Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK/FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Nena, Novalis

TOMORROW'S GIFT - Tomorrow's Gift (1970)
Par WALTERSMOKE le 5 Janvier 2015          Consultée 1024 fois

Comme tout genre qui se respecte, le krautrock possède ses figures de proue. Can, Faust, Neu!, Amon Düül II et j'en passe, bref, la liste n'est pas négligeable. Derrière ces groupes devenus cultes se cachent, dans leurs ombres, d'autres formations, qui méritent pourtant un petit coup d'oeil. Il faut dire que nombreux sont les groupes doués, qui auraient pu tirer leur épingle du jeu, mais pour une raison ou une autre n'ont pas percé. Dans ce cas de figure, on retrouve TOMORROW'S GIFT, soit un groupe injustement oublié, du moins jusqu'à ce miracle appelé Internet.

Ce qui attire l'attention chez TOMORROW'S GIFT, c'est que cette formation née en 1969 se distingue en particulier par deux éléments : le style de la musique, à savoir un krautrock inspiré par le cousin anglais et le folk, comme en témoigne la présence remarquable de la flute, et le chant féminin – chose assez rare pour être souligné dans le genre – assuré par une certaine Ellen Meyer. Cette dernière a une voix qui n'est certes pas la plus belle (mais toujours plus que Renate Knaup, niark niark), mais se fait imposante et impressionnante, et apporte une saveur redoutable aux compositions du groupe.

En parlant compositions, TOMORROW'S GIFT en rassemble au sein de son premier album. Ce dernier se veut d'ailleurs ambitieux, puisqu'il est... double. Ressentez-vous cette peur aussi ? Cette peur de la malédiction du double album, qui n'a épargné personne à part Amon Düül II et David Sylvian ? Circonstance aggravante, c'est le premier album d'une jeune formation. Mais pas de panique, car le talent d'écriture et la bonne musicalité accompagnent TOMORROW'S GIFT. Le premier morceau du premier disque, "Riddle in a Swamp", est là pour le prouver. La flûte de Wolfgang Trescher se déchaine instantanément, tandis que Meyer arrive avec sa voix caractéristique, et rend les parties vocales superbes, tandis que la guitare de Carlo Karges se lâche durant le long pont instrumental. Un tel morceau impressionne et donne envie de voir plus et tout aussi réussi par la suite. C'est le cas : "Prayin' for Satan", qui se pare d'une intro sépulcrale, se mute en numéro rock réussi aux frontières du hard, tandis que "The First Season After the Destruction" (quel titre !) se déchaîne tout au long de ses 13 minutes. Le solo de batterie qui y figure est cependant bien dispensable, et prend de la place.

Le second disque ne contient pas de morceaux aussi marquants, mais il ne faut pas comprendre par là qu'il est raté. Bien au contraire, les morceaux qui y figurent restent de très haute qualité. En particulier, "Grey Aurora" se pose en morceau folk plutôt sombre, tandis que "Breeds There a Man" laisse agréablement pensif de par ses parties de claviers. Autre moment des plus remarquables, "Sandy Concert" marque non seulement de par son caractère instrumental, mais aussi grâce à des mélodies finement écrites et menées par l'orgue de Manfred Rürup. À noter la présence d'un saxophone en instrument additionnel, qui rappelle vaguement Embryo.

Il ne faut pas se mentir, TOMORROW'S GIFT mériterait bien un petit élagage. Mais on est encore loin des doubles qui devraient carrément être ramenés à un support simple. Bel effort de la part de débutants, qu'il convient de saluer, et dont on aurait pu espérer une suite dans la même veine et plus célèbre.

PS « coup de gueule » : aujourd'hui, on peut trouver la version physique et légale de Tomorrow's Gift aussi bien en vinyle qu'en CD, mais soyez prêts à sortir le portif. Rien que sur Discogs par exemple, les prix s'envolent jusqu'à 750 €, un vrai scandale.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


NOVALIS
Brandung (1977)
Fini le prog (?)




KING CRIMSON
A Young Person's Guide To King Crimson (1976)
Krautrock/folk


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Ellen Meyer (chant)
- Carlo Karges (guitare, percussions)
- Bern Kiefer (basse)
- Gerd Paetzke (batterie)
- Wolfgang Trescher (flute)
- Manfred Rürup (claviers)
- Jochen Petersen (invité saxophone)


1. Riddle In A Swamp
2. Prayin' For Satan
3. One Of The Narrow Minded Thoughts Rump
4. Tenakel Gnag
5. The First Seasons After The Destruction

1. How Do You Want To Live
2. Grey Aurora
3. Ants
4. Breeds There A Man
5. King In A Nook
6. Sandy Concert
7. Enough To Write A Song About Or Two
8. Second Song



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod