Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


POLARSUN - Fine Music (for Ladies And Gentlemen) (2014)
Par MARCO STIVELL le 20 Décembre 2014          Consultée 1269 fois

Tiens, un nouveau POLARSUN ! Pour la deuxième fois consécutive, le groupe dijonnais aura su se faire attendre de ses amateurs, en repoussant la finalisation et la sortie d'un disque à plus de quatre ans (le précédent, Ifuthinkitisitisnot, est paru en 2010). Néanmoins c'est avec un certain plaisir qu'on le retrouve, bien mis en bouche par le clip de « Michael Collins » (1), single virtuel.

POLARSUN continue son bonhomme de chemin, par pur plaisir et avec l'envie d'en transmettre à son public, ce qui se ressent ici jusque dans le titre choisi pour l'album, « Fine Music (for Ladies and Gentlemen) ». La photo des cinq membres dans les bois bourguignons est sans doute leur plus belle idée à ce jour en terme de pochette.

Le nouveau batteur, Vincent, apparaît comme un élément de choix dans un quartette qui s'est solidifié depuis belle lurette. Musicalement, le groupe ne s'éloigne guère de son esprit « poppy » adopté depuis ses débuts, voilà dix ans déjà. Sur un mode actuel, la britpop des années 90 fait preuve d'élans de nostalgie en venant puiser trente ans plus tôt, dans les années 60.

Le premier morceau de Fine Music est d'ailleurs un véritable sketch, reprenant la désormais célèbre formule des apprentis linguistes anglophones « Where Is Brian? ». Sauf que le Brian en question est ce génie de Brian Wilson, et la première moitié du morceau rend un hommage évident à Pet Sounds, avant de décoller en furie punk parodique. Effectivement, à la fin on peut se demander où est passé ce vieux Brian ? Réponse tout à la fin, mais on la connait déjà...

Fine Music enchaîne ensuite les morceaux pop légers que le groupe affectionne tant. Ton californien et mélodies ensoleillées, « Morning Comes » et « Tahiti » (où le chant sonne très Beatles) sont lancés sur le même tempo, de quoi attirer les amateurs de musique « cool », même si on apprécie encore davantage les récréations instrumentales, toutes guitares dehors. Elles se complètent parfaitement, y compris la basse qui n'hésite pas à (re)lancer les morceaux, en tant qu'instrument chargé de riffs à part entière.

Il faut attendre la fin de l'album pour retrouver ce ton plus léger avec le rétro « Close Your Eyes » ainsi que le fameux « Michael Collins », single de choix quoique légèrement trompeur, car isolé du reste. Son groove funk, appréciable dès les premières secondes avec son intro de batterie et ses guitares rythmiques, elle se révèle diablement efficace.

Le milieu de l'album apparaît quant à lui plus sérieux, plus exigeant aussi car majoritairement lent et faisant la part belle aux ambiances. Relevons en particulier « The Turn and the River » et « Dream Half a Dream ». POLARSUN s'essaie même à des signatures rythmiques un peu plus complexes, sans pour autant lorgner vers le progressif.

On décèle éventuellement à travers ces moments une retenue qui confine un brin le propos. Néanmoins, cette partie est au contraire l'occasion pour Laurie de délaisser l'orgue Hammond au profit de grandes vagues de synthétiseurs, parfois solistes, et dont le caractère épique s'étend jusqu'au dernier titre, « Candle Snuffer ».

Comme d'habitude avec POLARSUN, le travail s'apprécie sur la longueur et pas forcément en une seule écoute. Tout juste pourra-t-on dire que parmi les mélodies, certaines marquent moins que d'ordinaire, là où le groupe réussit pleinement son pari de musicalité hors-chant, avec des moments forts (« Spinning the Wheel », « Dream Half a Dream », « Candle Snuffer »).

(1) "Michael Collins" : https://www.youtube.com/watch?v=_uxTId25wgw
Site officiel de POLARSUN : http://www.polarsun-music.com/

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Matthieu Chedid -M-
Qui De Nous Deux (2003)
Un essentiel de la pop française.




RENAISSANCE
A Song For All Seasons (1978)
Bon album de pop progressive en plein boum punk


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Sarah (basse)
- Laurie (claviers)
- Jean-charles (guitares, chant)
- Jean-philippe (guitares, chant)
- Vincent (batterie)


1. Where Is Brian?
2. Morning Comes
3. Tahiti
4. The One With A 7/8
5. Dream Half A Dream
6. Last Bug
7. The Turn And The River
8. Michael Collins
9. Spinning The Wheel
10. Close Your Eyes
11. Candle Snuffer
12. [and The Answer Is...]



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod