Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Mos Def, 2pac, Jay-z, The Notorious B.i.g.
- Membre : Nas & Damian Marley
 

 Site Officiel (329)
 Chaine Youtube (144)

NAS - It Was Written (1996)
Par GLADIUS le 19 Mars 2013          Consultée 1683 fois

NAS, deux ans après avoir sorti l'inclassable Illmatic (1994), enchaîne avec It Was Written. Cet album annoncera le véritable succès de NAS, Illmatic n'ayant pas fait énormément de ventes, ce second album va le venger, obtenant un succès commercial digne de ce nom. En effet, l'album s'écoule à plus de deux millions d'exemplaires un an après sa sortie rien qu'aux Etats Unis.
It Was Written est plein d'histoire, NAS choisissant de le sortir la même année qu'un album de 2PAC (All Eyez On Me), il se présente donc comme un concurrent direct de l'une des plus grosses pointures du rap. De plus, l'album par le biais de sa chanson « Affirmative Action » et du featuring entre AZ, FOXY BROWN et CORMEGA donne naissance au groupe The Firm.
La pochette de l'album souhaite clairement établir le parallèle avec Illmatic, on y voit Nas, dans la même position et les mêmes immeubles derrière, mais il a grandi. Reste à voir si ses textes aussi ont grandi.

L'introduction de cet album nous met dans une position inconfortable, on entend NAS et une autre personne discuter, qui pensent à quitter un endroit où ils ne sont pas les bienvenus (« Ain't no place for black folk here. Man, promise land callin' me man. »), pour enchaîner sur deux titres incontournables de la discographie du rappeur de New York : The Message sur le sample de « Shape of my Heart » de STING où NAS reprend une des phrases cultes entendue dans son premier album « I never sleep, cause sleep is the cousin of death » et raconte la vie d'un gangster, et Street Dreams, qui donne une vision du rêve américain du point de vue des quartiers. Ces deux chansons vont devenir au fil des années des immanquables de la discographie de NAS.
L'album se poursuit avec I Gave you Power, doté d'une instru old school sur laquelle NAS rappe parfaitement, sans aucune fausse note, une continuité parfaite dans son flow. Watch Dem Niggas clame une vision malheureusement trop courante des origines :
« Watch dem niggas that be close to you
And make sure they do what they supposed to do
Cause you know they be thinkin about smokin you
Never personal, nowadays, it's the ways ».

Nas is Coming est, lui aussi, un des titres phares de cet album, il débute par une conversation entre NAS et DR DRE sur les rivalités de l'époque entre la West Coast et la East Coast, et dans leur discussion les rappeurs proposent de faire une musique qui ne contribuera pas à alimenter cette rivalité (Nas étant natif de la East coast et Dr Dre de l'autre côté). Ensuite arrive Affirmative Action, qui constitue une des plus belles chansons de NAS à ce jour. L'instru est parfaite, la guitare et la basse ont une mélodie qui permettent la totale expression des rappeurs. AZ introduit la batterie en montant en puissance d'une façon inimitable, puis Cormega, Nas et Foxy Brown nous prouvent que le rap à de beaux jours devant lui. Ce titre est une entité à lui seul, à tel point que le groupe français NTM en a fait un remix, qui a permis à Nas de s'importer en France.
Sur Black Girl Lost, Nas, accompagné d'un sample aux sonorités rafraîchissantes, nous conte l'histoire d'une jeune fille qui profite trop de la vie. Shootouts étonne lui aussi par sa mélodie entraînante et le professionnalisme de Nas dans son boulot.
Nas peut aussi se permettre d'inviter des stars telles que MOBB DEEP sur son album, et ça donne Live Nigga Rap, titre évoquant encore une fois le courage qu'il faut pour être dans un gang et la détermination des quartiers :
« I shot the motherfucker back
Right out the ass son
For niggaz don't know how to act »
Notre rappeur du Queens se permet aussi un duo avec la jolie LAURYN HILL sur le titre If I Ruled the World (Imagine That), ajoutant par là un autre tube à une liste qui ne cessera de s’allonger au fil des années.

Le problème avec Nas, c'est que son premier album a complètement changé l'histoire du rap par sa perfection d'écriture. Il se voit donc confronté à un sacré challenge pour rester au niveau, voire faire mieux, et l'exigence du public est à son summum. It Was Written est une succession de tubes impressionnante, possédant une construction et un sens bien logique. Nas a définitivement un talent pour l'écriture, les histoires qu'il narre dans ses chansons nous prennent aux tripes, tout ça agrémenté d'une meilleure production que son premier album. Le deuxième coup est réussi pour notre ami New Yorkais, avec un album qui se taille sérieusement une place parmi la concurrence de l'époque.
Nulle doute, Nas continuera à nous surprendre.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


Kery JAMES
Réel (2009)
Pooop, pooop, c'est l'retour du rap français !




The NOTORIOUS B.I.G.
Ready To Die (1994)
Biggy is in the place. Mythique.


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



- Nas (chant)


1. Album Intro
2. The Message
3. Street Dreams
4. I Gave You Power
5. Watch Dem Niggas
6. Take It In Blood
7. Nas Is Coming
8. Affirmative Action (feat Az, Cormega, Foxy Brown)
9. The Set Up (feat Havoc)
10. Black Girl Lost
11. Suspect
12. Shootouts
13. Live Nigga Rap (feat Mobb Deep)
14. If I Ruled The World (imagine That)
15. Silent Murder



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod