariste de légende va continuer à explorer les possibilités du piano... Et de sa voix! Longue vie à l'immense John Anthony Gillis (de son vrai nom).

A lire aussi en BLUES-ROCK :


The ALLMAN BROTHERS BAND
Brothers & Sisters Super De Luxe Edition (2013)
Grand album d'un grand groupe




CACTUS
Restrictions (1971)
Dernier album du mythique cactus !


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Jack White – Chant, Guitare, Piano, Bass
- Bryn Davies – Contrebasse
- Joey Glynn – Contrebasse
- Jack Lawrence – Basse
- Carla Azar – Percussions
- Olivia Jean – Batterie, Guitare
- Daru Jones – Percussions
- Patrick Keeler – Batterie
- Brooke Waggoner – Orgue, Wurlitzer, Pian
- Fats Kaplin – Pedal Steel, Mandoline
- Lillie Mae Rische – Violon
- Emily Bowland – Clarinette
- Jake Orrall – Guitare
- Adam Hoskins – Guitare
- Pokey Lafarge – Mandoline


1. Missing Pieces
2. Sixteen Saltines
3. Freedom At 21
4. Love Interruption
5. Blunderbuss
6. Hypocritical Kiss
7. Weep Themselves To Sleep
8. I'm Shakin'
9. Trash Tongue Talker
10. Hip (eponymous) Poor Boy
11. I Guess I Should Go To Sleep
12. On And On And On
13. Take Me With You When You Go



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod