Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Creedence Clearwater Revival

John FOGERTY - Blue Moon Swamp (1997)
Par BAYOU le 8 Septembre 2015          Consultée 780 fois

Juin 1997, après onze années de silence, John Fogerty sort un nouvel album. Ce mec est déjà une légende vivante, avec son groupe Creedence Clearwater Revival il a squatté les charts dans les seventies, puis le groupe se dissout. John, qui ne peut plus jouer les chansons de CCR suite à des problèmes contractuels qui entraînent des procès avec sa maison de disque, se retire dans une ferme en Oregon. La musique de Fogerty est celle de l’Amérique, des voyages en voiture sur les routes droites et interminables, comme la Route 66, et elle se magnifie quand le soleil se couche sur le paysage laissant éclater les couleurs sur tout l’horizon.
Finalement, il raconte toujours un peu la même histoire, et les nouvelles chansons ont des réminiscences de celles de CCR.

« Southern Streamline » est un écho plus cool à « Bad Moon Rising » qui critiquait l’élection de Nixon, « Blue Boy » a le parfum de « Born on the Bayou » et au passage détourne les paroles de « Johnny B Goode » (mais qui n’a pas détourné les paroles de Chuck Berry ?) et « Swamp River Days » louche sérieusement du côté de « Green River ». On descend le Mississippi, en passant par Memphis et les Sun Records, avec un détour par Nashville, et aussi par la soul de Stax, avant de s’encanailler dans les quartiers chauds de New-Orleans. Pas vraiment de surprise, on pourrait croire à un nouvel album de CCR tant John Fogerty ETAIT CCR, n’en déplaise à ses compères qui ont tenté de continuer sans lui.Ses riffs de guitare se reconnaissent à des kilomètres, sa manière de poser sa voix est inimitable et le groove de ses chansons ferait lever un paralytique.

Ce gars est capable de torcher un hit chaque matin en préparant ses corn-flakes. Cela parait simple à l’écoute, on se dit que tout le monde doit pouvoir le faire, mais avez-vous déjà entendu une reprise de CCR ou de John qui soit meilleure que l’originale ? Et, aussi incroyable que cela puisse être, Fogerty, avant cet album n’avait jamais mis un pied dans le Mississippi, alors que, depuis l’origine, toute sa musique respire le delta, les marécages, les bayous. Ce disque raconte une histoire, celle de l’Amérique, celle de la musique américaine depuis Elvis, c’est simple, direct, on a envie de taper du pied, de danser, de chanter les paroles. Ecoutez « Hot Rod Hear », vous allez comprendre ! John Fogerty est revenu dans l’arène, et ce disque signe le début de sa renaissance, très vite il décidera (ouf) de rejouer en concert les chansons de Creedence, il reprend les tournées et sort de nouveaux CD.

Fogerty est sans contestation possible l’un des plus grands rock-writers de sa génération, son influence est considérable dans la musique américaine, mais le plus important est qu’il continue, à soixante-dix ans, de tourner et d’enregistrer. Et si un jour, vous avez une longue, très longue route à parcourir en voiture, emportez les œuvres complètes du gars, le temps passera vite, vite, vite…

A lire aussi en ROCK par BAYOU :


Neil YOUNG
The Monsanto Years (2015)
Sur le sentier de la guerre écolo !




Bob SEGER
Live Bullet (1976)
Live from Motorcity


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- John Fogerty (chant, guitares, dobro, sitar, mandoline, bouzouki)
- Kenny Aronoff (batterie)
- Bob Glaub (basse)
- Phil Chen (basse)
- John Clayton (basse)
- Duck Dunn (basse)
- Michael Rhodes (basse)
- Chester Thompson (batterie)
- Chad Smith (batterie)
- Eddie Bayers (batterie)
- Jeff Donavan (batterie)
- Luis Conté (percussions)
- The Lonesome River Band (choeurs)


1. Southern Streamline
2. Hot Rod Heart
3. Blueboy
4. A Hundred And Ten In The Shade
5. Rattlesnake Highway
6. Bring It Down To Jelly Roll
7. Walking In A Hurricane
8. Swamp River Days
9. Rambunctious Boy
10. Joy Of My Life
11. Blue Moon Nights
12. Bad Bad Boy
13. Just Pickin’ (bonus)
14. Endless Sleep (bonus)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod