Recherche avancée       Liste groupes



      
INDIE POP  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


2012 San Cisco
2015 Gracetown
2017 The Water
2012 Beach

SAN CISCO - Beach (2012)
Par WALTERSMOKE le 16 Janvier 2013          Consultée 772 fois

A peine remis du choc du premier LP de SAN CISCO, voilà que débarque un nouvel EP à peine deux mois plus tard. Une telle productivité peut prêter à sourire ou surtout à rester circonspect devant ce qui peut s'apparenter à un travail bâclé. Certes, mais le groupe australien a néanmoins démontré son talent à créer de « petits » hors-d'oeuve incisifs et efficaces en un rien de temps, donc on y va et on prend l'EP Beach.

Portant le nom de la première chanson de l'album, Beach est en fait une mini-compilation, destinée à trois choses. Primo, à promouvoir la chanson éponyme (sans déconner...). Secundo, le groupe a signé avec Columbia Records – en espérant que ce ne soit pas une erreur – et il faut bien marquer le coup. Tertio, SAN CISCO a déjà sorti deux EP en 2011 et au premier semestre 2012, mais étant donné qu'il fallait alors vivre en Australie pour les connaître, cela peut passer pour de la nouveauté pour les non-connaisseurs. C'est ainsi qu'en plus de "Beach" se trouvent ici "Golden Revolver", issu de l'EP éponyme, ainsi que "Reckless" et "Lover", provenant de l'EP Awkward. Une mini-compile, vous dis-je !

Ce qui est formidable à voir, c'est que SAN CISCO n'a finalement pas radicalement changé sa formule depuis les débuts, même s'il rajoute plus d'effets électroniques de nos jours. Titres courts, percutants, subtils et efficaces. Rares sont les groupes qui parviennent à obtenir une telle alchimie, et encore moins à toujours s'en servir à bon escient. Toutefois, cela ne veut pas dire que SAN CISCO ne sait pas faire de mauvaises chansons, et c'est Beach qui ne dira pas l'inverse, bien au contraire. En effet, il paraît difficile d'encaisser un titre comme "Lover", qui ressemble plus à une erreur de parcours. C'est frais, c'est dynamique, ça donne la pêche... et c'est franchement désagréable, surtout les choeurs qui parsèment le refrain. A fuir, en fait. Il s'agit néanmoins de la grosse erreur de service, puisque l'auditeur sera plus satisfait avec "Golden Revolver", un titre acoustique sympathique, bien qu'imparfait à cause du refrain entaché (encore une fois) par des choeurs où les membres se permettent de chanter faux, quelle horreur. Mais c'est surtout "Reckless" qui rendra fou de joie, car il s'agit d'un magnifique bijou empreint de douceur sans sombrer dans le mièvre. La relative discrétion des percussions assure une légèreté musicale qui n'est clairement pas de trop ici, un pur bonheur.

En guise de mini-compile, Beach n'est pas le meilleur EP du monde (surtout à cause de "Lover"), mais a au moins le mérite de bien présenter SAN CISCO. Il offre un intéressant éclairage sur la musique du groupe depuis ses origines ou presque. Maintenant, il s'agit d'attendre et de voir si le groupe continuera sur sa lancée ou se fera phagocyter par le commercial à tout prix.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


WE WERE EVERGREEN
Towards (2014)
En France, on sait créer de bons trios musicaux !




Mylene FARMER
Mylenium Tour (2000)
Pas mauvais, mais...


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Jordi Davieson (chant, guitare, claviers)
- Josh Biondillo (chant, guitare, claviers)
- Scarlett Stevens (batterie, chant)
- Nick Gardner (basse)


1. Beach
2. Golden Revolver
3. Reckless
4. Lover



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod