Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


GONZALES - Solo Piano (2004)
Par A.T.N. le 3 Octobre 2013          Consultée 857 fois

Ouvrir le piano, pour le laisser résonner. Appuyer sur la sourdine pour habiller le son de velours. Convoquer DEBUSSY, SATIE ou Scott JOPLIN. Y insuffler un charme enfantin, une atmosphère poétique à la Saint-Exupéry. Inventer des ritournelles très légèrement mélancoliques, et les jouer comme on jouerait avec des bulles de savon. Mettre des gants de coton qui vont caresser les notes, mettre du feutre dans l'air. Donner des titres-valises à ces fragments de beauté.

GONZALES, Canadien un peu timbré et surdoué, actif dans le jazz, l'électro voire le hip-hop, toujours là où on ne l'attend pas, a sorti ce disque intemporel en 2004, recevant l'hommage unanime des Terriens.

En concert, Solo Piano se dégustait également avec les yeux : une caméra au-dessus du clavier projetait le ballet des deux gants blancs, comme un spectacle de marionnettes où main droite et main gauche seraient deux personnages d'un conte, ajoutant de l'humour et une dose de magie supplémentaire à cette musique.

Quelle merveille que cette alternance de notes aiguës et rêveuses, puis graves et ralenties, parcourues de micro-imperfections laissées par les gants qui peuvent déborder sur la touche d'à côté, comme une salutation amicale à cette note voisine, comme un parfum de piano-bastringue populaire.

Notre âme d'enfant se laisse entièrement charmer, elle se laisse caresser par cette insouciance parcourue d'infimes dissonances parfaitement calculées. Ce gamin que nous sommes resté, un peu effrayé par ces milliards de styles de musiques différents sur lesquels on exige notre opinion, se trouve rassuré par ces phrases évidentes, faciles à mémoriser, immédiatement familières, comme si ces contes avaient toujours existé, n'attendant que les doigts de ce globe-trotter pour glisser amicalement vers nos oreilles.

Une balade automnale, une valse qui accompagnerait un carrousel ancien, une mélodie douce-amère... pas un seul de ces moments n'est superflu ou malvenu. A la première écoute, on retiendra surtout "Gogol", "Carnivalse", "Bermuda Triangle" ou "Salon Saloon". Évidentes. Universelles. Les écoutes suivantes confirment que ces 16 pistes disposent chacune de leur pouvoir de séduction irrésistible. Berceuses, valses ou rêveries, elles ont une identité forte, et participent toutes au parfait équilibre de ce disque de funambule.

De nombreux publicitaires se sont depuis emparés de quelques titres. C'est un peu déprimant mais peu importe. Ces assurances-vie ou ces baladeurs mp3 n'existeront plus dans mille ans. Solo Piano, lui, est éternel.

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE :


Joseph HAYDN
Symphonie N°99 (szell) (1793)
La tentation.




Wolfgang Amadeus MOZART
Concerto Pour Violon N°5 (fischer, Kreizberg) (1775)
Fin de cycle prématurée, mais quel cycle!


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Jason Charles Beck (aka gonzales - piano)


1. Gogol
2. Manifesto
3. Overnight
4. Bermuda Triangle
5. Dot
6. Armellodie
7. Carnivalse
8. Meischeid
9. Paristocrats
10. Gentle Threat
11. The Tourist
12. Salon Saloon
13. Oregano
14. Basmati
15. Cm Blues
16. One Note At A Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod