Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : 1995, Assassin
- Membre : Akhenaton
- Style + Membre : Shurik'n
 

 Site Officiel (367)

IAM - Revoir Un Printemps (2003)
Par MARCO STIVELL le 16 Avril 2013          Consultée 1448 fois

Après plusieurs années d'absence et divers projets solo, IAM effectue son grand coming-back en 2003 avec Revoir un Printemps, son premier album du nouveau millénaire. Ça se fête ! Mais en même temps, l'heure n'est pas aux longues célébrations, le groupe a beaucoup à dire sur son expérience et les divers problèmes qui ne font que s'aggraver de jour en jour à l’échelle nationale et en dehors.

Le ton est bien sûr très engagé sur ce quatrième disque, c'est musicalement que l'écart se creuse par rapport au monument qui l’a précédé et qui semble désormais loin. Imhotep n'intervient cette fois-ci que très peu dans la composition, signant seulement deux titres sur les dix-huit présents. En revanche, Freeman qui a pris de l'assurance cosigne la quasi-totalité des textes avec Akhenaton et Shurik'n. Il rappe sur la grande majorité des titres, toujours avec les deux autres, ce qui permet de rééquilibrer la balance mais ne sera pas toujours du goût de tout le monde. Pour certaines instrumentations, IAM fait également appel au savoir-faire du grand compositeur de musiques de films (entre autres) Bruno Coulais, déjà présent pour la bande originale du film Comme un Aimant. Enfin, les featurings sont bien plus marqués que sur le précédent disque, non pas avec des personnes forcément différentes, mais simplement plus connues à l'échelle internationale.

Cet album est sans doute moins sombre que L'Ecole du Micro d'Argent, principalement en raison d'une plus grande diversité. Pas trop dans les textes ceci dit, car le groupe choisit de laisser tomber (définitivement ?) ses aspirations mystiques, se concentrant ainsi sur les relations internationales («Armes de distraction massive»), entre le rappeur et le monde qui l'entoure... À ce dernier critère correspond un morceau important qui prouve combien les variations d'humeur musicale sont de mise ici : il s'agit de «Noble Art», composé par Akhenaton dans la volonté de faire un nouveau «Je danse le Mia», ce qui permet déjà de trancher avec l'ambiance lente du chef-d'œuvre précédent. Utilisant un sample de flûte hyper funky emprunté au «Mediterranean» de Herbie Mann, ce titre auquel participent gaiement les deux stars de la scène rap new-yorkaise, Redman et Method Man, reste le tube imparable de Revoir un Printemps, à défaut d'être le morceau le plus apprécié.

Néanmoins il serait injuste de penser que tout le reste se rapporte à lui, ou est forcément moins bon. Akhenaton, Shurik'n et Freeman se partagent un travail très fourni autour des rimes et autres rythmiques vocales, chacun à leur manière et avec plus ou moins de succès. Ce qu'ils disent est toujours intéressant évidemment (restons humbles), la phrase précédente concerne plutôt la manière de rapper. Akhenaton est fidèle à lui-même, Freeman a fait des progrès même s'il reste parfois difficile de le comprendre («Murs») et c'est surtout Shurik'n qui surprendra par le biais d'une diction plus dure et au fort débit, moins aisée que ce à quoi il nous avait habitués. On remarque une certaine lourdeur dans le ton dès «Stratégie d'un Pion» où chacun a l'idée assez judicieuse de doubler, voire tripler sa voix. Pour le reste, ils alternent le ton avec classe comme toujours, passant en un tournemain du premier titre au croustillant «Second Souffle» (où Shu fait écouter ses bandes à Freeman dans la voiture, les deux trouvant le moyen d'arriver en retard à leur concert...), du railleur «Mental de Viêt-Cong» à l'hypnotique «Nous», du cosmique «Lâches» à un «21/04» très rentre-dedans, dénonciation évidente de ce jour funeste de l'année 2002 en France.

Musicalement, Revoir un Printemps nous fait regretter un peu cette époque où le groupe savait mélanger simplicité des thèmes et richesse d'ensemble. La production en particulier est beaucoup moins feutrée, plus chargée. Khéops est certes toujours l'un des meilleurs DJs qui soient et pas seulement de sa génération, mais le salut principal vient ici de Bruno Coulais qui apporte aux «Nous» et autres «Visages dans la foule» des sons évanescents et magnifiques, complètement représentatifs de son talent. On notera aussi une guitare bien plus présente qu'auparavant, façon Pat Metheny sur «Lâches» ou plus typiquement électrisante sur le featuring avec la déesse Beyonce, «Bienvenue». La chanson qui allie sans doute le mieux beauté musicale et textuelle reste celle qui donne son nom à l'album, un morceau nostalgique à propos d'une jeunesse fuyante, inspiré d'une chanson de Lamont Dozier, icône de la Motown.

Globalement, tout s'écoute bien sur ce disque, mais la flamme n'est pas aussi présente qu'auparavant, et la longueur de l'ensemble, visiblement nécessaire à tout disque de rap qui se respecte, n'aide pas toujours. Néanmoins cela reste toujours du très bon IAM, signe qu'ils gagnent toujours à revenir imposer leur verve au milieu d'un paysage rap français dont l'âge d'or semble désormais appartenir au passé.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par MARCO STIVELL :


IAM
L'école Du Micro D'argent (1997)
L'un des chefs-d'oeuvre du rap français

(+ 2 kros-express)



The STREETS
Computers And Blues (2011)
Fin de carrière en beauté


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Akhenaton (rap)
- Shurik'n (rap)
- Freeman (rap)
- Imhotep (composition, production)
- Kheops (scratches, programmations)
- + Bruno Coulais (composition, programmations)
- Redman (rap)
- Method Man (rap)
- Kanya Samet (chant)
- Beyonce Knowles (chant)


1. Stratégie D'un Pion
2. Nous
3. Quand Ils Rentraient Chez Eux
4. Noble Art
5. Lâches
6. Mental De Viêt-cong
7. Revoir Un Printemps
8. Armes De Distraction Massive
9. Second Souffle
10. Visages Dans La Foule
11. Ici Ou Ailleurs
12. Tiens
13. Bienvenue
14. Pause
15. Fruits De La Rage
16. Murs
17. 21/04
18. Aussi Loin Que L'horizon



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod