Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1989 The Offspring
1992 Ignition
1994 Smash
1997 Ixnay On The Hombre
1998 Americana
2000 Conspiracy Of One
2003 Splinter

The OFFSPRING - Days Go By (2012)
Par GEGERS le 15 Juillet 2012          Consultée 2335 fois

La hantise du temps qui passe est une constante chez OFFSPRING. L'inéluctable compte à rebours vers une fin tragique semble occuper une grande partie du temps l'esprit de Dexter Holland et ses acolytes qui, quadragénaires bien frappés, font voguer la machine depuis bientôt trente ans. Une machine aujourd'hui plutôt rock, agrémentée de quelques sursauts punk qui ne font que renforcer l'idée que décidément, OFFSPRING, c'était mieux avant. Différent, c'est certain. Mieux, pas forcément, en atteste le très réussi Rise And Fall, Rage And Grace qui avait éclairé l'année 2008 par sa fraîcheur et son inspiration de tous les instants. Car OFFSPRING a la décence de ne pas partir vainement à la conquête d'un passé inaccessible. C'est sans doute ce qui fait la force principale de ce nouvel album (le neuvième) des Californiens.

Days Go By. Tiens, encore cette idée de la roue du temps, illustrée par la pochette, fascinante. Un nouvel album, introduit de la plus mauvaise des manières par l'ignoble single « Cruising California », parodie ratée de tout ce que le « surf-rock » américain a engendré de pire ces dernières années. Contrairement à ce que ce morceau laissait craindre, Days Go By est rock. Foncièrement, viscéralement. Le titre introductif, « The Future is Now », ne tardera pas à nous en convaincre. Une nouvelle fois épaulé par le producteur Bob Rock, le groupe aligne, comme à son habitude, un riff mordant et un refrain instantané, qui transpire l'urgence caractéristique du groupe. « Secrets From The Underground » lui emboîte formidablement le pas, avec ses mélodies faciles mais imparables évoquant Conspiracy of One. Les guitares flambent, ainsi que la verve de Dexter Holland. Tout comme sur l'album précédent, OFFSPRING flatte tout d'abord les bas instincts de l'auditeur avant de poursuivre son travail d'expérimentation. Manque de chance, si le groupe se fait inspiré, il se fait légèrement moins percutant qu'en 2008. La faute à ces ficelles et ces facilités d'écriture qui, sans être scandaleuses, peinent à satisfaire pleinement. Ainsi, « Days Go By », le titre, malgré ses grosses guitares, donne l'impression d'avoir été composé pour la BO du dernier volet d'American Pie.

Parfois qualifiée de power-pop, la musique actuelle d'OFFSPRING donne en effet parfois l'étrange impression d'avoir été composée à la suite d'une étude de marché. « Crusing California », placé en milieu d'album, vient ainsi plomber l'ambiance, au même titre que la ballade « All I Have Left Is You », exercice pratiqué depuis peu par le groupe, qui semble avoir bien du mal à se faire convaincant en ce domaine. Les nostalgiques pleins d'espoir trouveront leur bonheur à l'écoute de l'enragé « Hurting as One », qui lorgne ostensiblement du côté de « We are One » (album Ignition). Ce titre n'est pas le seul clin d’œil au passé du groupe, puisque ce dernier remet au goût du jour le titre « Dirty Magic », issu de l'album précité. Une prod « bombastic » et un son actualisé caractérisent ce titre qui, s'il n'est pas dénaturé, ne gagne pas pour autant en substance. C'est finalement sur les deux derniers morceaux de l'album que le groupe retrouve ses influences les plus punk, une doublette injectée d'adrénaline qui témoigne de la vivacité frénétique du groupe californien.

L'ovni « Oc Guns », qui voit chant en espagnol et mariachis côtoyer une musique reggae, ne viendra pas ruiner un album honnête à défaut de séduire pleinement. Malgré une variété accrue des rythmiques et des ambiances, ce nouvel album constitue ainsi un recul par rapport au précédent, plus cohérent et inspiré. Néanmoins, pas de quoi incendier un groupe éminemment sympathique et qui parvient, tout de même, à proposer une musique qui plaira sans doute à ceux qui ont découvert le groupe après l'album Americana. Pour voir OFFSPRING repartir à la recherche du temps perdu, on repassera.

A lire aussi en PUNK-ROCK par GEGERS :


FLATFOOT 56
Toil (2012)
La revanche des cols bleus




Les RAMONEURS DE MENHIRS
DaÑs An Diaoul (2007)
Crête et biniou font bon ménage

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Dexter Holland (chant, guitare)
- Noodles (guitare)
- Greg K. (guitare)
- Pete Parada (batterie)


1. The Future Is Now
2. Secrets From The Underground
3. Days Go By
4. Turning Into You
5. Hurting As One
6. Cruising California(bumpin' In My Trunk)
7. All I Have Left Is You
8. Oc Guns
9. Dirty Magic
10. I Wanna Secret Family (with You)
11. Dividing By Zero
12. Slim Pickens Does The Right Thing And Rides The Bo



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod