Recherche avancée       Liste groupes



      
INSTRUMENTAL JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Keith Jarrett , Manu Katché , Bobo Stenson

Jan GARBAREK - Dansere (1976)
Par STREETCLEANER le 18 Janvier 2013          Consultée 1117 fois

Après la déferlante Witchi-Tai-To, Jan Garbarek et le Bobo Stenson Quartet changent radicalement d'humeur et s'ensuit ce Dansere, dont dire qu'il fait le grand écart avec le précédent album relèverait quasiment du domaine de la tautologie, même s'il s'agit toujours d'un jazz avant-gardiste. Les murs d'eau faits d'arpèges dorés, les tourbillons descendants vertigineux, les fontaines de dripping sous pression de Bobo Stenson, la frénésie du saxophone de Garbarek, la section rythmique endiablée de la paire fusionnelle Danielsson/Christensen laissent place aux atmosphères plus soucieuses de poésie et d'images raffinées, inspirées notamment par la culture et les origines nordiques du quartet. Plus feutré, plus intimiste, moins mélodique, plus éloigné d'un esprit pop, Dansere est également encore plus représentatif que Witchi-Tai-To de la signature sonore du label ECM, cristalline et surtout hautement spatiale et spacieuse. La liberté de mouvement et d'interaction des instruments, la profondeur et la pureté de leur timbre, le spectre sonore de la production restent encore d'actualité. Il suffit d'écouter le piano de Stenson dès "Dansere" pour se rendre compte que nous sommes là plus dans l'enregistrement d'une musique classique ou d'une musique de chambre que dans l'enregistrement d'un disque de jazz, aux senteurs de tabac d'un vieux club confiné et enfumé (au hasard on écoutera pour le contraste l'album de Charlie Mingus, Pithechantropus Erectus). A peu près à cette époque sortait également le Belonging avec le quartet réuni cette fois-ci sous l'égide de Keith Jarrett, et on peut faire la jonction entre les images des pochettes de ces deux albums, la pureté, la réverbération et le reflet de l'eau sur Belonging, le grand espace ouvert de Dansere. Deux directions qui se rejoignent et qui finissent par former en quelque sorte l'identité sonore du célèbre label de Manfred Eicher.

Une autre particularité de ce Dansere, qu'on peut parfois omettre, tient au fait que les compositions permettent également une grande lisibilité des instruments. Il n'y a pas que la production qui permette de générer ce sentiment d'espace entre les musiciens. Dansere est parcouru d'espaces conçus pour les solistes. Lorsqu'un instrument est mis en avant, les autres diminuent leur intensité, ou restent en retrait, afin de lui permettre d'occuper un maximum d'espace, se rapprochant par là également d'un ensemble de chambre. On peut d'ailleurs noter que si Witchi-Tai-To était co-dirigé par Stenson et Garbarek, Dansere correspondrait plutôt à l'idée d'un Jan Garbarek Quartet, tellement celui-ci a pris l'ascendant sur le piano de Bobo Stenson. Garbarek est en effet partout et il est évident ici que les trois autres membres du quartet sont là pour le servir. Garbarek en vedette pourrait-on dire ! Lorsque Stenson s'exprime, essentiellement sur "Bris" et "Dansere", son phrasé se rapproche d'ailleurs un peu trop de celui qu'il avait sur "Desireless", tout en étant bien plus sage. On notera encore, comme sur Witchi-Tai-To, une ressemblance avec le jeu de Keith Jarrett sur ses premiers albums (Solo Concerts et The Köln Concert). Chose intéressante, on découvrira sur ce Dansere les influences folk des origines nordiques du quartet, plus particulièrement évidentes sur "Skrik & Hyl". Cet album court (moins de quarante minutes), qui balance assez peu, s'avère être moins évident et accessible que Witchi-Tai-To mais n'en demeure pas moins un bel album, tout en poésie et en paysages froids et clairs des terres nordiques.

A lire aussi en JAZZ par STREETCLEANER :


Manu KATCHé
Manu Katché (2012)
L'album idéal pour jeunes têtes urbaines




Elina DUNI
Matanë Malit (2012)
Attention, un must have ecm 2012 !


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Jan Garbarek (tenor & soprano saxophones)
- Bobo Stenson (piano)
- Palle Danielsson (contrebasse)
- Jon Christensen (batterie)


1. Dansere
2. Svevende
3. Bris
4. Skrik & Hyl
5. Lokk
6. Til Vennene



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod