Recherche avancée       Liste groupes



      
OPéRA CONTEMPORAIN  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Gorillaz, Blur
- Style + Membre : Monkey
 

 Site Officiel De Dr Dee (232)

Damon ALBARN - Dr Dee (2012)
Par SASKATCHEWAN le 10 Janvier 2013          Consultée 1207 fois

La nostalgie est une drôle de chose. Je lisais tout à l’heure un article du Guardian*¹, qui m’a fait prendre conscience d’un phénomène qui existe sans doute depuis quelques années déjà : les vieux cons se sont emparés des années 90. En lisant la prose mélancolique de John Harris, j’ai eu l’impression de lire un de ces types qui pensent que tout est à jeter dans la musique depuis la fin des années 70, et que la seule chose valable à aller voir en concert, c’est la reformation du groupe de sa jeunesse. Génial les gars, Led Zep’ est de retour, aidons-les à gonfler leur feuille d’impôts ! Eh bah, maintenant, c’est la même chose, mais avec Blur. Blur fait un concert aux Jeux olympiques. Blur enregistre un single. D’ici 2015, vous pourrez entendre dans vos conversations de comptoir : « Rah ce nouveau groupe à la mode là, ça va pas la bonne vieille Britpop, ça c’était de la vraie musique ». Ce jour-là, je déserterai les zincs.

Heureusement, Damon Albarn est un musicien plus malin que la moyenne. Il refuse d’enregistrer un nouvel album de Blur et a sabordé Gorillaz (plus ou moins). Voilà une attitude saine ! Damon Albarn, lui, il compose des opéras. Avec des Chinois. Ça, c’était Journey to the West, sorti en 2008. En 2012, il récidive avec Dr Dee, qui traite de la vie d’un médecin de la cour d’Elizabeth 1.0, reine d’Angleterre de 1558 à 1603. Le bon John Dee était un homme de sciences polyvalent : alchimiste, astronome, géographe et mathématicien. Un peu occultiste aussi, du genre à susurrer « esprits, gentils esprits » devant un jeu de cartes.

Pour coller à son sujet, Damon Albarn a convoqué un certain nombre de sonorités baroques dans son nouvel opéra. Le clavecin et l’orgue s’en donnent à cœur joie, tandis que les violons « d’époque » rivalisent de grincements à la mode d’antan. Le chant lyrique fait son apparition à plusieurs reprises, sur « Tree of Beauty » et « The Moon Exalted » notamment, deux pièces magnifiques. L’album est nimbé de fantaisie anglaise, cet esprit potache souvent incompréhensible au reste du monde. « Edward Keller » et « Temptation Comes in the Afternoon » contiennent toutes deux une voix de tête assez déstabilisante.

Au-delà du pseudo-baroque, Dr. Dee vaut avant tout pour ses chansons pop. En ce sens, c’est un album très actuel, même dans ses thèmes (la fête et les psychotropes sur « The Marvelous Dream », par exemple). La voix de Damon Albarn est toujours aussi magnifique, et le duo avec Victoria Couper sur « The Moon Exalted » est un véritable enchantement. Ces chansons représentent l’aspect le plus accessible de Dr Dee ; elles passent sans encombre sur CD, contrairement aux morceaux les plus élaborés.

Là réside tout le problème de Dr Dee, pensé pour être un spectacle, et livré en tant qu’album. Déjà l’absence de DVD pour Journey to the West avait été regrettable. Avec ce nouvel opéra, on a encore plus l’impression de recevoir une bande son somme toute correcte, mais sans commune mesure avec le spectacle magique auquel les Londoniens ont pu assister. Dr Dee perd beaucoup de sa saveur, et se révèle parfois très ennuyeux sans la mise en scène qui va avec.

La bande son de Dr Dee recèle de très bons moments, mais aussi beaucoup de passages complètement inintéressants du fait de l’absence de support visuel. Reste une démarche louable et intéressante, une vision du passé épargnée par la nostalgie et servie par une musique audacieuse. C’est toujours mieux qu’une reformation de Blur.

*¹ Voici l’article en question : http://www.guardian.co.uk/music/2012/apr/07/damon-albarn-gorillaz-heroin-blur

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par SASKATCHEWAN :


Dimitri CHOSTAKOVITCH
Symphonies N°1 (kondrachine) (1925)
Débuts en symphonie




Dimitri CHOSTAKOVITCH
Concerto Pour Piano N°1 (chostakovitch) (1933)
Chostakovitch compose et joue


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Damon Albarn (chant, composition)
- Madou Diabate (kora)
- Liam Byrne (viole)
- Anna Dennis (chant)
- Bertie Carvel (chant)
- Christopher Robson (chant)
- Melanie Pappenheim (chant)
- Stephen Page (chant)
- Victoria Couper (chant)
- Tony Allen (batterie)
- Simon Tong (guitare)
- Mike Smith (orgue)
- Arngeir Hauksson (theorbo)
- Ensemble 'palace Voices'
- Orchestre Philharmonique De La Bbc


1. The Golden Dawn
2. Apple Carts
3. O Spirit, Animate Us
4. The Moon Exalted
5. A Man Of England
6. Saturn
7. Coronation
8. The Marvelous Dream
9. A Prayer
10. Edward Kelley
11. Preparation
12. 9 Point Star
13. Temptation Comes In The Afternoon
14. Watching The Fire That Waltzed Away
15. Moon (interlude)
16. Cathedrals
17. Tree Of Beauty
18. The Dancing King



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod