Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (321)

FLORENCE + THE MACHINE - High As Hope (2018)
Par WALTERSMOKE le 3 Septembre 2018          Consultée 302 fois

On ne va pas se mentir, la sortie d'un nouvel album de Florence + The Machine est, à défaut d'une bénédiction, toujours une bonne nouvelle. Sans parler de sans-faute, il faut dire que le groupe anglais a été capable d'enchaîner les opus pleins de qualités et de morceaux de très bonne facture. Une dynamique d'autant plus plaisante à voir en ces mornes années 2010. Et donc, quand Florence + The Machine sort en 2018 High as Hope, si l'on n'est certes pas étonné de sa qualité, on n'en ressort pas blasé pour autant. Et pourtant, c'est peut-être un album qui marquera moins les esprits que les autres.

S'agirait-il du début de la fin, de l'abandon progressif de la créativité ? Que nenni, mais l'orientation prise sur High as Hope tranche avec ce qui était fait précédemment, c'est-à-dire une pop dynamique et sensible à la fois, alternant passages doucereux et envolées des plus épiques. Sur High as Hope, le groupe privilégie clairement le registre calme. Ce qui s'explique aisément par la volonté de concevoir un album plus intime, plus introspectif, quitte à abandonner la volonté de séduire les radios.

Évidemment, après écoute, rien ne déçoit ici. C'est toujours du Florence + The Machine dans le texte, et toujours aussi beau que bon. Surtout la plus belle pépite de l'album, j'ai nommé "The End of Love", chanson inspirée par le suicide de la grand-mère de la chanteuse Florence Welsh. Il y a là vraiment de quoi pleurer même en ne comprenant qu'à moitié les paroles, et c'est d'autant plus étonnant que ce n'est pas une chanson radicalement différente de ce qu'on a l'habitude d'entendre chez Florence + The Machine. De manière plus générale, on peut voir en High as Hope une sorte de lettre à cœur ouvert, une déclaration intime rendue publique, mais qui évite avec splendeur l'écueil du « ouin ouin j'expose mes états d'âme je chouine plaignez-moi ». Dit plus crûment, High as Hope c'est pas Facebook.

Calme, lent, introspectif, voilà en résumé les qualités de High as Hope. Et ce sont aussi les générateurs de ses défauts. Car l'album joue sur le même registre tout du long malgré quelques variations d'autant plus bienvenues ("South London Forever", "Patricia"). Et même si l'album est d'une durée raisonnable (39 minutes), le résultat peut être lassant, en tout cas plus que sur How Big How Blue how Beautiful (2015) par exemple. Et puis, soyons franc : même les singles ("Sky full of Song", "Hunger") n'ont pas l'air de vraiment vouloir accrocher l'auditeur, quand bien même c'est leur rôle. Deux options s'imposent alors : ou bien on est déjà fan de Florence + The Machine, auquel cas ça ne pose pas de problème, ou bien on est rompu à ce genre d'album ; et l'un n'empêche pas l'autre.

De toutes façons, High as Hope a fait d'honnêtes scores dans les charts, trustant les premières places même si le succès n'a pas été aussi énorme que pour les précédents albums. Et au pire, il reste franchement bon et appréciable. Il ne reste plus qu'à espérer que le groupe se remette à l'équilibre d'ici l'album suivant, car il y en aura un – du moins on l'espère – dans 3-4 ans, sans doute.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


CHRISTOPHE
Comm' Si La Terre Penchait (2001)
La beauté selon Christophe




UK
Danger Money (1979)
Plus de prog dans la pop, et ça paie !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Florence Welsh (chant, percussions, claviers)
- Emile Haynie (synthés, batterie)
- Brett Shaw (claviers, batterie, percussions)
- Thomas Bartlett (claviers, basse)
- Andrew Wyatt (basse, claviers)
- Jonathan Wilson (guitare, batterie)
- Rob Akroyd (guitare, ukulélé)
- Greg Leisz (pedal steel guitar)
- Carla Azar (batterie)
- Tom Monger (harpe)
- Kamasi Washington (saxophone, arrangements des cuivres)
- Jamie Xx (batterie, synthés)
- James Gadson (batterie)
- Jasper Randall (chant)
- Angela Parrish (choeurs)
- Leslie Stevens (choeurs)
- Sampha Sisay (piano)
- Tobias Jesso Jr. (claviers)
- Josh Tillman (guitare)
- Nathan Willett (choeurs)
- Lu Lu Mcjunkins (violoncelle)


1. June
2. Hunger
3. South London Forever
4. Big God
5. Sky Full Of Song
6. Grace
7. Patricia
8. 100 Years
9. The End Of Love
10. No Choir



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod