Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1973 (No Pussyfooting)
1975 Evening Star
2004 The Equatorial Stars

COMPILATIONS

1994 The Essential
 

- Membre : Roxy Music
- Style + Membre : Brian Eno , Robert Fripp

FRIPP & ENO - (no Pussyfooting) (1973)
Par WALTERSMOKE le 14 Janvier 2014          Consultée 1972 fois

Pour savoir si une personne est réellement fanatique d'un groupe ou d'un musicien, il suffit de faire le test du discernement. Un test d'autant plus facile que dans le monde de la musique, la perfection n'existe pas (comme partout ailleurs, en vérité), et donc qu'aucun groupe n'a conçu l'album parfait. Afin de distinguer le simple fan du fanatique, du vrai (du 'true', ai-je envie de dire), la meilleure chose à faire est de faire écouter les albums les plus ardus, ceux qui ne possèdent pas de quoi attirer une oreille facile. Le fan admettra volontiers que ce n'est pas le genre de musique qu'il écouterait tous les jours, tandis que le fanatique dira tout le contraire, quitte à se mentir à soi-même.

Ce test réussit à merveille avec FRIPP et ENO. Si les deux musiciens ont en effet sorti de belles pièces d'ambient, leur première collaboration, (No Pussyfooting), n'est pas ce qu'on pourrait appeler un incontournable. Il faut vraiment s'accrocher pour écouter d'une traite un tel album. Et pourtant, pour peu qu'on s'intéresse au son de KING CRIMSON, il est important de connaître (No Pussyfooting) et d'en comprendre l'intérêt.
Le maître mot pour comprendre cet opus inaugural est 'Frippertronics'. Derrière ce nom barbare, se cache une invention de FRIPP et ENO, elle-même inspirée de techniques conçues par Terry RILEY et Pauline Oliveros. En résumé, ils se basent sur la technique de la boucle musicale : FRIPP enregistre les sons qu'il joue à la guitare sur un premier recorder, puis l'enregistrement passe et est joué dans une deuxième machine, et ainsi de suite*. Pour être encore plus clair, il suffit de regarder la pochette de l'album, donnant une représentation visuelle du système.

Les Frippertronics, qui deviendront la marque de fabrique de FRIPP, permettent donc d'explorer des pistes musicales inédites et intéressantes. Ce n'est pas ici que cela se verra, hélas. Le travail effectué sur (No Pussyfooting) est une tache de pionnier, et comme pour toutes les autres, elle est ingrate. La puissance technique des Frippertronics est bien exploitée sur "The Heavenly Music Corporation" mais, musicalement, ce n'est pas du tout satisfaisant. Il paraît peu évident d'encaisser 21 minutes de loop sans broncher ni commencer à s'ennuyer. La virtuosité de FRIPP est toujours splendide, mais là, elle est pour ainsi dire complètement inutile.
Quant au second morceau, "Swastika Girls"**, il est plus classique, dévoilant une guitare qui développe des arpèges et des soli, le tout sur un fond musical composé d'effets sonores assez basiques. Le morceau est plus varié, notamment vers la fin, mais reste tout aussi monolithique que le précédent. Il est également tout aussi peu engageant sur le plan du plaisir musical. En fait, le gros problème réside dans l'aridité de la musique, qui rend encore plus difficile l'écoute. Ceci étant, nul doute que FRIPP et ENO pensaient surtout à innover quitte à déplaire.

(No Pussyfooting) est au final un album qui laisse l'auditeur dubitatif. Bien sûr, rien que pour les Frippertronics, il vaut le coup d'oeil, et puis il n'est pas inaudible ni épouvantable. Le problème, c'est qu'il est sec et monolithique. Les fans de FRIPP et/ou d'ENO n'hésitent pas à mettre 3, voire 4, à cet album, mais il faut savoir être honnête et sévère. Heureusement, la suite des aventures musicales du duo sera bien meilleure.

*: http://www.loopers-delight.com/tools/frippertronics/frippertronics.html
**: je vous rassure, FRIPP et ENO ne sont pas nazis. Ce titre a été choisi car figurant sur un magazine trainant à côté d'ENO lors de l'enregistrement de (No Pussyfooting).

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par WALTERSMOKE :


Alex NORTH
Spartacus (1960)
"I am Spartacus !"




György LIGETI
Musica Ricercata (1953)
Coup de surin !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Robert Fripp (guitare, frippertronics)
- Brian Eno (synthés, effets sonores)


1. The Heavenly Music Corporation
2. Swastika Girls



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod