Recherche avancée       Liste groupes



      
ALTERNATIVE POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (266)

FLORENCE + THE MACHINE - Lungs (2009)
Par MOONDREAMER le 1er Décembre 2012          Consultée 1122 fois

Quand Florence + The Machine, nom de scène de la charismatique Florence WELCH et des 4 musiciens qui l’entourent (Robert ACKROYD à la guitare, Christopher LLOYD HAYDEN à la batterie, Isabella SUMERS aux claviers et Tom MONGER à la harpe), sort en 2009 son (leur ?) 1er album, Lungs, en 2009, c’est un véritable phénomène qui se crée autour de ces « Poumons » et la scène indie britannique entre dans une véritable effervescence.

Succès critique comme commercial, Florence + The Machine a réussi à saisir ce juste milieu musical qui lui permet de plaire autant à la communauté underground qu’au public mainstream, parvenant à s’imposer dans une niche que de nombreux groupes n’ont jamais réussi à atteindre. Tantôt comparée à Kate BUSH, tantôt à Fiona APPLE ou encore à Tori AMOS, la leader du groupe et véritable vitrine de celui-ci (au point que de nombreux fans pensent encore qu’il s’agit d’une artiste solo), Florence WELCH s’impose face à ses collègues musiciens par son extraordinaire voix qui fait très vite le succès du groupe.

Loin de la recherche technique qui anime de nombreux artistes de la scène alternative en Grande Bretagne, la réussite de Florence + The Machine repose sur l’attention accordée à l’émotion pure et vibrante que la musique peut dégager. C’est donc tout naturellement que le groupe est fortement inspiré par la musique tribale des peuples injustement qualifiés de « primitifs », ce qui aboutit à une présence très marquée des percussions et des chœurs ainsi qu’à la prédominance de la voix de Florence. D’un autre côté, les morceaux de Lungs sont également d’une subtilité étonnante, due notamment à la harpe virevoltante de MONGER mais aussi à la production soignée qui permet à chaque morceau de s’insérer dans un ensemble cohérent.

Émanent ainsi de Lungs une identité unique, une empreinte reconnaissable entre milles, une atmosphère entre la jungle exotique (« Drumming Song ») et le château hanté (« Howl »). Ça et là, quelques ovnis musicaux sont vraiment détonnants, notamment « Kiss With A Fist », sorti avant la fin de l’enregistrement de Lungs. Ce morceau très rock à la Kate NASH est loin de la maturité du reste des compositions de WELCH et se place en-deçà du niveau général de l’album, bien qu’il reste drôle et entêtant.

Certaines chansons se détachent du lot, « Between Two Lungs » et « Cosmic Love » pour leur douceur qui laisse place à deux montées crescendo très différentes mais tout aussi efficaces l’une que l’autre, « Hurricane Drunk » et « Drumming Song » pour leur finesse brutale et la puissance de leurs refrains entraînants. Mais il faudrait aussi s’attarder sur « Dog Days Are Over » et son énergie contagieuse, les harmonies vocales de « Rabbit Heart (Raise It Up) », les paroles tragicomiques de « My Boy Builds Cuffin » ou encore « You’ve Got The Love », reprise surprenante d’un morceau disco par The Source et Candi Station.

Certes, tout n’est pas parfait dans ce coup d’essai, mais Lungs a imposé sa marque sur la scène pop de 2009 et constitue la première pierre dans l’édifice que l'on espère fructueux de Florence + The Machine.


PS : on pourrait écrire toute une autre chronique sur le deuxième CD de la version deluxe de l’album ou sur Lungs – The B-Sides, comprenant en partie les mêmes morceaux. Mais pour simplifier les choses, n’hésitez pas à les essayer si la version standard de Lungs vous a plu et que souhaitez plonger en profondeur dans l’univers du groupe. Si c'est le cas, rien que « Bird Song » et « Hardest of Hearts » méritent qu’on s’y intéresse.

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


MARINA AND THE DIAMONDS
Froot (2015)
Un fruit acidulé qui demande du temps pour mûrir




GOSSIP
A Joyful Noise (2012)
Coup de poker osé...


Marquez et partagez





 
   MOONDREAMER

 
  N/A



- Florence Welch (voix, percussions)
- Rob Ackroyd (guitare, basse)
- Christopher Lloyd Hayden (batterie)
- Tom Monger (harpe)
- Isabella Summers (piano, claviers, percussions)
- + Musiciens Additionnels
- Leo Abrahams (guitare)
- Victoria Akintola (choeurs)
- Mete Burch Bator (basse)
- Ian Burdge (violoncelle)
- James Ford (batterie, basse, orgue)
- Ladonna Harley-peters (choeurs)
- Charlie Henry (violonvelle)
- Sally Herbert (violon)
- Charlie Hugall (percussions)
- Stephen Mackey (masse)
- Tim Mccall (guitar)
- Duncan 'pixie' Mills (orgue hammond)
- Everton Nelson (violon)
- Martin Slattery (batterie)
- Bruce White (alto)


1. Dog Days Are Over
2. Rabbit Heart (raise It Up)
3. I'm Not Calling You A Liar
4. Howl
5. Kiss With A Fist
6. Girl With One Eye
7. Drumming Song
8. Between Two Lungs
9. Cosmic Love
10. My Boy Builds Coffins
11. Hurricane Drunk
12. Blinding
13. You've Got The Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod