Recherche avancée       Liste groupes



      
TRIP-HOP  |  B.O FILM

Commentaires (3)
Questions / Réponses (2 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Emilie Simon, Communauté Végétale (847)
 Emilie Simon, Site Officiel (936)

Emilie SIMON - La Marche De L'empereur (2005)
Par BARZ le 11 Avril 2005          Consultée 5820 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Alors que j'attendais impatiemment une suite au merveilleux premier album d'Emilie, j'appris que cette petite magicienne préparait la B.O. d'un film sur les manchots Empereurs... Alors je me suis pensé : "Deuxième album? Projet à part?". D'après la principale concernée, c'est un projet à part, contenant une chanson qui aurait été sur le deuxième album s'il n'y avait pas eu cette B.O.. Et c'est là que je dis : "Ouf! Heureusement que ce n'est pas ça le deuxième album...". Bien entendu, toutes les chansons sont en anglais pour un souci d'exportation du film...

"La Marche de l'Empereur" est un documentaire qui se veut être un film (évidemment, ce sont les manchots qui racontent l'histoire!). C'est un film mignon, doté de très belles images, d'une atmosphère parfois pesante, parfois très drôle, tout dépend de ce qui arrive aux manchots. Brigitte Bardot a dû être ravie en le voyant, mais moi je me suis un peu ennuyé, et la musique n'était pas vraiment là pour me réveiller, ou me faire saliver...

Le film commence sur "All is white", une plainte électro avec beaucoup de sons de clochettes, de tintements, de glaçons, de sons froids, de sons qui reviennent tout le long du disque. Les paroles sont toujours aussi soignées, et la voix d'Emilie est plus sombre, plus hâtive que sur le premier album. Et les sept morceaux chantés de cette B.O. se ressemblent, la même ambiance musicale légère, aiguë, et légèrement fatigante. La voix plaintive d'Emilie revient également à plusieurs reprises ("The frozen world", "Song of the sea", "Ice girl"), une voix très peu chaleureuse sur une orchestration froide pour une B.O. de film de banquise, rien de plus normal! Seul le Björkeste "Song of the storm" sort du lot par son aspect agressif, brut, qui reflète le chant de révolte du manchot qui résiste à la tempête. Je trouve ce morceau insupportable, parce qu'il n'apporte rien au film, parce que Emilie n'a pas une belle voix quand elle s'énerve, parce que la musique est brouillonne.
"Footprints in the snow" et "Ice girl" annoncés comme morceaux bonus sur le disque, sont certainement les chansons les plus agréables du disque. Le premier (écrit par Tim Keegan qui avait déjà travaillé avec Emilie sur le premier album) n'est pas parsemé de tintements épuisants, mais d'une petite guitare calme, d'un petit piano reposant, de quelques effets sonores, de distorsion de voix, et une Emilie à la voix douce. Quant à "Ice girl", c'est le morceau qui était prévu pour le second album d'Emilie, ça tombe plutôt bien puisqu'il colle à l'univers du disque, ou l'inverse. Même si sur ce morceau la musique est la même que sur pratiquement tout le disque (tintements, bruits sourds, crépitements), le chant est beaucoup plus doux et agréable, c'est certainement le morceau qui ressemble le plus au premier album, si l'on ne parlait pas de "To the dancers on the ice".
En effet, sur le premier album, l'une des chansons les plus envoûtantes était "To the dancers in the rain", Emilie a repris ici la même mélodie, le même refrain pour uniques paroles, et en a fait un remix décevant. De la magie? Un clin d'oeil? Un manque d'inspiration? ...? L'auteur de cette chronique ne préfère pas se prononcer sur la question, de plus qu'il trouve cette version beaucoup moins agréable que la première.

Passons aux morceaux instrumentaux qui ornent ce film. Evidemment, les éléments sonores des titres sont judicieusement choisis : des bruits de glaçons, de pas dans la neige, des échos, tout le nécessaire du marcheur des glaces, en réécoutant le disque, on se rappelle ces jours de marche effectués par les manchots, du blizzard, du blanc, du silence... Mais les morceaux, au sein même du film, ne se différencient pas. Sans les titres des morceaux, on aurait du mal à bien situer l'action. C'est normal que toutes les musiques d'un film baignent dans une même harmonie, mais peut-être aurait-elle mérité à être plus figurative. Des mélodies apparaissent sur plusieurs morceaux (mélodie de "All is white" sur "Baby penguins", forte ressemblance entre "The voyage" et "The frozen world"...) et entraînent alors une grande confusion dans les morceaux.
Seuls "Attack of the killer birds" et la fin de "The sea leopard" (morceaux plus violents, dynamiques, dotés d'un rythme épuisant) rappellent le film, les seules scènes "d'action", la première dans laquelle les petits manchots qui apprennent à marcher servent d'amuse-gueules à d'affreux oiseaux, et la seconde dans laquelle un énorme léopard des mers qui nage à toute allure cherche à se mettre un manchot sous la dent. C'est uniquement dans ces deux scènes là que la musique est primordiale, sur tout le reste du film, elle est là comme décor moins indispensable que le décor, comme son moins indispensable que les bruits et cris des animaux, comme figurant qu'on distingue à peine au dernier plan.

Tout comme pour le premier album, le livret (en papier glacé bien entendu) est vraiment très classe, de belles couleurs, de beaux petits dessins, un objet agréable à tenir entre les mains...
D'autre part, une édition limitée du disque proposait un DVD en bonus incluant quelques explications d'Emilie sur la fabrication du disque, la bande annonce du film, et des photos extraites du film. Rien de bien passionnant, à part l'aperçu sur le studio de Mademoiselle Simon...

Alors que penser de cette B.O.? Tout d'abord qu'elle remplit moyennement bien son rôle de B.O., elle crée un univers correspondant tout à fait aux images mais la musique en elle-même est trop répétitive et ne permet pas, à l'écoute du disque, de se souvenir précisément du film. Les morceaux chantés sont dans l'ensemble décevants par rapport au premier album, même si les deux derniers sortent du lot. Un profond manque de liberté se fait ressentir, j'espère qu'Emilie se lâchera plus par la suite...

A lire aussi en TRIP-HOP par BARZ :


Emilie SIMON
Vegetal (2006)
Emilie nous invite dans sa forêt magique




Emilie SIMON
Emilie Simon (2003)
Emilie, ton univers formidable...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   BARZ

 
  N/A



Non disponible


1. The Frozen World
2. Antartic
3. The Egg
4. Son Of The Sea
5. Baby Penguins
6. Attack Of The Killer Birds
7. Aurora Australis
8. The Sea Leopard
9. Song Of The Storm
10. Mother's Pain
11. To The Dancers On The Ice
12. All Is White
13. The Voyage
14. Footprints In The Snow
15. Ice Girl



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod