Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1989 The Offspring
1992 Ignition
1994 Smash
1997 Ixnay On The Hombre
1998 Americana
2000 Conspiracy Of One
2003 Splinter

The OFFSPRING - Ignition (1992)
Par MR. AMEFORGEE le 27 Janvier 2006          Consultée 7429 fois

Offspring revient, trois ans après un premier album marqué par un amateurisme certain. Les membres sont un peu plus expérimentés et dotés d’un meilleur son, ce qui n’est pas un luxe. Le titre de l’album tape dans la thématique élémentaire de l’incandescence magmatique, mais en fait de brûlot pyrotechnique, il ne sera ici question que d’un pétard mouillé.

En effet, si on pouvait trouver quelque attrait juvénile au premier opus, celui-ci est au bord de l’insipidité la plus totale. On retrouve le défaut rédhibitoire déjà évoqué lors de la précédente chronique : la monotonie. Ça riffaille, ça hurlouille, ça bourrine, avec peut-être un peu plus de nuance et une meilleure production, mais sans pour autant ajouter un quelconque intérêt. On a bien quelques passages qui surnagent, quelques riffs un peu moins insignifiants, une mélodie qui pourrait titiller le fond des tympans, mais sur la durée, presque quarante minutes, on est proche de la mort cérébrale.

Et lorsque l’on tombe sur un titre qui pourrait paraître original, comme « Dirty Magic », promu single de l’album et qui accroche assez bien l’oreille avec son rythme plus mesuré et ses quelques riffs sympathiques, on se retrouve face à un ersatz de Nirvana... A part celui-ci, on pourra peut-être apprécier le premier titre « Sessions », dans une veine Offspring classique, « No Hero », ou peut-être encore « LAPD » dans un registre punk-rock plus traditionnel. Le seul titre auquel j’accroche vraiment, c’est « Kick Him When He’s Down », qui, outre son titre forcément alléchant, propose un refrain plaisant, presque fédérateur. Presque.

Allez, je ne suis peut-être pas très charitable avec cet album, il peut éventuellement servir à déboucher des cages à miel un peu encrassées. Malheureusement l’apport en vitamines qu’il est censé distiller dans les veines de l’auditeur agit le plus souvent davantage sur son cycle de sommeil.
A l’issue de deux disques, Offspring commence à gagner en ampleur, en épaisseur, cela mérite d’être noté, mais tout n’est pas encore très bien ajusté. Ce qui fait défaut, c’est la capacité à varier les effets et à trouver une approche mélodique satisfaisante. En ce sens, le troisième essai sera le bon et décrochera finalement la timbale. Encore deux ans d’attente...

A lire aussi en PUNK-ROCK par MR. AMEFORGEE :


Die TOTEN HOSEN
Opium Fürs Volk (1996)
Punk-rock pop allemand de très haute tenue




The POGUES
Red Roses For Me (1984)
"punk rock traditionnel irlandais":tous aux abris!


Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Dexter Holland (guitare, chant)
- Noodles (guitare)
- Greg K. (basse)
- Ron Welty (batterie)


1. Sessions
2. We Are One
3. Kick Him When He's Down
4. Take It Like A Man
5. Get It Right
6. Dirty Magic
7. Hypodermic
8. Burn It Up
9. No Hero
10. L.a.p.d.
11. Nothing From Something
12. Forever And A Day



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod