Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : 1995, Assassin
- Membre : Akhenaton
- Style + Membre : Shurik'n
 

 Site Officiel (2402)

IAM - Troisième Vague (2021)
Par NESTOR le 10 Novembre 2021          Consultée 888 fois

Lorsqu’en 1993 IAM sort Ombre est lumière, au-delà de l’extraordinaire qualité de ce double album, c’est également le côté prolifique du groupe qui m’avait impressionné. En effet, alors qu’au début du mois de novembre 1993 les marseillais avaient proposé vingt titres (Ombre est lumière 1), à la fin du même mois ils revenaient avec vingt autres morceaux (Ombre est lumière 2). Et même si parmi ceux-ci ont trouvait quelques intermèdes, le groupe était dans l’excellence sur la totalité de ces deux albums. Et, circonstance aggravante, quelques semaines auparavant IAM avait annoncé ce pavé artistique par un maxi quatre titres, Donne-moi le micro sur lequel on ne trouvait aucun des morceaux de Ombre est lumière.

Alors, quand le groupe a commencé à enquiller les mini albums les uns après les autres à partir de juin 2021, je n’ai presque pas été surpris. En effet, surfant ironiquement sur la crise du COVID, IAM a sorti successivement Première vague en juin, puis Deuxième vague en septembre, et troisième vague en octobre. A chaque fois il s’agit d’EP six titres. Et ce n’est pas terminé puisque la Quatrième vague, qui semble être la dernière, est déjà en précommande. Alors, que penser de cette première livraison automnale ?

Les choses commencent avec un "Au final" très groovy, très Funk Love, qui s’apparente presque à un hommage à Diana ROSS et les SUPREMES. Le refrain, dopé par des chœurs bien Soul, est assez surprenant. L’utilisation de ces voix donnent une couleur musicale nouvelle à IAM, un petit côté The PASADENAS qui est assez original pour le groupe. "Limonade et sirop de menthe" est un Rap bien plus haché, cadencé. Malheureusement, la seconde partie de ce titre manque un peu de relief et est moins heureuse car moins innovante, malgré un break du meilleur effet. Il en va de même du très dispensable "Oublie ce qu’on te dit" qui ne brille ni pas son originalité, ni par son efficacité.

Par contre, le texte, particulièrement bien troussé, de "Des mots crasseux" est parfaitement servi par l’élocution sans faille d’AKHENATON et SHURIK’N, le tout, sur un Riddim bien trouvé qui ne peine pas à nous entraîner. "Eté", avec son rythme langoureux figure également parmi les bonnes surprises de cette Troisième vague. La participation de leur pays, originaire de Martinique, Elodie RAMA étoffe les chœurs et apporte une grâce dépaysante avec sa voix si particulière. Tout au long de ce titre, l’ambiance est telle que l’on sent presque le soleil nous fracasser gentiment la tête de sa langueur. L’EP s’achève avec un "Yeah Yeah" bien plus convenu au regard de la production passée du groupe.

Au final, c’est un bilan en demi-teinte, avec une moitié de titres très forts qui s’inscrivent pleinement dans la belle carrière d’IAM, et trois morceaux moins évidents et qui manquent de charme. Mais bon, si le groupe parvient à maintenir ce niveau de qualité tout au long de ses quatre EP, cela donne au final de quoi constituer un fantastique album. On peut imaginer que ces quatre disques trouveront un format dans lequel ils seront réunis. Si cela prend la forme d’une compilation du meilleur de ces vagues, cela pourrait s’apparenter à un Tsunami.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par NESTOR :


ORELSAN
Civilisation (2021)
Retour en forme du chouchou du public




CYPRESS HILL
Back In Black (2022)
"Lourdeur vaporeuse", vous êtes sûr ?


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Akhenaton (chant)
- Shurik’n (chant)
- Dj Kheops
- Imhotep
- Kephren


1. Au Final
2. Limonade Et Sirop De Menthe
3. Oublie Ce Qu’on T’a Dit
4. Des Mots Crasseux
5. Eté (avec Elodie Rama)
6. Yeah Yeah



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod