Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK ALTERNATIF/PUNK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Metal Urbain, Lucrate Milk, Les Wampas , Les Garçons Bouchers
- Style + Membre : Berurier Noir

LUDWIG VON 88 - Houlala 2 : La Mission (1987)
Par RED ONE le 19 Janvier 2015          Consultée 2605 fois

En 1987, les Parisiens fous de LUDWIG VON 88, forts d'un premier LP déjà bien débile à souhait (Houlala), rempilent l'année suivante avec sa suite directe, toujours signée sur le mythique label Bondage Records. Si vous aviez déjà perdu votre raison en essayant de comprendre la logique du premier opus, ou bien que votre folie furieuse vous a poussé à vouloir collectionner les différents coloris de sa pochette, rassurez vous rien n'a changé ici. La même équipe de timbrés, dirigée par Karim Berrouka (chant) et Bruno Garcia (guitare, futur SERGENT GARCIA), revient pour nous décérébrer un peu plus en profondeur.
D'ailleurs en ce qui me concerne, je vous avoue que j'ai eu un peu de mal à écrire cette chronique sans devenir moi-même totalement fou. Aussi, dans le but de garder les pieds sur Terre et de ne pas provoquer une baisse drastique du quotient intellectuel de l'Humanité, je vous propose d'égayer cette chronique de quelques pastilles d'intelligence... Iiiiiiiiiiiiiiii. Uuuuuuuuu. AAAAAAAAA ???

* CRACK. Coupure intellectuelle n°1 :

"ORNITHORYNQUE. Nom masculin.
Mammifère monotrème, adapté à la vie semi-aquatique, d'Australie orientale et de Tasmanie, caractérisé par un bec de canard, des pattes palmées, une queue aplatie et une reproduction ovipare." (source : www.larousse.fr)

* Fin de la coupure intellectuelle. BIP.

Euh... Où en étions nous ? Ah oui, le deuxième album des LUDWIG VON 88... Euh, bon oui donc... Perdez tout espoir de sérieux et de conformisme avec cet album complètement délirant, qui voit le gang parisien s'adonner à toutes les absurdités possibles et imaginables.
Pour peu qu'on soit réceptif à cet humour enfantin et totalement allumé, ce deuxième effort des Ludwigs constitue indéniablement l'un des chefs d'oeuvre du rock alternatif français des années 1980. Certes, les Ludwigs se montrent moins efficaces que les WAMPAS ou les GARCONS BOUCHERS à la même époque quand il s'agit de monter le son, mais la plupart des petites pépites punk/ska ici présentes peuvent aisément être considérées comme des classiques du rock alternatif francophone : "Louison Bobet Forever", "Williams Kramps", "Tuez les tous", "Fistfuck Playa Club"... Autant d'hymnes débiles à la gloire de la déconnade made in France.
Tout ceci est vraiment fort sympathique. Au fait, vous connaissez l'histoire du fou qui repeint son plafond ? Eh bien c'est un fou qui est en train de repeindre son plafond, et soudain arrive un autre fou, qui lui dit "accroche toi au pinceau j'enlève l'échelle !"... Iiiiiiii UUUUUUUUUUUUUUU !!!!

* SCRWICK. Coupure intellectuelle n°2 :

"ZIMBABWE. Etat africain.
État d'Afrique australe, le Zimbabwe est entouré au nord-ouest et au nord par la Zambie, au nord-est et à l'est par le Mozambique, au sud par l'Afrique du Sud, à l'ouest par le Botswana et la Namibie. Le lac Kariba s'étire entre le Zimbabwe et la Zambie, formant une frontière naturelle." (source : www.larousse.fr)

* Fin de la coupure intellectuelle. BUUUP.

Merde, il semblerait que j'ai encore perdu les pédales un bref instant... Bordel, faut que j'arrive quand même à la finir cette chronique... Euh, bon reprenons.

Loin des cadres fortement politisés du punk des années 1980, les Ludwigs imposent à la fin de cette décennie une vision foncièrement festive et décadente du punk francophone, à grand renfort de textes totalement surréalistes et de thèmes tous plus stupides les uns que les autres. Alors que BERURIER NOIR crie sa haine du Front National et que LA SOURIS DEGLINGUEE soutient les révolutions tiers-mondistes, LUDWIG VON 88 préfère nous compter d'obscures comptines médiévales dégénérées ("Messire Quentin"), et quelques histoires nulles à dormir debout ("Les Cowboys et les Indiens", "Guerrier Baluba"...)
Néanmoins, sous ces délires sans queue ni tête se cachent une rage indéniable, et évidemment, quelques bonnes critiques anti-système bien placées : anti-militarisme ("Mr. Pif Paf"), critique de la société de consommation ("Les Blobs attaquent la plage"...) Sur cet album, LUDWIG VON 88 revendique plus que jamais sa propre connerie pour mieux critiquer celle de la société qui l'entoure, et fait systématiquement mouche.
Houlala 2 constitue une sorte de parachèvement de cette démarche portnawak, puisque l'album entier est un tarascobulazoooorzzz, où les Zgloubinombules rencontrent aléatoirement les Blobigalapagalas, dans un gigantrollesque mélangeouille de glanabulgrozzzzzz....

* SCXRZWRYIIURCK. Coupure intellectozsobuulllueaaswwsz n°879474 :

"Salut à toi, ôôôô Grand Zoul !!! Accepte le sacrifice de tes disciples bien-aimés dans le Feu purificateur, eux qui te vénèrent depuis la nuit des temps !

Ca y est ! Je vois la Lumière ! Je vois la Lumière ! Je vais rentrer dedans ! (source : Rishnou. Ayaaa.)

* Fin de la nkjgjrgjsm wosrejtierutfjrgtoijjjfdkjf. WWWWWWUUUUP.

Je... hein ? Quoi ? Deviendrais-je réellement fou ? Houlala, il faudrait quand même que j'arrive à la finir cette putain de chronique ! Donc, sans perdre de temps, sachez également que cet album n'est quand même pas exempt de défauts. Les Ludwigs accumulent ainsi malgré tout les titres de remplissage sans réel intérêt ("Marcel est amnésique", "Le Steak de la Mort", "Un cri inutile..."), à la seule différence que ce manque d'intérêt est complètement assumé. Par certains aspects, on pourrait presque considérer Houlala 2 comme une sorte de disque de "grindcore pour enfants", vu que certains morceaux durent à peine moins d'une minute et se contentent de seulement quelques paroles hurlées. Bien avant Didier SUPER et ses comptines indécentes, les LUDWIG s'imposent donc déjà comme les champions français de la déconne punk sans limites, politiquement incorrecte et drôlement décadente.

Chef d'oeuvre du punk français, avec Viva Bertaga des BERU' et Puta's Fever de la MANO NEGRA, Houlala 2 est également l'album le plus connu des LUDWIG, même s'il n'est pas forcément le plus représentatif de leur vaste discographie.
Car Houlala 2 : La Mission est probablement leur disque le moins "sérieux", et en cela, peut être celui qui demeure le plus fidèle à l'esprit d'origine du groupe. Dès le début des années 1990, LUDWIG VON 88 subit d'ailleurs quelques changements d'effectif, provoquant du même coup quelques évolutions dans le style du groupe.

Ecoutez donc ce disque culte du punk français... À vos risques et périls !

Note finale : 4,5/5.

Voilà, cette chronique est enfin achevée, et votre humble serviteur, heureusement toujours sain d'esprit, s'en retourne dans sa demeure martienne pour sacrifier quelques lamas à la gloire du Grand Yaka.

IIIIIIIIIIIIIIIIII. AAAAAAAAAA. OoooOOooOOOOoOOOOooOOOO.

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


La SOURIS DEGLINGUEE
La Souris Déglinguée (1981)
Un des albums essentiels du rock français !




COCKNEY REJECTS
Greatest Hits Vol. 1 (1980)
Fuck la new wave !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Karim Berrouka (chant)
- Fabrice Barthelon (chant)
- Bruno Garcia (guitare, choeurs)
- Laurent Manet (basse, choeurs)


1. Introduction Dramatique
2. Houlala 2 : La Mission
3. Louison Bobet
4. William Kramps
5. Le Manège Enchanté
6. Guerrier Baluba
7. Marcel Est Amnésique
8. Le Steak De La Mort
9. Un Cri Inutile Sur Un Disque Inutile
10. Messire Quentin
11. Les Allumés De Krishna
12. Tuez Les Tous
13. Fistfuck Playa Club
14. Si Jamais Les Oiseaux ...
15. Monsieur Pif Paf
16. Les Cowboys Et Les Indiens
17. Les Blobs Attaquent La Plage
18. Les Fantastiques Aventures De Monsieur Mac Donald'
19. 30 Millions D'amis



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod