Recherche avancée       Liste groupes



      
INSTRU INDUS/AMBIANT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Divers Compositeurs Jeux Video

Hitoshi SAKIMOTO - Vagrant Story Ost (2000)
Par CHIPSTOUILLE le 29 Août 2016          Consultée 360 fois

Hitoshi SAKIMOTO, après avoir effectué une première participation au sein de la société Treasure en composant les musiques du fameux Radiant Silvergun, revient finalement auprès de Matsuno et ses troupes au sein de Squaresoft. Le jeu qui succède à Final Fantasy Tactics est résolument différent des précédents projets. Pas de batailles épiques sur échiquiers médieval fantasy ici, puisque Vagrant Story est une sorte de Rogue Like viscéral et complexe. SAKIMOTO, qui ne sera pas épaulé par IWATA cette fois-ci, va probablement accoucher ici de son œuvre la plus marquante. Tout du moins, c’est ce sur quoi semblent s’accorder ses fans.

Vagrant Story est une épopée solitaire, au fin fond d’une cité imaginaire, Lea Monde (Lea Mundis en VF), engloutie dans un tremblement de terre il y a des années. Dans les méandres de son labyrinthe sous-terrain, la ville s’est peuplée de créatures fantastiques. Morts-vivants, esprits et dragons habitent désormais les alentours de la cité maudite. Là où Final Fantasy tactics se réfugiait peu à peu dans les ténèbres, Vagrant Story y est ancré. SAKIMOTO parvient à coller au mieux à son sujet.

Si on décortique le double-CD, Vagrant Story se compose de 3 types de compositions. Le premier point marquant est sans doute la présence prédominante de thèmes accompagnant des scènes narratives, entièrement scriptées. Si Vagrant Story ne se pare pas de voix, il esquivait cette contrainte technique par l’utilisation de bulles de BD, dans un style étonnamment américain pour un jeu réalisé au japon. Cette technique permet de dynamiser la mise en scène et jouer avec la caméra. Musicalement, le tout se traduit chez SAKIMOTO par un pas franchi vers la musique de film.

L’exemple le plus marquant est peut-être "Interview", qui reprend le thème de "Knights Of The Cross" dans un délire complètement psychédélique. Dans un essaim de cordes hallucinées, cloches, basson et clarinette lugubres se balancent à la limite de la dissonance tel le pendule tranchant d’un instrument de torture. Soudainement, le tout s’enchaîne à une litanie au rythme terrestre où les ténèbres chuchotent à nos oreilles des secrets de sang. Si les deux pièces sont aussi réussies l’une que l’autre, la transition malheureuse sur disque semble forcée par une narration qui n’est alors plus qu’un vague souvenir pour les rares qui savent encore replacer le contexte évènementiel de cette musique pourtant réussie.

Ce trait est particulièrement marquant dans "Climax of the grayland incidents", rare titre à dépasser les 4 minutes, ce qu’il fait allégrement en allant frôler les 12. A la manière d’une ouverture d’Opéra, la musique d’accompagnement du prologue épouse toutes les aspérités de la BO, et tente de condenser l’essentiel des musiques du jeu dans un titre-fleuve. Le finish, rythmé et épique, y est sublime. Quelques épisodes peu intenses semblent malheureusement inévitables avant d’en arriver là.

Le problème ne se pose pas avec les deux autres types de compositions proposés. Le jeu aligne les combats de boss à un rythme très satisfaisant, pour peu que l’on maîtrise un tant soit peu le système de jeu. Musicalement, cela se traduit par de nombreux titres instrumentaux rythmés et plus « Indus » dans leurs arrangements. La variété est de mise et la multiplicité des thèmes permet de casser avantageusement le rythme du disque. Ceux-ci étant multiples et réservés à des sections de jeu courtes, leur redécouverte sur disque est une bonne surprise.

L’essentiel du jeu par ailleurs est consacré à errer dans des dédales la plupart du temps sous-terrains où les mêmes thèmes nous sont repassés en boucle. La qualité est toujours de mise, en témoigne en particulier la valse prenante et glaciale d’ "Undercity" qui n’est pas sans rappeler le "Dance of Pales" de Michiru YAMANE. La plupart des thèmes cependant, d’obédience Indus eux aussi, voire Gothique, sont plus viscéraux et moins marquants d’un point de vue mélodique. Des traits dont le jeu s’accommode particulièrement bien, mais l’album tend ainsi à s’étirer parfois en longueur.

On ne pourra pas citer tous les passages marquants de cette BO, comme "The Great Cathedral" auquel la trilogie Mass Effect semble devoir beaucoup, ou l’excellente "Workshop" que l’on réentend avec plaisir dans le jeu lorsqu’il s’agit de peaufiner son équipement. SAKIMOTO avec l’OST de Vagrant Story signe à l’évidence une œuvre de qualité, avec ces harmonies propres à leur auteur et que l’on reconnaît entre mille. On pourra lui reprocher une petite tendance à s’égarer parfois dans des détours inconsistants. Votre serviteur lui préfère en effet les nombreux thèmes épiques et entraînants qui émaillaient Final Fantasy Tactics. C’est affaire de chipotage, tellement SAKIMOTO se réinvente ici avec talent. Dans les deux cas, il s’agit de remarquables réussites.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


ASTRAL PROJECTION
Trust In Trance (3) (1996)
People can fly




Motoi SAKURABA
Valkyrie Profile (lenneth) Arrange Album (2000)
Après les étoiles, le valhalla


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Hitoshi Sakimoto (tout)


1. Opening Movie
2. Valendia Knights Of The Peace Headquarters - Duke
3. The Graylands Incident
4. The Graylands Incident Investigation Report
5. The Gates Of Leá Monde
6. Minotaur
7. Recollections
8. The Catacombs
9. Dullahan
10. False As Summer Snow
11. The Sanctum
12. Golem
13. The Hare Who Lays The Snares
14. Abandoned Mines B1
15. Knights Of The Cross
16. Wyvern
17. Leá Monde
18. The Shepherd And The Lamb
19. Snowfly Forest
20. Lizardman
21. Another Riskbreaker
22. Within The City Walls
23. The Brand
24. Rosencrantz
25. The Undercity
26. Game Over

1. Factory
2. Tieger And Neesa
3. Kali
4. Joshua 2
5. Nightmare
6. Awakening
7. Joshua
8. Abandoned Mines B2
9. Iron Crab
10. Blood-sin
11. Rood Inverse
12. Remembrance
13. Limestone Quarry
14. Dark Element
15. The Fall Of Rosencrantz - Kali
16. Ogre
17. Temple Of Kiltia
18. The Great Cathedral
19. Ifrit
20. Fanfare
21. Final Strength
22. Cathedral Garret
23. Death And Rebirth
24. The Truth
25. A Man Consumed
26. Escape From Leá Monde
27. Epilogue
28. Dawn On Leá Monde - Vagrant Story
29. Staff Roll
30. Opening Movie (battle Mix) (opening Movie 'fight M
31. Dungeon (robot Mix) (dungeon Robot Mix)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod