Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Runrig

Donnie MUNRO - On The West Side (1999)
Par GEGERS le 3 Avril 2014          Consultée 608 fois

On les connaît, les "c'est fini", les "plus jamais", les "je vous fais mes adieux". Après son départ de RUNRIG en 1997, immortalisé par un live capté à Köln, il n'aura pas fallu bien longtemps au chanteur Donnie MUNRO pour remettre les pieds en studio et se lancer de nouveau dans la musique, sous son propre nom cette fois. Si l'Ecossais avait quitté le groupe des frères MacDonald pour se consacrer à une carrière politique, ce sont les déconvenues électorales qui poussent le chanteur à prendre de nouveau le micro. Deux ans seulement après son départ de Runrig, voici que Donnie propose On The West Side, une première réalisation qui lui permet d'affirmer son amour pour un pop/folk à la fois surprenant et déstabilisant.

La rythmique carrée des frères MacDonald et la guitare virevoltante n'étant plus de la partie, Donnie MUNRO est libre de déployer son amour pour les ballades mielleuses, loin de l'énergie rock de son ancien groupe. Savamment placé en début d'album, "On the West Side" et sa guitare flamboyante nous laissent tout d'abord à croire que le chanteur va mener une carrière fortement marquée par l'identité de son ancien groupe. Si certains titres donnent le change, à l'image de "Chi Mi'n Tir", ballade en gaélique qui rappelle les ambiances des albums Searchlight ou Amazing Things, ou "Dark Eyes", titre empreint d'une forte influence traditionnelle, marqué par la présence à l'accordéon de Blair Douglas, membre de Runrig entre 1973 et 1978, Donnie se fait bien plus folk, et surtout bien plus pop que sur ses enregistrements passés.

Sans personne pour le contredire, Donnie se retrouve donc à nous proposer une poignées de ballades langoureuses et lui permettant de mettre en avant ses grandes capacités vocales, mais souvent handicapées par une facette mielleuse assez peu séduisante. "Morning light", qui se déploie sur plus de sept minutes, se fait l'avatar de cette inclination vers une musique très calme, agrémentée de sympathiques mélodies, mais décidément peu convaincante. Ce titre, tout comme "Nothing but a child", qui déploie des structures et des ambiances similaires, suscite ainsi une déception mesurée, fort heureusement compensée par la grande qualité de l'instrumental intimiste "Georgie" (quelle magnifique mélodie au piano !) ou par la beauté pure de "Fields of The Young", qui deviendra un morceau-étendard du répertoire solo du chanteur.

Même si on l'avait senti venir (Mara débordait d'influences plus pop et jazzy), découvrir ainsi le folk de Donnie MUNRO donne un petit pansement au coeur. Pas vraiment bancal, mais pas droit dans ses bottes non plus, le chanteur doit sa réussite à une poignée de titres flamboyants, qui parviennent à éclipser le côté mielleux prononcé de l'ensemble de l'album. Un schéma que le chanteur répétera sur ses réalisations suivantes.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par GEGERS :


Damian WILSON
Thank You (2019)
Se complaire dans le malheur des autres.




Chris DE BURGH
Into The Light (1986)
Comme une tirade de Shakespeare...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. On The West Side
2. Chi Mi'n Tir
3. Morning Light
4. Catch The Wind
5. Fields Of The Young
6. Nuair Bha Mi Òg
7. Dark Eyes
8. Nothing But A Child
9. Georgie
10. The Garden Boy



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod