Recherche avancée       Liste groupes



      
DUB AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : High Tone, High Damage
- Style + Membre : Zentone

ZENZILE - Elements (2017)
Par NESTOR le 2 Avril 2018          Consultée 489 fois

S’il est une pochette qui reflète bien on contenu, c’est bien celle d’Elements, le dernier album en date de ZENZILE. Le sentiment de pureté et de légèreté qui se dégage de ce dixième opus des angevins est en effet assez fidèlement reproduit par cette image de nuages et vaporeux. En effet, leur musique, bien qu’ayant évolué au fil du temps, pourrait être résumé en une sorte de dub épuré et aérien, mâtiné de pop, et porté aussi bien par de nombreuses sonorités électroniques, que par des interventions vocales aussi variées qu’inspirées. Avec ce dixième disque, ZENZILE flirte avec l’ambient et le krautrok.

La curiosité était de mise, 3 ans après la sortie de Berlin, leur production précédente, qui avait suscitée des avis très opposés et tranchés. Certains y voyant un sommet artistique dans la carrière du groupe, d’autres, dont je confesse être, se montrant un peu déçus par le côté fourre-tout et un peu inabouti de ce projet ambitieux. Si cet Elements est certainement moins novateur que son devancier, il me semble par contre bien plus cohérent et équilibré. Et il bénéficie au surplus d’un atout que ne possédait pas Berlin ; la jeune chanteuse Zakia GALLARD qui illumine plusieurs des plages cet opus.

Car si à ses débuts, le groupe était majoritairement instrumental, le chant est devenu depuis bien longtemps un élément important de l’alchimie de ZENZILE. C’est d’ailleurs peu de le dire, car Matthieu BABLEE, basse, et Vinx ERDEVEN, claviers et guitare, sont également toujours présents derrière le micro. Et cette large palette de voix contribue grandement à embellir le son de ZENZILE. Une richesse et une variété qui se fait sentir dès l’entame d’Elements, avec un "Bird", aérien et attendrissant, qui précède "Outsight", un morceau bien plus rentre dedans et énergique, limite rugueux. Ces deux facettes étant présentes avec la même réussite.

Si les titres possèdent à la fois, l’efficacité de la pop et le charme de l’ambient, on a surtout le sentiment que le groupe s’est donné pour but de créer des atmosphères. L’intro hypnotique et toute en douceur de "Bird", relayée par la voix mélancolique de Zakia GALLARD préfigure bien la beauté qui se dégage de cet excellent album, tout en émotion et en atmosphère. Avec pour point d’orgue le dantesque instrumental "Sequences", un petit bijou d’émotion.

Seuls "Stellar", un instrumental qui s’apparente plus à une longue introduction, et "Polly", qui peine à trouver son rythme de croisière avant de pourtant finir de très belle manière, suscitent, si ce n’est une légère déception, tout au moins le sentiment qu’un effort supplémentaire aurait été souhaitable. Sentiment, essentiellement dû au fait que l’on est droit d’attendre l’excellence d’un groupe capable de composer des morceaux aussi affolants que "Up Is A long Way To go" (2005), "Die Bourgeoisie" (2014), ou bien "Bird" (2017).

Mais pour le reste, cet Elements est un magnifique album à même de charmer aussi bien le grand public que les fondus de musiques plus pointues. Superbe !

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT :


FFWD
Ffwd (1994)
Fripp meets The Orb. 'Nuff Said




VANGELIS
China (1979)
Magnifique voyage oriental

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez







 
   NESTOR

 
  N/A



- Matthieu Bablée (basse, clavier, chant, chœurs)
- Vincent 'vinx' Erdeven (claviers, guitare, chant , chœurs)
- Christophe 'werner' Wauthier (batterie)
- Alexandre Raux (guitares, basse, claviers, percussions)
- Eric 'raggy' Sevret (claviers, flûte, percussions)
- Zakia Gallard (chant, chœurs, clavier)


1. Birds
2. Outsight
3. Storm
4. Dry
5. Escape
6. Sequences
7. Stellar
8. Presence
9. Poly



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod