Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE ACOUSTIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (144)

TRYO - Mamagubida (1998)
Par RED ONE le 21 Février 2013          Consultée 1209 fois

La fin des années 1990 voit l'éclosion d'une nouvelle scène française qui reprend à son compte une partie de l'héritage du rock alternatif hexagonal des années 1980, en y rajoutant ses propres ingrédients. Au sein de cette nouvelle scène made in France, il ne sera pas toujours question de rock, ni même de punk : la fusion de la fin des années 1990 et du début des années 2000 poussera ses expérimentations plus loin, et on causera ainsi folk punk avec LOUISE ATTAQUE, neo metal francophone avec MASS HYSTERIA, funk politique et rub-a-dub dansant avec ZEBDA, et enfin reggae acoustique avec TRYO.

TRYO est incontestablement l'un des groupes emblématiques de cette génération. Tout commence en 1994, date à laquelle Manu Eveno et Guizmo, membres du groupe M'PANADA, rencontrent Christophe Mali à l'occasion d'un spectacle. Les trois musiciens commencent à jouer de la musique ensemble un an plus tard, lors d'un voyage dans les Pyrénées, forgeant leur style, mélange de reggae et de chanson acoustique. Le jeune groupe, encore balbutiant, adopte alors le nom TRYO de façon logique. En 1996, le percussioniste Daniel "Danielito" Bravo rejoint la formation, mais le nom TRYO demeure malgré le fait que le groupe soit désormais devenu un quatuor. TRYO va multiplier les tournées dans toute la France pendant deux ans, et le premier album du groupe sera enregistré dans la foulée. Son titre est d'ailleurs un jeu de mot associant les deux premières lettres du nom de chaque membre, en y ajoutant celles du manager du groupe, Sébastien "Bibou" Pujol : MA(nu) + MA(li) + GU(izmo) + BI(bou) + DA(niel). CQFD. Entièrement autoproduit, l'album devient très vite un succès commercial et sera réédité plusieurs fois par la suite.

Ce premier opus du quatuor français n'est toutefois pas un véritable album studio. En effet, la majeure partie des pistes ont été enregistrées en live durant les premières tournées de la formation. Le groupe ne s'en cache d'ailleurs pas du tout, puisqu'on entend le public à la fin de chaque chanson. Mais qu'importe, cet album peut être considéré comme un album studio à part entière : les titres ont été largement retravaillés en post-production et tout sonne comme sur un LP studio conventionnel, malgré la faiblesse du mixage qui donne un aspect un peu démo à l'ensemble. On a ainsi parfois l'impression d'assister à un jam de hippies improvisé autour d'un feu, mais cela participe à l'ambiance de convivialité qui émane de cet album. À une exception près : les percussions de Daniel Bravo, qui ne sont pas très bien retranscrites. Mais qu'importe, cette faiblesse sera largement compensée dans l'avenir, sur les albums suivants.

Les textes sont l'une des principales forces de ce premier album : écrits à la fin des années 1990, ils sonnent certes déjà très naïfs (chose qui sera souvent reprochée à TRYO tout au long de sa carrière), mais témoignent aussi déjà d'une véritable envie de faire de la chanson française de façon différente. TRYO va donc nous causer politique ("La misère d'en face"), cannabis ("La main verte"), défense de la nature (le tube "L'hymne de nos campagnes", évidemment), économie ("Pour un flirt avec la crise"), et de tout un tas d'autres sujets, au final assez classiques au sein de la scène reggae, sans oublier évidemment quelques textes un peu plus légers ("Un homme qui aime les femmes"). TRYO manie ici l'ironie de façon très élégante, dénonçant de nombreux travers de notre société de façon directe ("France Télécom"), avec une verve et une efficacité qui font mouche. La voix claire de Manu Eveno, le timbre tribunicien de Mali et le chant ragga de Guizmo se marient à merveille dans de magnifiques harmonies vocales qui portent véritablement les textes vers le haut. Le mélange reggae + guitares acoustiques fonctionne parfaitement sur un titre tel que "Regardez-les", où le groupe chante quasiment entièrement en style raggamuffin.

Certains titres de l'album sont évidemment devenus des classiques, comme "L'hymne de nos campagnes", qui malgré un contenu textuel franchement niais, reste quand même une chanson marquante de cette époque, ou bien encore "La main verte", apologie du cannabis devenue depuis un véritable hymne lycéen. Mais TRYO pêche déjà parfois par excès : le groupe se contente ainsi souvent de nous ressortir la même recette sur de nombreux titres, et certains apparaissent comme étant vraiment du remplissage ("Babylone", par exemple, inutile au possible). Heureusement, le groupe s'en sort finalement haut la main (verte), car l'aspect "semi-live" de cet album lui confère une réelle épaisseur.

Mamagubida est donc un bon début. Malgré le fait que le style du groupe soit ici encore perfectible, la naïveté originelle de TRYO n'a toujours pas pris une ride, et demeure encore touchante de nombreuses années après sa sortie. Ce qui ne sera en revanche pas le cas par la suite, et c'est fort dommage. Heureusement qu'avant ce futur déclin, le deuxième album confirmera le potentiel du groupe et confortera son succès incontestable sur la scène francophone du début des années 2000.

Un classique.

Note réelle : 3/5.

A lire aussi en REGGAE par RED ONE :


MASSILIA SOUND SYSTEM
Occitanista (2002)
Le meilleur album de Massilia




MASSILIA SOUND SYSTEM
Oai E Libertat (2007)
Libres et Occitans !


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Christophe Mali (chant, guitare)
- Manu Eveno (chant, guitare)
- Guizmo (chant, guitare)
- Daniel Bravo (percussions)


1. L'hymne De Nos Campagnes
2. Pour Un Flirt Avec La Crise
3. C'est Du Roots
4. Salut ô
5. La Révolution
6. Regardez-les
7. La Misère D'en Face
8. Un Homme Qui Aime Les Femmes
9. La Main Verte
10. France Télécom
11. Yakamonéyé
12. Les Soldats De Plomb
13. Suprématie
14. Babylone
15. J'ai Rien Prévu Pour Demain



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod