Recherche avancée       Liste groupes



      
BOOGIE ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


STATUS QUO - Bula Quo ! (2013)
Par GEGERS le 28 Juillet 2013          Consultée 1214 fois

Après 45 années de carrière, STATUS QUO a traversé (et a survécu) a toutes les époques, à toutes les modes, à toutes les crises. Qui se doutait que le groupe (ou plus précisément Francis Rossi et Rick Parfitt) nourrissait en secret le doux rêve de se frotter au grand écran ? Si le cas des acteurs devenus chanteurs n'est pas rare, l'inverse est moins répandu, et c'est ainsi avec surprise que l'on apprend que les deux vieux briscards du boogie-rock ont décroché les premiers rôles d'un comédie britannique tournée aux Îles Fidji. Bula Quo ! puisque c'est son nom, a des airs de gentil navet estival pas bien méchant. L'histoire est assez simple : Parfitt et Rossi, en concert avec leur groupe sur la petite république du Pacifique, assistent bien malgré eux à un règlement de compte entre gangs. Forcés à courir pour leur vie, ils vont avoir fort à faire pour s'en tirer ! Doté d'une accroche délicieusement ridicule (« Ils ont survécu aux années 70 ! Mais peuvent-ils échapper à la mort à Fidji ? »), ce film se voit bien entendu par une bande-son intégralement boogie rock signée par le groupe britannique, qui propose un successeur surprenant mais convaincant au très réussi Quid Pro Quo paru en 2011.

Bula Quo ! Est surprenant, principalement parce qu'il voit les QUO intégrer des influences de musique océanienne dans leur boogie-rock, chose jusqu'alors inédite. Forcément, « Bula Bula Quo » dont la mélodie sert également de thème musical au film et qui clôt le présent album, se fait l'avatar de ce mariage inédit qui n'est pas forcément contre-nature. Le refrain efficace et entraînant, invitation à l'insouciance, offre un intérêt mineur à ce « petit » morceau loin d'être désagréable. Il est difficile d'en dire autant de « Mystery Island » et « Fiji Time », deux autres morceaux aux ambiances Fidjiennes, qui peinent à convaincre, la faute tout simplement à une inspiration qui semble peu présente. STATUS QUO s'est fait plaisir, c'est évident, quitte à revoir un peu à la baisse ses exigences de qualité.

Fort heureusement, les autres morceaux de la BO se font bien plus réussis. Dans une veine à la fois moderne et traditionnelles, le groupe parvient à offrir une demi-douzaine de titres bluffants. Ce n'est pas nécessairement le cas du direct « Looking out for Caroline », qui joue beaucoup trop la carte de la nostalgie pour être honnête (le nom du morceau, clin d'oeil à un standard du groupe, n'est sans doute pas anodin). On ne peut qu'applaudir des deux mains en revanche à l'écoute de « GoGoGo », rock enlevé dans la droite lignée des morceaux de Quid Pro Quo. Sur « Run and Hide », les guitares se font grasses et vindicatives, sublimées par le chant sobre mais convaincant de Rick Parfitt. Le riff énormissime de ce morceau mérite à lui tout seul que l'on accorde un mention « bien » à l'ensemble de l'album. Dans la même veine, « Running inside my head » et « Never leave a friend behind » jouent la carte de l'efficacité, tandis que « All that money », plus moderne dans sa construction, montre sur son refrain tout le talent encore intact du quintet britannique.

Une demi-douzaine de morceaux vraiment réussis, cela fait peu néanmoins. Conscient de ce manque de matière, le groupe a jugé bon de compléter l'album avec d'autres morceaux figurant dans la bande originale du film. Quelle excellente idée ! Car si les réenregistrements de « Frozen Hero » et « Reality Cheque », tirés de Quid Pro Quo, n'apportent pas d'eau au moulin STATUS QUO, on apprécie de redécouvrir « Rocking all over the world » dans une version réactualisée, ainsi que des versions live des magnifiques « Beginning of the end » et « Pictures of Matchstick men » ainsi que des incontournables standards que sont « Caroline » ou « Whatever you want » qui, s'ils peuvent faire doublon avec le Official Bootleg accompagnant l'album précédent, restent un moment de bonheur intense.

Bula Quo !, le film et l'album, ne sont pas des chefs d’œuvre, du septième art pour l'un, musical pour l'autre. Reste que l'on ne peut faire autre chose que prendre son pied à l'écoute d'un album certes légèrement amoindri par ses influences océaniennes peu digérées, mais qui mêle tradition et modernité avec un aplomb remarquable. Un trentième album digne de la légende.

3,5/5

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


Alan SIMON
Tristan & Yseult (2014)
L'amour, en ballet symphonico-celtique !




BIG COUNTRY
The Buffalo Skinners (1993)
Retour inespéré


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Francis Rossi (chant, guitare)
- Rick Parfitt (chant, guitare)
- Andy Bown (claviers, guitare)
- John Edwards (basse, guitare)
- Matt Letley (batterie)


- Cd1 - Bula Quo Soundtrack
1. Looking Out For Caroline
2. Gogogo
3. Run And Hide (the Gun Song)
4. Running Inside My Head
5. Mystery Island
6. All That Money
7. Never Leave A Friend Behind
8. Fiji Time
9. Bula Bula Quo (kua Ni Lega)

- Cd2
1. Living On An Island (fiji Style)
2. Frozen Hero
3. Reality Cheque
4. Rockin' All Over The World (bula Edit)
5. Caroline (live)
6. Beginning Of The End (live)
7. Don't Drive My Car (live)
8. Pictures Of Matchstick Men (live)
9. Whatever You Want (live)
10. Down Down (live)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod