Recherche avancée       Liste groupes



      
INSTRUMENTAL JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Jan Garbarek , Peter Gabriel , Nils Petter Molvaer , Sting, Stephan Eicher , Tomasz Stanko

Manu KATCHé - Manu Katché (2012)
Par STREETCLEANER le 19 Novembre 2012          Consultée 2751 fois

Enregistré encore en France, cet album éponyme est le quatrième album du batteur français, Manu Katché, sorti sur le prestigieux label allemand ECM. Rappelons que Manu Katché est l'un des trop rares musiciens français à posséder une reconnaissance internationale, il est notamment fortement sollicité dans des styles aussi divers que la pop, le rock et le jazz. Il a travaillé avec Sting et a notamment participé au célèbre album So de Peter Gabriel, en 1986. On le retrouve également régulièrement en collaborateur du célèbre saxophoniste norvégien, Jan Garbarek. Si les lines-up entourant le batteur ne sont jamais identiques, celui de 2012 est particulièrement réputé, avec notamment l'arrivée remarquée du trompettiste norvégien Nils Petter Molvær, auteur de deux célèbres albums de nu-jazz sur le même label ECM, Khmer et Solid Ether. D'ailleurs, la présence ici renouvelée du saxophoniste Tore Brunborg, norvégien également, rappellera indéniablement le groupe Masqualero signé sur le label de Manfred Eicher, constitué de Jon Christensen, Arild Andersen, Nils Petter Molvær et Tore Brunborg. Le premier album de Manu Katché chez ECM (Neighbourhood, avec Jan Garbarek) avait remporté à sa sortie, entre autres récompenses, le fameux prix des critiques allemands (Jahrespreis der deutschen Schallplattenkritik) dans la catégorie « Album de l’année ».

Manu Katché signe de nouveau toutes les compositions et on retrouve ici son groove unique qui sert d'ossature ondulante aux solistes. Le batteur, fidèle à son habitude, ne propulse pas l'auditeur dans un jazz aux allures complexes. De ce fait, celui-ci reste largement accessible ou abordable, y compris pour le néophyte. Toutes finement ciselées, les compositions démontrent encore l'attachement du Français à la pop music, de par leurs structures notamment. Sans oublier également une volonté clairement affichée d'être toujours un mélodiste exemplaire, et quasiment chaque titre fait mouche de ce côté. De ce fait, aucun morceau n'est ennuyeux et les cinquante-deux minutes de l'album défilent très rapidement, ce qui est trop rare de nos jours, particulièrement à l'heure où les ventes de MP3 sur plateformes Internet font revenir par la force des choses le single et accentuent le phénomène de remplissage des albums. Un phénomène certes contré par le retour du vinyl (33 T) qui force à une écoute différente.

Ce qui est appréciable également, c'est le fait que le batteur, bien qu'il soit omniprésent, n'occulte en rien la présence des autres musiciens. Il n'intervient d'ailleurs qu'une seule fois en solo, sur "Loose". On ne peut que saluer un album qu'on ne soupçonnerait pas outre mesure être composé par un batteur et on a clairement affaire à un vrai groupe et non à un album solo. Les compositions ont toutes été pensées pour servir l'ensemble des musiciens et en cela il s'agit d'un véritable album de jazz, et non de pop. Ainsi, le pianiste britannique Jim Watson peut exposer en toute tranquillité, et avec son toucher agile et léger, des mélodies superbes, que ce soit au piano ("Loving You", "Imprint", "Beats & Bounce"), ou à l'orgue Hammond B3 "Bliss". Les admirateurs de Nils Petter Molvær retrouveront avec bonheur le timbre si particulier de sa trompette et son jeu unique, reconnaissables entre mille, notamment sur "Beats & Bounce", "Slowing The Tides", "Running After Years" ou "Walking By Your Side". Dans la seconde partie de "Beats & Bounce", on se croirait revenu dans un Solid Ether, la trompette illuminée par la réverbération et dédoublée par l'overdub est tout simplement splendide de profondeur mystique, probablement capturée en partie dans le quatrième monde de Jon Hassell. Le saxophoniste Tore Brunborg nous rappellera parfois le phrasé de Jan Garbarek, essentiellement sur le superbe et chaloupé "Beats & Bounce". Il signe également une intervention splendide de sensibilité sur "Walking By Your Side". A noter qu'aucun bassiste n'est crédité sur cet album et c'est généralement la main gauche de Watson qui fait office de basse.

Avec ses velléités mélodiques pop abouties, ses compositions sereines et détendues, ses arrangements ultra léchés, les interventions équilibrées et parfaites des divers solistes et leur côté exigeant, Manu Katché est un des albums les plus réussis du batteur français, quasiment irréprochable de bout en bout. Il s'agit même peut-être là de l'album idéal pour jeunes têtes urbaines en quête de jazz-pop brillant. Un album particulièrement recommandé pour reprendre un peu de hauteur sur nos vies instables qui passent trop rapidement dans une urgence déraisonnable.

A lire aussi en JAZZ par STREETCLEANER :


Nik BÄRTSCH'S RONIN
Llyria (2010)
Encore un bien bel album.




Manu KATCHé
Playground (2007)
Encore un superbe album


Marquez et partagez







 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Manu Katché (batterie)
- Nils Petter Molvær (trompette, loops)
- Jim Watson (piano, orgue hammond)
- Tore Brunborg (tenor & soprano saxophones)


1. Running After Years
2. Bliss
3. Loving You
4. Walking By Your Side
5. Imprint
6. Short Ride
7. Beats & Bounce
8. Slowing The Tides
9. Loose
10. Dusk On Carnon



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod