Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Serge Gainsbourg

Catherine DENEUVE - Souviens-toi De M'oublier (1981)
Par BOMBE_HUMAINE le 14 Février 2014          Consultée 2902 fois

Mettons-nous d’accord : Catherine Deneuve est une très grande actrice, présente dans beaucoup de films classiques ; Serge Gainsbourg est, lui, certainement un des plus grands compositeurs français et un artiste inégalable. Mais cet album… Cet album…

Souviens-toi de m’oublier sort en 1981 et témoigne de la relation amicale qu’ont vécue les deux personnalités suite au film « Je vous aime ». La bande originale de cette œuvre, composée par Gainsbourg, donnera naissance à « Dieu est un fumeur de havanes », une chanson exceptionnelle chantée en duo. Deneuve sera d’ailleurs une des rares personnes à soutenir fortement le compositeur, complètement déprimé après sa rupture difficile avec Jane Birkin ; lui qui buvait beaucoup, boit encore plus et s’enferme dans son personnage de Gainsbarre. Pour s’occuper un peu, il décide donc de remercier à sa façon l’actrice en lui composant un album. Gardons en tête que le disque est donc aussi le témoignage d’un Gainsbourg usé, déprimé et peu inspiré.

Dès la première écoute, on comprend directement un des premiers gros problèmes : la voix. Si Gainsbourg s’en était bien sorti avec Brigitte Bardot, Jane Birkin et n’allait pas tarder à révéler Isabelle Adjani musicalement, on ne peut pas dire qu’il ait visé juste avec Catherine Deneuve. Le spécialiste des chansons pour actrices doit ici limiter les mélodies au timbre très juste de l’interprète et ça s'entend très vite. En particulier sur « Dépression au-dessus du jardin », la seule à bénéficier d’une véritable mélodie. Inspiré d’une étude de Chopin, c’est le seul morceau réellement bon de l’album, qui aurait clairement pu devenir un classique s'il avait été interprété autrement (il le sera quelques années plus tard). Le reste n’est qu’un amas de mélodies ridicules et de paroles paresseuses.

Retenons « Digital Delay » pour bien définir cette paresse musicale. La musique pompe complètement celle d’ « Initials BB », le tout nourri par des chœurs complètement agaçants. Et les paroles ? Juste une compilation d’aphorismes que Gainsbourg récite depuis des années (« prendre les hommes pour ce qu’ils ne sont pas, et les laisser pour ce qu’ils sont »), enchaînés les uns après les autres sans cohérence. Et on peut reproduire cette analyse sur d’autres morceaux comme « Monna Vanna et Miss Duncan » au refrain très très similaire à celui de « Docteur Jeckyll & Mr Hyde » quelques années plus tôt.

Les limites techniques de l’interprète, les textes écrits en dernière minute, les riffs répétitifs et dignes d’un débutant (« Overseas Telegram » en est carrément insupportable), l’arrangement ultra impersonnel (et qui a extrêmement mal vieilli) ; tout dans cet album laisse crier l’état déplorable de Serge Gainsbourg loin de son âme sœur et on y retrouve nombre de messages et d’allusions au couple : « Dépression au-dessus du jardin » ; l’hymne britannique de « Marine Band Tremolo » ; le franglais de « What tu dis qu’est-ce que tu say ? » ou encore « Overseas Telegram » où Catherine Deneuve récite un télégramme que Gainsbourg avait envoyé à Jane Birkin en 1968.

Inutile de critiquer pour critiquer, vous l’aurez compris : Souviens toi de m’oublier porte bien son nom.

La version à écouter de « Dépression au-dessus du jardin » : par Jane Birkin sur Versions Jane
La version à écouter de « Overseas Telegram » : par Serge Gainsbourg sur Mauvaises nouvelles des étoiles
La version à écouter de « Ces petits riens » : par Serge Gainsbourg sur Gainsbourg Percussions

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BOMBE_HUMAINE :


Serge GAINSBOURG
Jane Birkin - Serge Gainsbourg (1969)
Leçon 2 : devenir un symbole vivant




Cédric GERVY
J'aimerais Trop (2013)
Oooh la belge vie


Marquez et partagez





 
   BOMBE_HUMAINE

 
  N/A



- Catherine Deneuve (chant)
- Serge Gainsbourg (chant sur certaines chansons)
- Alan Hawkshaw (claviers, arrangements)
- Alan Parker (guitare)
- Brian Odgers (basse)
- Dougie Wright (batterie)
- Jim Lawless (percussions)


1. Digital Delay
2. Dépression Au-dessus Du Jardin
3. Epsilon
4. Monna Vanna Et Miss Duncan
5. Marine Band Tremolo
6. Ces Petits Riens
7. Souviens-toi De M'oublier
8. Overseas Telegram
9. What Tu Dis Qu'est-ce Que Tu Say
10. Oh Soliman
11. Alice Hélas



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod