Recherche avancée       Liste groupes



      
ALTERNATIVE POP  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (261)

FLORENCE + THE MACHINE - Mtv Unplugged (2012)
Par MOONDREAMER le 30 Août 2012          Consultée 967 fois

Comme bien des artistes avant elle, Florence WELCH, accompagnée de sa Machine ainsi que, pour l’occasion, de dix membres de la chorale gospel The Voices of Rivers, a accepté de se prêter au célèbre jeu du live acoustique (« débranché ») qui a contribué à la popularité de la chaîne musicale MTV. C’est donc dans une des plus vieilles synagogues de New York, l’Angel Orensanz Center, en présence notamment de Kanye WEST, que le groupe a tenu en décembre 2011 une performance incluant neuf morceaux de leurs deux albums studio, principalement de Ceremonials, et deux reprises.

Ayant eu la chance d’assister à un concert de Florence + The Machine, il m’est aisé de vous assurer que la voix de WELCH est aussi puissante en live qu’elle ne le paraît en studio. Plus impressionnant encore, voir un corps aussi frêle et fragile être à l’origine d’une intensité sonore aussi forte est presque déroutant. C’est donc sans surprise que Florence domine entièrement la synagogue de son instrument vocal - « le seul dont elle sache vraiment jouer » a-t-elle dit au cours d’une interview - et si ses trémolos de diva et le vibrato forcé qu’elle surexploite en live peuvent être lassants, on ne peut qu’admettre que WELCH possède une voix exceptionnelle.

Toutefois, l’exercice de l’acoustique n’est pas aussi impressionnant pour un groupe s’appuyant beaucoup sur des instruments acoustiques dans leurs albums studios que dans le cas d’un artiste réputé pour s’appuyer avant tout sur la saturation et la distorsion de sa guitare électrique ; c’est pourquoi lorsqu’on entend la majeure partie des morceaux joués lors de ce live par Florence + The Machine, ils sonnent presque familier, et on est très souvent proche de la version studio du morceau original.

D’un côté, c’est bon signe : le groupe ne nous a pas bluffés, on retrouve leur talent et leur puissante énergie en live, ce qui aurait pu être un écueil difficile à éviter, sachant que le son de Lungs comme de Ceremonials est plutôt massif. Après tout, pas de supercherie de production et c’est tant mieux. Mais d’un autre côté, cela donne également un aspect plutôt convenu et prévisible à l’ensemble de la prestation. Heureusement, l’apport d’un ensemble gospel et l’ajout de deux reprises permettent d’éviter que ce côté déjà-vu ne soit prédominant.

Commençons par ces dernières : la première reprise est « Try A Little Tenderness », originellement d’Otis REDDING, que Florence décrit comme une de ses chansons préférées. Mon avis est tout à fait subjectif, mais les arrangements dépouillés, simple piano/voix, ne rendent pas honneur au morceau original comme ils auraient pu le faire avec les percussions et la harpe, si spécifiques du style du groupe, et les émotions que WELCH veut transmettre ne parviennent pas à toucher aussi bien que le font les morceaux habituels du groupe.

Au contraire, la reprise de « Jackson », duo entre Johnny CASH et June CARTER, que Florence chante aux côtés de Josh HOMME, membre de QUEENS OF THE STONE AGE et de THEM CROOKED VULTURE, est une véritable réussite. Elle démontre à la fois l'adaptabilité de la chanteuse qui s’impose à merveille dans la veine country du morceau et la complicité entre les deux musiciens dont les voix se marient remarquablement. Et puis quelle rupture inattendue et quel choix intéressant pour prévenir toute monotonie dans l’écoute de ce MTV Unplugged !

Quant au chœur gospel, il apporte une certaine profondeur aux morceaux, particulièrement sur la fin de « Never Let Me Go » ou sur « Shake It Out ». De même « What The Water Gave Me » est vraiment magnifié lors de ce live, entre la maîtrise parfaite de la voix de Florence et l’accompagnement irréprochable des musiciens et des choristes gospel.

En somme, Florence + The Machine nous livre ici un live plus que convenable, en dépit de son côté convenu et de l’excès de trémolos parfois trop appuyés. Mais il n’est à conseiller qu’aux fans dévoués attendant impatiemment une suite aux aventures de la belle rousse. Les autres auront mieux fait de découvrir la voix enchanteresse de WELCH et l’univers du groupe par le biais de leurs premiers albums.

Note réelle : 3.5/5



PS : Quelques mots sur la démo acoustique présente sur l’album, « Landscape » : il s’agit d’une chanson qui se serait insérée à merveille dans Ceremonials, ajout de qualité mais pas incontournable qui présage peut-être du futur de Florence + The Machine. Les admirateurs zélés vont s’en régaler.

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


CHAIRLIFT
Something (2012)
Un album ambitieux, prenant et dérangeant !




MARINA AND THE DIAMONDS
The Family Jewels (2010)
Are you satisfied with an average life? Marina non


Marquez et partagez





 
   MOONDREAMER

 
  N/A



- Florence Welch (voix)
- Josh Homme (voix)
- Rob Ackroyd (guitare)
- Christopher Lloyd Hayden (batterie)
- Tom Monger (harpe)
- Isabella Summers (piano)
- The Voices Of Rivers (chœurs)


1. Only If For A Night
2. Drumming Song
3. Cosmic Love
4. Breaking Down
5. Never Let Me Go
6. Try A Little Tenderness
7. No Light, No Light
8. Jackson (feat. Josh Homme)
9. What The Water Gave Me
10. Dog Days Are Over
11. Shake It Out
12. Landscape (demo)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod