Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


POLARSUN - E.n.t.e.r.t.a.i.n.m.e.n.t (2020)
Par MARCO STIVELL le 16 Juin 2020          Consultée 342 fois

POLARSUN prend toujours du temps avant de sortir un nouvel album, en moyenne tous les cinq ans. On sait pourquoi à l'écoute, et on les remercie dès qu'on se rend compte que la qualité reste présente ! Le petit nouveau, E.N.T.E.R.T.A.I.N.M.E.N.T arrive à point nommé pour le début de l'été, à un moment où les gens ont besoin de légèreté, pour cette année comme n'importe quelle autre ! Le groupe dijonnais ne revient aucunement sur sa formule pop californienne et peut-être ne cherche-t-on guère à ce que ce soit le cas !

"The Screenplay" et "Love Me Tinder" (joli jeu de mots !) sont des exemples typiques de cette musique sous son jour le plus éclatant : bons riffs, belles guitares, basse ronde, chant des garçons doublés sans compter les choeurs féminins en vocalises sensuels... Et bien sûr, des refrains efficaces, un propos musical qui fait du bien, même si les paroles et thèmes choisis ne trompent pas avec une pseudo naïveté. On sait trop combien les écrans peuvent fausser les relations ! "Tell me, is there something wrong in this times?" Oh, yeah...

"The Queen's Handymade" est déjà un titre aux arrangements plus élaborés avec des clins d'oeil à Alice au Pays des Merveilles dans le texte. POLARSUN use de plusieurs séquences musicales (sans pour autant sonner rock progressif), notamment un passage à la "Because" des BEATLES, et commence à incorporer des cuivres. On retrouve aussi ces derniers sur "The Witness", pop-folk mélodique prenante aux accents western. Un xylophone y est utilisé et fait écho au glockenspiel du début de "Up and Corner". "Midnight" et "Deceiver Receiver" proposent d'autres ambiances nimbées de mystère, la première avec des accents jazzy, la seconde par des montées de choeurs qui se croisent. On se laisse volontiers prendre !

Au milieu du disque se trouve le clou, "Birds and Fishes" dont le groupe peut être particulièrement fier. Un moment incroyable avec guitares acoustiques, effets country au traitement personnel, basse et synthés qui planent. La longue introduction déjà bien marquante conduit à merveille la suite de la chanson.

Un des meilleurs titres comme les autres aux consonances les plus folk : "Running in Circle" d'une belle efficacité, le tandem optimiste "Up and Comer"/"Slingshot", ce dernier jouant à merveille son rôle de dernier titre, belle forme de libération. Sans oublier une coda instrumentale, petit plaisir que se réserve le groupe et tel qu'on pouvait en entendre sur "The Screenplay". Les claviers de Laurie, élèvent et pimentent le tout à la fois, les guitares s'entremêlent et chantent elles aussi avec brillance, parfois du chorus... Bref, une fois de plus, c'est un travail réussi et fort agréable !

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


BIRDY
Birdy (2011)
Voix et piano qui soutiennent "l'indépendance"




The ACES
When My Heart Felt Volcanic (2018)
Girls-band et album pop de l'été


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Love Me Tinder
2. Up And Comer
3. The Queen's Handyman
4. Deceiver Receiver
5. The Screenplay
6. Birds And Fishes
7. Running In Circle
8. The Witness
9. Midnight
10. Slingshot



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod