Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


PUGGY - Something You Might Like (2010)
Par MOONDREAMER le 23 Juillet 2013          Consultée 1729 fois

Matthew IRONS (anglais), «Ziggy» FRANZEN (suédois) & Romain DESCAMPE (français), les trois jeunes musiciens composant PUGGY (formé en Belgique, pays dont le groupe se revendique) avaient déjà sorti un premier album, Dubois Died Today en 2007 qui est paru dans la quasi-confidentialité de la scène indie franco-belge. Mais les membres du groupe, à force de fréquenter inlassablement les festivals et de s’auto-promouvoir comme ils le peuvent, parviennent à créer autour d’eux un cercle d’habitués et à se faire un petit nom.

C’est avec Something You Might Like que le groupe signe pour la première fois sur un grand label (Mercury Records, succursale d’Universal), ce qui leur assure des moyens conséquents, au niveau de l’enregistrement comme du marketing (« I Do » devient même le morceau gratuit de la semaine sur iTunes) et c’est ce deuxième album qui les propulse vraiment sur le devant de la scène, leur assurant un succès plus conséquent auprès d’un public qui dépasse la sphère indie.

Et si ça a marché, ce n’est pas parce que l’emballage est attrayant mais bien parce que le contenu est d’une qualité impressionnante. Certes, PUGGY n’a rien inventé en composant des morceaux entre pop/folk et pop/rock à la structure simple dans la veine des BEATLES, empruntant à la fois aux BEACH BOYS pour la simplicité virtuose des harmonies vocales et à Elton JOHN pour ce piano virevoltant dans bien des morceaux (« I Do », « Teaser », « We Have It Made »,...).

Mais là où on ne peut qu’être impressionné, c’est que du début à la fin de l’album, de la première à la dernière note de chaque morceau, on est emporté dans un maelström d’énergie entraînante qui joue le froid et le chaud sur nos émotions. On se retrouve devant un constat déconcertant : ces trois jeunes artistes ont su saisir et capturer l’essence même de la pop music, et la magnifier sur douze petites gemmes qui fusionnent à merveille dans une oeuvre si évidente que c’en est troublant.

Et il y en a vraiment pour tous les goûts sur cet album. Que vous cherchiez des morceaux au potentiel radiophonique (« When You Know », « Something You Might Like »), des ballades émouvantes (« Empty Streets », « Everyday »), des morceaux puissants et travaillés (« Teaser », «I Do ») ou des OVNIs décontenançants («How I Needed You » et son changement brutal de rythme ou le break planant de « She Kicks Ass »), vous trouverez forcément quelque chose qui pourra vous plaire.

Something You Might Like porte donc bien son humble nom : il s’agit d’une oeuvre très aboutie musicalement qui révèle dans toute sa splendeur le potentiel du trio belge. Le pari est pris que vous ne sortirez pas de cet album sans siffloter ou avoir en tête quelques mélodies, un air qui ne vous quittera pas de sitôt. Et pour une fois que c’est fait avec une grande exigence musicale par des musiciens passionnés, aucune raison de bouder son plaisir.

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


MARINA AND THE DIAMONDS
Electra Heart (2012)
Un enrobage sucré masquant l’amertume du message




PENTATONIX
Ptx, Vol.1 (2012)
A capella de très haut standing...


Marquez et partagez





 
   MOONDREAMER

 
  N/A



- Matthew Irons (voix, guitare, claviers, choeurs)
- Egil «ziggy» Franzen (batterie, percussions, choeurs)
- Romain Descampe (basse, choeurs)


1. When You Know
2. Goddess Gladys
3. We Have It Made
4. How I Needed You
5. I Do
6. You Call Me Up
7. Everyday
8. Unimaginable
9. Something You Might Like
10. Teaser
11. She Kicks Ass
12. Empty Streets



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod