Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Roxy Music
- Style + Membre : Brian Eno , Robert Fripp

FRIPP & ENO - Evening Star (1975)
Par WALTERSMOKE le 3 Février 2014          Consultée 1762 fois

Deux ans après un premier album très expérimental, Robert FRIPP et Brian ENO se retrouvent à travailler ensemble. La situation professionnelle des deux hommes a entre-temps bien changé : FRIPP a dissous King Crimson, pressentant avant tout le monde la fin des « dinosaures » (à défaut du monde), et tout en suivant la doctrine de Gurdjieff, il commence à jouer les requins de studio. ENO, quant à lui, s'impose de plus en plus comme un grand producteur, et opère aussi bien sur des opus rock et pop qu'avec des artistes plus expérimentaux. Le talent des deux hommes, lui, reste toujours aussi grandiose, et ce n'est pas Evening Star qui fera dire le contraire.

Evening Star est ni plus ni moins une oeuvre phare, à défaut d'être maîtresse, de l'ambient. Certes, les idées musicales développées sont relativement simples, mais l'absence de complexité n'implique en aucun cas celle du génie. Après avoir sorti le phénoménal Discreet Music quelques mois plus tôt, ENO récidive, mais cette fois accompagné de FRIPP. Avec deux-trois guitares, des loops et des claviers, les deux hommes façonnent un monde minimal, et pourtant si dense et riche qu'on s'y perdrait.

Sur les cinq morceaux qui composent l'album, le dernier retient plus d'attention que les autres. Rien que par sa longueur (presque 29 minutes), "An Index of Metals" est incontournable. Le morceau en lui-même, quant à lui, est un monstre de réussite et de terreur. Pendant une demi-heure, FRIPP et ENO, après avoir installé une ambiance sombre dès le départ, créent un paysage sonore riche et ténébreux, mais non brutal et relativement linéaire. "An Index of Metals" est une plongée progressive dans un monde froid, voire glacial, où peuvent être projetées des émotions et sensations plutôt négatives. Il est d'ailleurs tentant de l'écouter pour ce qu'il est, et non seulement en tant que fond sonore, ce qu'il accomplit à merveille.
Cependant, contrairement à Discreet Music, Evening Star ne vaut pas que pour son morceau le plus long. Les quatre autres qui forment la face A ne sont pas en reste au niveau de la qualité. Tout comme An Index of Metals se veut sombre sans cogner, des titres comme "Evening Star" ou "Wind on Wind" apportent une douceur musicale sans fioritures et toute mesurée.

Malgré une production qui, soyons honnêtes, a un peu vieilli, et du recyclage camouflé ("Wind on Wind" est extrait de Discreet Music), Evening Star fait partie de ce cercle relativement restreint des albums à qui les reproches sont difficiles à faire. Une fois qu'on a goûté aux joies de l'ambient, il est ardu d'imaginer passer à côté d'une telle oeuvre finalement polyfonctionnelle, écoutable en tant que telle ou en arrière-plan.

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT par WALTERSMOKE :


EARTH
Earth 2: Special Low-frequency Version (1993)
J'ai le bourdon




David SYLVIAN
Secrets Of The Beehive (1987)
Less is more


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Robert Fripp (guitares)
- Brian Eno (loops, synthés)


1. Wind On Water
2. Evening Star
3. Evensong
4. Wind On Wind
5. An Index Of Metals



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod