Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Guide Jazz (170)

Kyle EASTWOOD - The View From Here (2013)
Par MANIAC BLUES le 1er Avril 2013          Consultée 1562 fois

Kyle Eastwood est un artiste très agréable à suivre. Le beau gosse américain trace sa route depuis maintenant quinze ans. Il a pris son temps avant de véritablement s’insérer sur la scène jazz contemporaine et d’y occuper désormais un rôle de premier plan. Sa capacité à se renouveler, à se remettre en question et à progresser forcent l’admiration. Que de chemin parcouru depuis Metropolitain sorti en 2009 ! Avec Songs From The Château, il a eu la bonne idée d’abandonner son style jazz-fusion un peu trop clinquant et superficiel. Metropolitain était pourtant plutôt réussi… mais il pourrait presque passer pour mauvais à côté des deux suivants. Avec ce nouvel opus, Kyle Eastwood prouve qu’il est définitivement passé dans une autre dimension. Arrivé à maturité, l’Américain francophile a une vision de son art et s’impose comme l’un des meilleurs de sa génération.

Songs From the Château laissait entrevoir de très belles intentions : parti dans le sud de la France, le bassiste et son groupe y ont développé un style de jazz chaleureux, organique, plus terre-à-terre avec des structures rythmiques finement travaillées. Enregistré en France à La Buissonne et publié sur le label français JazzVillage, The View From Here se révèle plus ambitieux. Par sa durée tout d’abord : l’album frôle les 65 minutes pour onze compositions originales. Pour réussir un tel tour de force, Kyle Eastwood a pu bénéficier de la complicité de son groupe. Avec le saxophoniste Graeme Blevins, le trompettiste Graeme Flowers, le batteur Martyn Kaine et le pianiste Andrew McCromarck, il a formé un quintet d’une cohésion formidable. Tous les musiciens ont participé à l’écriture des morceaux et brillent tous avec un talent égal dans leur interprétation.

La précision rythmique, les phrasés amples et chaleureux se manifestent déjà avec éclat sur « From Rio To Havana » sur lequel les deux Graeme se lancent dans un duel savoureux de haute voltige, tandis que l’accompagnement impose un groove aux accents latins. La souplesse du doigté, le millimétrisme de la section rythmique, la maîtrise totale des improvisations sont les qualités qui permettent à Kyle Eastwood de s’épanouir dans un style de jazz plus exigeant qu’à l’accoutumée. Le groove imparable, le dynamisme du quintet et surtout la richesse mélodique empêchent l’ennui de faire son nid. Car, fin compositeur de musique de films, Kyle Eastwood sait comment introduire des thèmes à la fois simples et subtils qui plantent en quelques notes le décor. The View From Here est effectivement un disque d’atmosphères, parfois exotiques, mélancoliques, nostalgiques ou mélodramatiques.

Le groupe propose un répertoire d’une belle variété grâce à d’habiles variations de tempo. Les longues plages (« Luxor ») font ressortir avec netteté toute la cohésion du groupe. Les musiciens prennent alors le temps pour faire mûrir des idées musicales inspirées. Mais on apprécie également lorsque Kyle prend les devants avec sa basse sur l’excellent « The Way Home », un titre qui repose sur une idée rythmique assez simple mais diablement efficace. Superbe, « The Promise » nous plonge dans une atmosphère savoureusement sombre. Encore une fois, rien de très compliqué : seule une ligne mélodique parfaitement exécutée et reprise successivement par tous les instruments suffit à l’efficacité du morceau. Dans la même veine, « Mistral » dévoile avec sobriété tout le talent de Kyle Eastwood à la basse électrique. L’aspect B.O. de cette composition de Gaeme Flowers n’enlève rien au charme de ce titre finement exécuté et terriblement accrocheur.

Le disque se finit sur deux morceaux plus classiques. Un brin lassant, « Route de la Buissonne » avec son thème peu enthousiasmant est sans doute le titre de trop. Autre bémol, « Une nuit au Sénégal » donne l’impression que le groupe force et patine dans les impros, malgré le beau solo de Kyle.

Dans l’ensemble, The View From Here est un album très satisfaisant qui montre la belle progression de Kyle Eastwood. Légèrement supérieur à Songs From The Château, ce disque est néanmoins parsemé de quelques petits défauts. Le bassiste a encore une marge de progression importante, et avec ce passionnant sixième album, on ne peut qu’être optimiste pour la suite.

A lire aussi en JAZZ par MANIAC BLUES :


Kyle EASTWOOD
Songs From The Château (2011)
Session jazz entre deux verres de bordeaux

(+ 1 kro-express)



Robert GLASPER
Black Radio (2012)
La musique noire de demain


Marquez et partagez







 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Kyle Eastwood (double bass, electric bass)
- Graeme Blevins (saxophones)
- Graeme Flowers (trumpet, flugelhorn)
- Martyn Kaine (batterie)
- Andrew Mccormack (piano, electric piano)


1. From Rio To Havana
2. For M.e.
3. The View From Here
4. Sirocco
5. Luxor
6. Une Nuit Au Sénégal
7. The Way Home
8. The Promise
9. Mistral
10. Summer Gone
11. Route De La Buissonne



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod