Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Jean FERRAT - Ferrat Chante Aragon (1971)
Par BAYOU le 28 Novembre 2012          Consultée 2625 fois

C’est étrange et surprenant, mais aucun disque de Jean FERRAT n’a encore été chroniqué sur Forces Parallèles, comme il faut faire un choix pour démarrer, nous allons débuter par une oeuvre majeure, essentielle, l’un des plus grands albums de la chanson française, le premier chapitre des poèmes d’ARAGON.
D’autres chanteurs ont mis en musique les vers du Fou d’Elsa : FERRE bien sur et son adaptation de l’Affiche Rouge belle à en pleurer, Isabelle AUBRET, Marc OGERET, Bernard LAVILLIERS… mais aucun n’a été aussi proche du poète.
Aussi, avant d’évoquer le disque, je vais citer deux extraits d’une interview du chanteur publiée dans le numéro 9 de la revue Je Chante (automne 1992)
« Aragon est le seul poète connu que j'ai mis souvent en musique. Je trouve que sa poésie correspond à une sorte d'idéal d'écriture dans le domaine de la chanson. Le sens des images, la force de son expression, la concision extrême de ses vers ce sont des choses qui, à mon avis, sont essentielles dans l'écriture d'une chanson
Pour moi, Aragon reste un des grands poètes de notre temps et de tous les temps. Il a une richesse d'expression, une concision, une densité d'écriture, une imagination prodigieuse. Dans les textes que j'ai mis en musique, il y a essentiellement des poèmes d'amour. Je n'ai pas mis en musique de textes proprement politiques. Il y en a qui sont relatifs à des choses, disons, universelles sur l'homme mais finalement, ce sont les textes d'amour qui sont devenus des succès."

Ferrat ne se contente pas de chanter, il adapte les poèmes, afin de rechercher une musicalité, un ton, un tempo, Aragon sera d’ailleurs ébahi du résultat quand il écoutera les chansons.
Aragon a magnifié dans ses vers l’amour absolu, l’amour éternel, la passion et la beauté de ses poèmes éclate à leur lecture. Ferrat, et c’est là que réside son génie, est parvenu à leur donner une force plus grande encore, les inscrivant dans l’inconscient collectif des auditeurs.

Tout le monde a déjà fredonné « Que serais-je sans toi » ou « Heureux celui qui meurt d’aimer » ou encore « Nous dormirons ensemble » autant de messages d’amour adressés à un être aimé. Moins connu, « Un jour, un jour » poème dédié à GARCIA LORCA (poète espagnol tué devant Grenade par les soldats franquistes) est bouleversant il débute dans l’horreur mais se termine sur une note d’espoir « Un jour pourtant, un jour viendra couleur d'orange/Un jour de palme, un jour de feuillages au front/Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront/Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche »
« Le malheur d'aimer « superbe ode sur l’amour qui fait souffrir, précède « Les poètes ».
Je ne peux pas écouter cette chanson sans être bouleversé, c’est d’une beauté à couper le souffle, Ferrat chante merveilleusement, les passages consacrés à MACHADO (poète espagnol qui meurt à Collioure, en exil, quelques jours après la chute des républicains en Espagne) et à MARLOWE (écrivain anglais dans la mort violente en 1593 reste toujours mystérieuse) sont poignants
Et puis juste pour le plaisir de les lire avant de les écouter la dernière strophe de « J'entends, j'entends » : «C'est un rêve modeste et fou/Il aurait mieux valu le taire/Vous me mettrez avec en terre/Comme une étoile au fond d'un trou. »

Un autre immense moment de ce magnifique album « Tu portais dans ta voix comme un chant de Nerval/Quand tu parlais du sang jeune homme singulier/Scandant la cruauté de tes vers réguliers/Le rire des bouchers t'escortait dans les Halles/Tu avais en ces jours ces accents de gageure/Que j'entends retentir à travers les années/Poète de vingt ans d'avance assassiné/Et que vengeaient déjà le blasphème et l'injure » « Robert le Diable » ‘est Robert DESNOS, poète et résistant qui sera déporté et décèdera à Terezin juste après sa libération par les alliés.

Dix chansons magnifiques, sur des paroles du plus grand poète français du XXème siècle servies par une adaptation somptueuse et la voix envoûtante de Ferrat.
Attention chef d’œuvre ! ! ! !

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAYOU :


Bernard LAVILLIERS
Carnets De Bord (2004)
Enfin un grand disque !




Bernard LAVILLIERS
O Gringo (1980)
Nanard baroudeur du monde


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



Non disponible


1. Un Jour, Un Jour
2. Le Malheur D'aimer
3. Les Poètes
4. Nous Dormirons Ensemble
5. C'est Si Peu Dire Que Je T'aime
6. J'entends, J'entends
7. Que Serais-je Sans Toi ?
8. Robert Le Diable
9. Au Bout De Mon âge
10. Heureux Celui Qui Meurt D'aimer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod